Skip to content
Slider

Faut-il ouvrir le mariage aux personnes de même sexe ? – Le débrief’ du débat.

Mercredi soir, l’Aumônerie de Sciences Po Lille organisait un débat animé par Agnès Bayrou, « Faut-il ouvrir le mariage aux personnes de même sexe ? », avec pour invités le Père Bruno Cazin, prêtre et médecin, et Martine Gross, chercheur à l’EHESS et présidente d’honneur de l’association des parents gays et lesbiens.

Vous vouliez du sang ? Aucune goutte n’a giclé. En revanche, le débat a pu faire en faire bouillir plus d’un. Voyez plutôt.

Débat du 5 décembre 2012 (c) Aumônerie Sciences Po Lille

Pour Martine Gross, l’ouverture du mariage aux couples de même sexe ne ferait qu’instituer ce qui se fait déjà, et surtout permettrait d’assurer une égale protection aux couples. Selon elle, les couples de même sexe aspirent aux mêmes devoirs et mêmes responsabilités que les couples hétérosexuels. En tout cas, une pierre angulaire de son discours est la question de la famille et surtout de la filiation. Pour elle, un grand mensonge fonde la société: la confusion entre “géniteurs” et “parents”. Par exemple, l’anonymat donné aux donneurs de spermes ou d’ovocytes, la ressemblance physique, les mêmes groupes sanguins, etc. sont autant d’éléments qui augmenteraient cette confusion, pour garantir aux couples stériles de s’approprier la filiation complète de leur progéniture.

Ainsi, pour Martine Gross, les couples de même sexe qui élèveraient un enfant ensemble ne veulent qu’être les parents de cet enfant, en aucun cas se faire passer pour ses géniteurs. Ainsi, ouvrir le mariage aux personnes de même sexe permettrait de garantir aux enfants davantage de protection. L’intervenante expose ainsi les différentes compositions des familles homoparentales: un couple et un géniteur, deux couples, un couple dont l’un des membres était auparavant marié … Si un couple élève seul un enfant, dont l’un des parents est le géniteur, en cas de décès de cette personne, la garde de l’enfant ne revient pas obligatoirement à son autre parent. Un réel problème donc. D’autre part, il n’existe aucune protection en cas de séparation du couple; le géniteur peut du jour au lendemain priver son conjoint de l’enfant qu’ils auraient choisi d’avoir ensemble.

Pour Monsieur Cazin, l’enfant a également une place centrale, ce qui empêche l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Pour lui, l’enfant ne choisit pas; par exemple, il ne choisit pas de naitre, mais surtout il ne devrait pas avoir à supporter les choix de vie de ses parents. D’autre part, pour les situations existantes, de fait, il suffit d’aménager des textes en matière de patrimoine ou le PACs plutôt que faire évoluer le mariage pour une minorité.

Ainsi, de l’avis du Père Cazin, le mariage a été battu en brèche à de nombreuses reprises. Avec le divorce, ou l’absence de mariage, les familles se composent et se recomposent. Ouvrir le mariage aux couples homosexuels fragiliserait encore l’institution maritale; le “mariage pour tous” n’est donc pas souhaitable.

Finalement, lors du jeu de questions / réponses avec la nombreuse assemblée, Bruno Cazin a pu aborder la question de la position de l’Eglise face au mariage homosexuel et à l’homosexualité. Pour lui, l’Eglise a fini par accepter l’idée de la « condition » homosexuelle, et Elle appelle au respect, à la lutte envers l’homophobie. Le prêtre, bien que personnellement contre le mariage homosexuel, n’appelle pas par exemple à manifester. Pour lui, on manifeste quand « la patrie est en danger, ce qui n’est pas le cas ici ». Il estime qu’il y a d’autres moyens de communiquer, notamment par la presse. Il a aussi rappelé que les évêques qui ont appelé à des manifestations restent une minorité en France, contrairement à l’Espagne, où l’Eglise a pris une place centrale dans le débat. Et de conclure ainsi que l’Eglise française n’a pas pour but d’être une minorité qui plaide sa propre cause.

Clotilde D.

  1. Aumônerie Sciences Po Lille Aumônerie Sciences Po Lille

    Petite correction: notre invitée était Martine Gross (pas Grosse…)! Merci beaucoup pour le compte-rendu!

    • Toutes nos excuses 😉 je corrige ça tout de suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *