Skip to content

Joséphine Coadou • 18 avril 2018

Anne-Lyvia Tollinchi • 13 avril 2018

Anna Lippert et Anne-Lyvia Tollinchi • 12 avril 2018

Philippine Malloggia • 29 mars 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Oui, l’Afrique est belle !

Oui, l’Afrique est belle, et Rokia Traoré nous le prouve avec son cinquième album Beautiful Africa. Trois coups de grosse caisse et une mélodie à la guitare électrique, et c’est un opus haut en couleurs qui est lancé !

Que ses rythmes soient lents (Ka Moun Ké, Sarama) ou plus vifs, cet album est couvert de magie. Tantôt douce, tantôt vive, voire saccadée, la voix de Traoré en est l’instrument majeur : elle en porte l’atmosphère dansante et n’est que plus belle lorsque renforcée par des chœurs féminins doux et précis, sur Sikey ou encore Mélancolie. A cette alchimie des voix se rajoute un joyeux mélange d’instruments, de la guitare électrique fidèle à Traoré aux sonorités africaines acoustiques traditionnelles, notamment le luth n’goni de Mamah Diabaté. Depuis ces influences multiples et maîtrisées, Traoré tisse un album au style singulier, une sorte de rock très épuré auquel se mêlent les charmes de la soul et du folk.

Mélancolique, déchirant parfois, le message porté par Traoré est, par sa simplicité, d’une force inouïe. Ce qu’elle chante, c’est son « Grand Mali [qui] chavire », dont elle pleure la situation sur Beautiful Africa, un titre qui combine chant en Bambara, en Français et en Anglais; mais un Mali pour lequel dans ses « veines d’afroprogressiste, le son chargé d’espoir brûle », un espoir révélé par la joie et l’ambiance de fête qui règnent sur la plupart des titres de l’album. Portée par la flamme de l’espoir, Traoré croit « en la sagesse et l’intégrité, l’assurance, la dignité et l’humilité », seuls capables selon elle de soulager l’Afrique de ses maux, cette Afrique à qui elle chante son amour, cette Afrique en laquelle elle croit, cette Afrique dont elle scande notamment la force et la beauté de ses femmes, sur Sarama par exemple.

A l’image de N’téri, sur laquelle Traoré joue avec les aigus avant de déposer délicatement sa voix au cœur de sons africains puis d’exploser et de faire éclater une ambiance festive, cet album est surprenant par sa diversité. Porté par une artiste de talent qui s’exprime avec cœur et conviction d’une voix parfois douce et frêle, parfois entraînante et affirmée, mais dans tous les cas jamais lassante ni lassée, Beautiful Africa est un voyage vers un univers dynamique et coloré.

Oui, l’Afrique est belle, et si vous en doutiez avant, vous ne pourrez qu’en être convaincu désormais.

Chloé Perceval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *