Skip to content

Coline Fournier • 27 novembre 2017

Le BDE 2017-2018 de SciencesPo Lille

Gwendoline Morel • 22 novembre 2017

Nicole Della Torre • 20 novembre 2017

Joséphine Boone • 17 novembre 2017

Stranger Things saison 2 : la magie opère-t-elle toujours ?

Joséphine Coadou • 16 novembre 2017

Anne-Lyvia Tollinchi • 15 novembre 2017

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Marie-Antoinette, dépassée? Que nenni!

Si je vous dis Marie-Antoinette, vous me dites?… Non, cet article ne tente pas de vous faire revivre les pires moments de vos cours d’histoire de collège! Au contraire, il s’agit de vous montrer que l’histoire, y compris celle du XVIIIè siècle, ça peut être trop fun! Oubliez vos profs d’histoire aux cheveux gras et senteurs surprenantes, sortis tout droit du musée d’histoire naturelle (celui avec les squelettes de dinosaures!) et plongez dans l’histoire incroyable (mais tragiquement vraie!) de Marie-Antoinette, dernière reine de France, exécutée par les méchants révolutionnaires le 16 octobre 1793, quelques mois après Louis XVI.

Bon, si on vous parle de Marie-Antoinette, ce n’est pas que pour approfondir votre connaissance du XVIIIè et impressionner Elise Julien (ou autres profs moins (?) sexy) avec des remarques fines et pleines de brio. C’est surtout que Marie-Antoinette est à la mode!!! Si si, je vous assure. En l’espace de 6 ans, deux nouveaux films et deux nouvelles biographies sont sorties à propos de cette gente dame.

Alors, qu’est-ce que Marie-Antoinette a de si spécial?

Bon d’abord, elle était blonde. Il paraitrait que ça aide. Mais elle est surtout la fille de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche qui, comme son nom l’indique, était loin d’être une rigolote. D’ailleurs Frédéric II a dit « pour une fois que chez les Habsbourg on a affaire à un homme, il a fallu que ce soit une femme ». Ca vous donne une idée de son tempérament… Elle scelle une alliance avec Louis XV, le grand-père de Louis Auguste, futur Louis XVI, pour que Marie-Antoinette soit la future reine de France. Jusque là tout va bien : une alliance garantit la paix avec la France pour l’Autriche et une archiduchesse d’Autriche va être sur le trône! Cela ravirait Marie-Thérèse, si sa fille n’était pas une jeune fille au caractère totalement opposé au sien : Marie-Antoinette a seize ans et elle n’aspire qu’à une chose : s’amuser.

Tada!  Vous commencez à comprendre pourquoi on aime Marie-Antoinette! Elle arrive à Versailles, où l’étiquette est très très stricte. Marie-Antoinette, qui ne souhaite que s’amuser, est vite déçue de ce nouveau mari, Louis Auguste, qui ne s’intéresse qu’à la chasse et à la serrurerie. D’autant plus qu’il lui faudra SEPT ans pour faire l’amour à Marie-Antoinette… La pauvre petite est très frustrée! Surtout que tant qu’elle ne donne pas un héritier au trône de France, sa position en France est précaire.

Du coup à quoi ressemble la vie de Marie- Antoinette? Marie-Antoinette s’éclatant aux bals masqués, Marie-Antoinette allant sans arrêt à l’opéra, Marie-Antoinette jouant à des jeux d’argent : voilà un portrait assez fidèle des premières années de Marie-Antoinette en tant que dauphine puis reine de France. Marie-Antoinette s’amuse avec ses deux favorites : Mme de Lamballe et la comtesse de Polignac (qui a une sacrée réputation, pas joli joli), passe son temps à faire du shopping (enfin façon XVIIIè) et à changer de coiffure. Un peu Gossip Girl vous ne trouvez pas? C’est à peu près l’image que Sofia Coppola donne de Marie-Antoinette dans son film, sorti en 2006.

pochette-film-marie-antoinette

Enfin, c’est sans doute les supposées tendances saphiques de la reine (en gros, en lui a attribué des relations lesbiennes avec certaines de ses amies) qui ont attiré l’oeil de nombre de scénaristes et réalisateurs. Le film de Benoit Jacquot, Les Adieux à la reine, va dans ce registre, même s’il ne se passe qu’une fois la Révolution bien entamée.

Tout cela peut sembler certes actuel, mais un peu ennuyeux. Néanmoins, chers historiens dans l’âme, ne vous détournez pas du mystère Marie-Antoinette. C’est sans doute Stefan Zweig, dans sa biographie de Marie-Antoinette, qui exprime le mieux la beauté de ce personnage historique : selon lui, elle ne révèle sa force et son courage et ne devient une véritable reine que lorsqu’elle est obligée d’affronter la Révolution, son « emprisonnement », la mort de son mari et enfin la sienne. L’histoire de Marie-Antoinette est donc celle de la révélation du sublime d’une reine alors qu’elle est sur le point de mourir.

L’implication de Marie-Antoinette et sa responsabilité sont sujets aux débats historiographiques. Pour certains historiens, Marie-Antoinette a tout fait pour protéger l’Autriche, trahissant la France. Pour d’autres, elle n’est que la victime de circonstances (très) défavorables. Quoiqu’il en soit, elle a été la dernière reine de France, la seule exécutée, et a montré une fierté et un courage impressionnants durant les épreuves qu’elle a endurées. Son dernier mot, au moment de monter sur l’échafaud, aurait été « pardon », après qu’elle ait marché accidentellement sur les pieds de son bourreau… Si c’est pas du cran ça!

Donc, si vous voulez lire un bon bouquin ou regarder des films en ayant la sensation de ne pas perdre votre temps, vous permettant d’apprendre qu’au XVIIIè ils avaient aussi des problèmes de couple, des nuits semblables au gala et un besoin insatiable de faire du shopping (eh oui messieurs, vous êtes pas sortis de l’auberge!) , vous savez ce qu’il vous reste à faire!

Vive Marie-Antoinette, vive la Reine !

Marianne Barret

PS : Merci à G. P. qui m’a fait découvrir la fabuleuse histoire de Marie-Antoinette.

Stefan Zweig, Marie-Antoinette, Livre de poche

Marie-Antoinette, de Sofia Coppola, sorti en 2006, avec Kirsten Dunst

Les Adieux à la reine, Benoit Jacquot, 2012, avec Diane Kruger et Léa Seydoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *