Skip to content
Slider

Election du directeur de Sciences Po Lille : appel unitaire à une candidature alternative


Le 22 octobre prochain, le Conseil d’Administration de l’IEP de Lille élira son directeur pour les 4 années à venir. Le bilan de la direction sortante, qui sollicitera un second mandat, est loin d’être aussi consensuel qu’elle le prétend.

Bien au contraire, ce bilan n’est pas bon pour les étudiants et pour les enseignants. Une forte augmentation des frais d’inscription (300€ pour le premier cycle, 100€ pour le second), des double-diplômes hors de prix – même pour les boursiers (jusqu’à 3900 euros l`année) – qui annihilent l’effort de démocratisation entrepris par l’IEP (avec PEI), des entraves au mouvement social (retraites et surtout LRU), un manque de démocratie interne et de transparence sur certains sujets, des efforts plus que dérisoires pour obtenir davantage de fonds de l’Etat (et donc des conditions de travail des enseignants et personnels qui se dégradent), une personnalisation excessive du rôle de directeur, une aggravation de la précarité des personnels (multiplications des contrats précaires), sont, entre autres, les griefs que nous lui faisons. L' »image de l’école » se serait apparemment améliorée; peut-être est-ce le cas, mais, loin d’être un point positif du bilan, cette « bonne image » n’a pas profité à tout le monde. Avec une communication et une médiatisation excessive (souvent coûteuse) autour de quelques aspects (PEI par exemple), certains secteurs sont délaissés (l’informatique par exemple). Alors que le directeur sortant tient des positions publiques « progressistes » (contre les prépas privés, pour une « démocratisation réelle »…), son bilan, malgré une façade « sociale », en est très éloigné.

Nous appelons donc les « personnes ayant vocation à enseigner à l’IEP » (condition unique pour être candidat) qui sont attachées à un service public de l’enseignement supérieur et de recherche financé par l’Etat (et non par le privé !), aux liens étroits et égaux que doit entretenir l’IEP avec l’université, à la protection de la vie associative, à l’amélioration des conditions d’étude et d’enseignement pour garantir le bon vivre et la réussite de tous, à la nécessaire massification et démocratisation de l’IEP et à une vision plus « humaine » qu' »économique » d’un établissement qui ne doit pas devenir une « businesss school » et dont la préoccupation centrale est son « image attractive », à se porter candidat à cette élection. Nous assurons de notre soutien le candidat ou la candidate qui s’engagera à ancrer fortement ces principes dans les faits et, ainsi, à rompre le consensus social-libéral dont est victime l’IEP et l’enseignement supérieur.

Les militants de SUD Etudiant à l’IEP de Lille


  1. Julien Rossi Julien Rossi

    «Alternatif»
    J’aime ce mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *