Skip to content
Slider

Le Monde de Charlie ou pourquoi regarder un film sur l’adolescence non stéréotypée

Posons le décor du film : Charlie, jeune lycéen, retourne dans un nouveau lycée après une année assez difficile (perte de son meilleur ami et passage à l’hôpital psychiatrique). A première vue, ce jeune lycéen paraît bizarre et malheureux. Les premières semaines, il a du mal à s’intégrer dans son lycée, les autres ne l’acceptent pas – mais il va tomber sur ce duo atypique de frère et sœur : Patrick et Sam. Grâce à cette rencontre, Charlie va rentrer dans un nouveau monde. Durant tout le film, nous allons donc suivre les mésaventures de ce jeune lycéen perdu dans cette sombre période qu’est l’adolescence.

Avant d’aller voir le film, j’ai été tout de suite interpellée par une chose : Pourquoi avoir traduit « The Perks of Being a Wallflower » par « Le Monde de Charlie » ? Les deux titres semblent être à des années lumières mais après avoir vu le film, je comprends finalement que les deux titres ont leurs justifications. Pour la petite leçon d’anglais, le titre en anglais signifie « L’avantage d’être un laissé pour compte ». Finalement, ce titre nous en dit plus que « Le Monde de Charlie ». Je trouve que le titre en anglais nous met plus dans le bain et l’ambiance du film. Le titre en français est ouvert à trop d’interprétations. Et je tiens donc à dire que l’affiche française de ce long métrage n’est vraiment pas à la hauteur de son contenu ! En effet, à cause de ce titre en français et de l’affiche, je m’attendais à voir un portrait stéréotypé sur l’adolescence. Je me disais vraiment que le réalisateur allait nous balancer tous les clichés et en fait pas du tout ! Grande surprise, c’est une grosse claque que je me suis prise avec ce film. Ici, il n’y a pas de places pour les stéréotypes (bon d’accord il y a tout de même les grands sportifs écervelés mais ça fait partie du décor non ?), nous sommes en totale immersion dans la vie tourmentée de Charlie. Nous ne sommes pas ici pour parler des clichés lycéens américains et ça fait du bien ! Alléluia, je n’ai pas l’impression de voir un énième film pour ado pré-pubères.

La mission du réalisateur était pourtant difficile : il est vrai qu’il n’est pas évident de parler de l’adolescence sans que cela paraisse banal. Avec ce film, il a réussi son pari : ce trio d’adolescents est plus que crédible, on y adhère totalement ! On a envie d’y être, on veut vivre toutes ces émotions si fortes et troublantes. Cela est sûrement dû aux très bonnes prestations des acteurs principaux. Je tiens à faire une révérence à cette chère Emma Watson. Bravo, elle a réussi à me convaincre dans un rôle si différent de son rôle attitré dans Harry Potter. J’avais peur que cette image d’Hermione lui colle à la peau, et bien pas du tout ! La jeune adulte s’en sort très bien, elle peut enfin voler de ses propres ailes !  Ce film est un portrait très réussi de l’adolescence. Même si le scénario reste très classique, on est vraiment pris par l’histoire car les personnages nous touchent. Ils sont tous pétillants et chargés d’émotions fortes. Au début du film, on ne voit pas venir cela. Le film paraît simple et léger. Finalement, il relève d’une très grande sensibilité émotionnelle. Grâce à  lui, nous n’avons envie que d’une seule chose, c’est de vivre, maintenant, tout de suite, sans perdre de temps !

Pour tout ceux qui ne sont pas convaincus, écoutez la BO de ce film. Comment ne pas être charmé par des jeunes qui sont pris de passion pour David Bowie et The Smiths ? Je suis désolée mais moi avec cet argument de taille, je fonce !

Manon Vadelorge.

  1. Antoine Tournie Antoine Tournie

    Tout à fait d’accord!
    Enfin un film rafraichissant qui parvient à rendre l’atmosphère si particulière des romans d’apprentissage sur l’adolescence pour lesquels les auteurs américains, de Salinger à Stephen Chbosky, ont un talent incontestable. Mention spéciale à Ezra Miller, dont l’interprétation de Patrick est bluffante.
    Un grand film, emmené par un scénario plus complexe qu’il n’y parait et porté par une bande-son frôlant la perfection!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *