Skip to content
Slider

CP : Arbitraire et injustices, Etat et Instituts d’Etudes Politiques ; Les étudiants de Sciences Po Lille tirent à nouveau la sonnette d’alarme

Communiqué de presse de la liste Déclic ! au conseil d’administration de l’IEP de Lille transmis le vendredi 21 décembre à l’Apostrophe. 
 Ce mercredi 19 décembre se tenait le Conseil d’Administration de l’IEP de Lille avec pour principal ordre du jour l’adoption du budget 2013. À cette occasion, tous les élus étudiants : indépendants, syndicats de gauche ou de droite, se sont prononcés pour un report du vote du budget, afin de protester contre la sous-dotation flagrante du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en terme de postes et de fonds de fonctionnement. Malgré cette mobilisation, le budget a bel et bien été adopté afin de permettre à l’établissement d’assurer son fonctionnement courant.

Cette action est le prolongement d’une forte mobilisation qui a eu lieu l’année passée avec un très fort écho médiatique et qui avait entraîné un report du vote du budget et des négociations tendues avec le Ministère pour au final n’obtenir que deux postes supplémentaires et la promesse d’un plan de rattrapage que nous attendons toujours…

Si les élus étudiants de l’IEP de Lille ont souhaité reporter ce vote, c’est notamment parsolidarité avec l’IEP de Toulouse qui vient de reporter le vote de son budget et d’envoyer une lettre ouverte à la Ministre Mme Fioraso dans laquelle est précisé que « les Instituts d’Etudes Politiques de région sont largement les laissés pour compte de la politique universitaire nationale tant en matière de création de postes que de dotations financières. »

Alors que vient d’être rendu à la Ministre le rapport Berger issu des Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, on peut d’ores et déjà souligner que les IEP de région, à l’inverse total de Sciences Po Paris[1] ‒ qui profite d’un traitement de faveur injustifiable ayant en partie conduit aux dérives soulignées par la Cour des Comptes ‒sont bien loin des 6000€ moyens par étudiant attribués par l’Etat aux établissements (seulement 2600€ pour l’IEP de Lille !) et encore plus loin des 9000€ souhaités par ledit rapport dans sa proposition n°135 ! Ce manque criant est déjà dénoncé depuis des années, notamment par la dernière évaluation de l’AERES  en 2009.

Alors que les Universités voient leur financement attribués via un modèle de calcul spécifique, il est à souligner que c’est l’arbitraire le plus total qui règne en ce qui concerne les IEP, preuve en est l’allocation de la dotation de Sciences Po Paris décidée depuis l’Elysée sans aucun critère ni aucune transparence dans la manière d’utiliser les fonds publics. Où est l’équité de traitement ? Comment le Gouvernement peut-il encore laisser la situation empirer ainsi ?

Les IEP de région (notamment Lille qui reste le moins bien doté) et tous les étudiants attendent donc au plus vite que l’Etat joue son rôle en finançant de manière décente les IEP de région et en mettant au plus vite en place un système d’allocation spécifique et juste dans le cadre des réflexions en cours sur la refonte du modèle d’allocation SYMPA souhaité par l’ensemble de la communauté universitaire, dont la Conférence des Présidents d’Universités par la voix  son président fraichement élu.

Contacts presse Déclic ! :

Emilien QUINART : élu étudiant au CA de l’IEP de Lille, tête de la liste majoritaire Déclic ! Emilien.quinart@gmail.com ‒ 06 80 78 37 78

Flavien NOEL : élu étudiant au CA de l’IEP de Lille pour la liste Déclic !              Flavien.noel@gmail.com ‒ 06 25 25 71 22

  1. Tristan H Tristan H

    Beau communiqu

  2. Tristan H Tristan H

    Sur la fin, je pr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *