Skip to content
Slider

Usbeck et Rica, le magazine qui explore le futur

« Usbek & Rica, c’est le magazine qui explore le futur. 

(…) Nous vivons à l’ère des bouleversements les plus rapides de l’histoire humaine, et nous refusons de les subir.

(…) En nous appuyant sur les personnages d’Usbek et Rica (présents dans les Lettres persanes de Montesquieu, et revisités dans nos pages), nous nous efforçons, comme eux, de voir le monde d’un œil neuf, (…) de proposer des idées neuves, de nous acharner à construire le monde de demain. »

Telle est la façon dont Jérôme Ruskin, le fondateur du magazine Usbek & Rica, décrit son projet lancé il y a bientôt trois ans. Après des études de sociologie à l’EHESS, le jeune homme de 26 ans ne termine pas son master en marketing à l’EM Lyon par un stage, comme ses camarades, mais en montant son projet. Un projet ambitieux qui se donne une double mission : raconter le présent du point de vue de deux étrangers venus du futur (Usbek et Rica) et imaginer ce que pourrait concrètement être le futur pour nous, humbles citoyens de ce village planétaire.

Usbek & Rica est un petit bijou, et ce pour au moins deux raisons :

Une analyse originale de l’actualité

Passer par les deux personnages empruntés à Montesquieu pour conter le présent garantit l’originalité du regard porté sur l’actualité. Usbek et Rica n’adoptent pas l’attitude d’hommes du futur, supérieurs et donneurs de leçons. Bien au contraire, ces humbles voyageurs du temps découvrent d’où ils viennent et assistent aux évolutions du monde d’aujourd’hui, évolutions qui ont conduit à la construction de leur monde à eux, celui de demain. Concrètement, le magazine nous propose de modifier l’image que nous pouvons avoir du Prince Charles, à savoir ce vieil homme aigri, inconsidéré et que l’on tient quelque peu responsable de la mort de Lady Di. Usbek et Rica nous apprennent alors qu’à l’heure d’aujourd’hui, l’héritier de la couronne d’Angleterre est l’un des plus grands représentants de la lutte contre le réchauffement climatique. Il a également lancé sa propre gamme de produits bio et par ses actes, il contribue à faire, en sous-terrain, ce que Kate et William font à la lumière du jour : redorer le blason de la monarchie britannique en y important le souffle de modernité dont elle a besoin. Ce fait divers pourrait passer inaperçu si on ne se rappelle pas que souvent, les personnalités symboliques servent de modèle et nous sensibilisent aux évolutions de nos sociétés (Bono, Ai Weiwei…)

« Parlez-moi d’avenir. »

Beaucoup de journaux peuvent s’arrêter à la restitution et au commentaire de l’actualité (mission déjà noble et envahissante). Usbek & Rica se distingue par l’intérêt qu’il porte au monde de demain. Mais comment faire pour analyser l’avenir? La réponse du magazine : ses rubriques qui servent de guide dans ce vaste monde qu’est l’exploration du futur. Amateurs de science-fiction, Usbek & Rica vous montre le coin « scénario» qui se charge de faire de la « prospective-fiction ». Imaginez un homme du futur qui aura été génétiquement modifié pour moins polluer. Un homme génétiquement sélectionné via l’eugénisme pour être plus petit. Il prendra donc moins de place, consommera moins, tout sera réduit pour sa taille, il rejettera donc moins de CO2. Quant à ceux qui préfèrent voir les choses en grand, le magazine vous dirige alors vers les pages « grande projection » dont le but est de « traiter en profondeur une hypothèse d’avenir » d’évolution de la société. Un de leur derniers numéros portait sur « La Révolution Cool des Hackers » dans la « Civilisation du partage ». Le monde imaginé après une révolution pacifique de ceux qui seront, à juste titre, les nouveaux maîtres d’une partie du monde ; les hackers de génie. Un monde où, grâce à eux, règnerait le partage total de l’information, de la culture et de la connaissance, toutes gratuites et fluides. Certains y voient une collectivisation marxiste adaptée à l’ère informatique, d’autres l’aboutissement du néo-libéralisme et la mise en place de la Concurrence Pure et Parfaite. Qui vivra verra. Grâce à tout cela, les acolytes de Jérôme Ruskin nous livrent des sujets troublants par leur originalité, mais surtout par leur pertinence et par les questions qu’ils font naître en nous.

L’humour est également au rendez-vous avec des rubriques spécialement dédiées à l’imagination de ce qui va se passer dans la sphère politico-médiatique. On trouve par exemple une interview du futur avec N. Morano reconvertie en bonne sœur, ou encore (avant les élections), un duel Obama/Romney ne prenant en compte que leur fortune personnelle, leur nombre d’amis sur facebook, le poids de leur famille, et d’autres données de la sorte… Obama vainqueur. Les rédacteurs d’Usbek & Rica ne sont pas une bande d’illuminés prédisant l’avenir tels qu’on peut en trouver à Bugarach, ce village de l’Aude censé avoir survécu au 21 décembre 2012. Non, les journalistes de l’avenir sont très convaincants, d’autant plus que leur magazine est esthétique (« swag » pour les hipsters) et les illustrations originales.

En ces temps de grisailles lilloises, Usbek & Rica nous fait rêver, nous invite à participer à ce voyage assez extraordinaire qu’est l’exploration du futur. Les plus fous diront qu’il fait renaître l’espoir de croire en un monde meilleur.

Eloi Savi.

http://usbek-et-rica.fr/usbeketrica.php

Disponible dans certains kiosques et dans toutes les librairies, 5€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *