Skip to content

Joséphine Coadou • 18 avril 2018

Anne-Lyvia Tollinchi • 13 avril 2018

Anna Lippert et Anne-Lyvia Tollinchi • 12 avril 2018

Philippine Malloggia • 29 mars 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Carnet de 3A – Etudier à l’Université de Victoria au Canada

Anaïs Brosseau a passé un à l’Université de Victoria en Colombie Britannique. Elle raconte son quotidien au Canada.

Qui es-tu, où es-tu, que fais-tu?

Je suis Anaïs BROSSEAU, expatriée à l’université de Victoria (UVic), en Colombie-Britannique, au Canada. La ville est située sur l’île de Vancouver, en face de la ville du même nom. C’est donc tout à l’ouest du pays, dans une province anglophone.

Pourquoi avoir choisi cette université. Parle-nous un peu de la vie de Campus ?

J’ai d’abord choisi le Canada pour être dans un pays anglophone de l’autre côté de l’Atlantique. Ensuite je me suis penchée sur les conditions de vie: ce qu’il y a à visiter, le type de ville, sa grandeur, les paysages, les voyages à prévoir aux alentours, le coût de la vie.

Puis j’ai étudié les cours qui sont proposés à UVic: il y en a une pléiade en sciences politiques et UVic propose aussi des cours de journalisme, ce que je cherchais. Il a fallu cependant que j’obtienne l’accord des profs pour être acceptée dans ces cours de journalisme: tout dépend donc de la fréquentation du cours et des motivations de l’étudiant.

Enfin la beauté de la ville, de l’île, le fait de vivre près de la mer, la proximité avec les Etats-Unis a fini de me convaincre et je ne regrette pas du tout !

La vie sur le campus. J’habite en coloc sur le campus ce qui comporte beaucoup d’avantages car le campus est situé à 40 mn en bus du centre ville de Victoria. Donc en vivant sur le campus, on oublie la corvée de bus.

Le campus a tout ce dont on a besoin: bar, cinéma, docteur, kiné, dentiste, coiffeur, magasin, pharmacie, poste, salles de sport, piscines. On peut donc facilement ne pas y sortir de la semaine. En plus, il y a des dizaines de sports qui sont accessibles tout comme de très nombreux clubs (même du Quidditch, avis aux amateurs d’Harry Potter).

Cependant, c’est un petit campus de 16.000 étudiants. Grosse différence avec Sciences Po mais ridiculement petit en comparaison avec UBC (University of British Colombia, Vancouver) ou avec toutes les grandes universités américaines. Tout dépend donc de ce que l’étudiant recherche: ici la responsable des étudiants en échange connaît chacun d’entre nous (nom, pays d’origine, études).

En bref tu conseilles l’université et la ville où tu es aux 2A?

Oui ! Absolument ! La ville est magnifique. Le temps est correct: comme à Lille, en mieux. Facile de voyager à Vancouver et Seattle. Proche des Rocheuses.

Cependant, si vous êtes à la recherche d’une très grande ville, vous ne serez pas forcément heureux. Victoria compte intra-muros 78.000 habitants. Si vous aimez la nature et les beaux paysages, alors OUI Victoria est faite pour vous.

UVic pour moi est une très bonne université. La façon d’enseigner est différente de Sciences Po. Après je pense que tout dépendra des cours que l’on choisit et des profs. Les cours de langue, le niveau n’est pas incroyable car ici un cours de 3ème année correspond à leur 3è année d’apprentissage de la langue. C’est juste bon pour éviter de tout oublier. Là encore, tout dépend si votre classe est remplie d’élèves bilingues ou natifs du pays, ce qui est mon cas pour le cours d’allemand.

Et sinon les mauvais côtés ou les points négatifs de ta nouvelle vie étudiante ?

Le décalage horaire avec la France, parfois difficile à gérer quand on veut parler aux amis et à la famille. Mais on s’y fait vite.

Le prix pour voyager au Canada: le pays est tellement grand que pour voyager en avion au delà de la Colombie Britannique, il faut au minimum débourser 400 euros aller-retour.

Sinon, les points négatifs, je ne vois pas vraiment. Le manque de certains produits alimentaires français ? Les boites de nuit ferment à 2heures et les bus s’arrêtent à minuit. Les vrais supermarchés type Carrefour, inconnus au Canada. Bref, non, je manque d’imagination pour les points négatifs.

Pour ceux qui vont se rendre dans le pays où tu es, tu as des conseils pratiques à donner?

Ne pas trop stresser. Les gens sont adorables et toujours prêt à aider. Essayer d’arriver au moins une semaine avant la rentrée pour découvrir la ville et l’université, pour récupérer du décalage horaire et prendre ses marques. Je suis arrivée seulement deux jours avant la réunion de rentrée, c’était la course, donc si vous pouvez arriver avant, faites-le. En plus l’été au Canada, c’est magnifique.

Quels sont les endroits incontournables à visiter dans les environs?

Vancouver ! Surprenante, paradoxale : un centre avec de hauts buildings, un grand quartier chinois, un immense parc magnifique. Une ville entre la montagne (Whistler est à100 km) et la mer.

Seattle, à 3h45 de bateau. Banff dans les Rocheuses: la ville la plus haute du Canada. Beaucoup de neige, des paysages à couper le souffle, le grand blanc du Canada : un rêve.

Salt Spring Island: une île à l’est de l’île de Vancouver, un paradis de calme.

Tofino sur l’ouest de l’île de Vancouver: le paradis des surfeurs.

Et puis il faut aller à un match de hockey sur glace, faire un whale watching pour voir les orques, visiter les Butchart Gardens de Victoria.

Si vous pouvez vous le permettre: San Francisco ! C’est une ville géniale à l’atmosphère incroyable. Le vol n’est pas donné, mais la nourriture et le logement sont vraiment très peu chers !

Tu as déjà un bon souvenir à nous raconter?

Je garderai un souvenir impérissable du whale watching que j’ai fait lors de l’intégration le 2 septembre. Voir des orques en vrai, les voir s’approcher, plonger sous notre bateau pneumatique … était incroyable. Cet évènement a crée de très forts liens avec les gens qui étaient dans le même bateau que moi. Depuis ces personnes sont restées mes amies les plus proches.

Difficile de ne donner qu’un seul souvenir. Je pense aussi à la randonnée en raquette à 2200 mètres d’altitude à Banff en pleine tempête de neige: mon rêve canadien est alors devenu réalité.

Le pays est immense: il y a des millions de choses à faire et à voir, chaque découverte reste un bon souvenir.

Un autre aussi: mon premier Thanksgiving avec d’autres étudiants en échange. Avec ma coloc on a cuisiné un vrai repas de Thanksgiving pour 15 personnes.

Tu as un blog? Tu as quelques lignes pour nous donner envie de le visiter!

Oui, l’adresse est : day-to-day-in-victoria.over-blog.com. J’y fais un récit de mon expérience ici : je partage mes voyages, mes joies et peines, mes découvertes, les choses que je trouve étranges. En bref, un avant-goût de la vie d’une étudiante en échange. Et si vous avez plus de questions concernant UVic ou Victoria, n’hésitez pas à me contacter à : anaisb@uvic.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *