Skip to content

Joséphine Coadou • 18 avril 2018

Anne-Lyvia Tollinchi • 13 avril 2018

Anna Lippert et Anne-Lyvia Tollinchi • 12 avril 2018

Philippine Malloggia • 29 mars 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Lettre ouverte à M. Mathiot concernant l’écologie à l’IEP

Monsieur le Directeur,

L’écologie est un enjeu qui préoccupe un grand nombre des personnes concourant à la vie de Sciences Po Lille. Cependant, s’il est souvent mentionné il n’est que très peu pris en charge au sein de notre école. Or nous pensons que l’I.E.P peut être en pointe sur cet enjeu, sans que le coût financier soit considérable. Cela concerne bien évidemment le déménagement, sur lequel il est nécessaire d’être particulièrement vigilant et d’associer étudiants, enseignants et personnels. Mais nous – organisations politiques, syndicats, élus au Conseil d’Administration – sommes convaincus qu’il y a des possibilités de faire de réels progrès dès maintenant et à notre échelle, au sein des locaux actuels.

Premièrement, il est possible d’améliorer la gestion des déchets. Actuellement le tri n’est plus réalisé. Cependant, avec une meilleure signalétique (sacs ou poubelles de couleur différente, par exemple) et dans l’idéal en formant les usagers, il serait possible d’obtenir de bien meilleurs résultats.

Au sein de la cafétéria, nous pensons également possible la mise en place de composteurs. Cela se fait de plus en plus au sein des administrations et sera probablement le cas dans les futurs locaux. Leur mise en place devrait être précédée de concertations afin notamment de s’assurer de leur gestion par les usagers, par exemple en l’intégrant au statut des « Jardins de l’IEP ». Le compost aurait directement une utilité dans le cadre des bacs avec aromatiques qui seront prochainement installés au quatrième étage.

Il nous semble aussi nécessaire que des fontaines à eau soient installées. Dans un premier temps, renforcer l’offre de bouteilles d’eau en plastique disponible serait préférable aux canettes. Actuellement les usagers de l’IEP sont obligés d’utiliser les distributeurs automatiques ou d’aller aux toilettes pour s’hydrater. Cela doit être complété par une incitation auprès des usagers pour qu’ils amènent leurs propres gourdes et tasses dans l’objectif de réduire la consommation de gobelets. Cela aurait également le mérite de rendre l’espace de la cafétéria et le foyer plus conviviaux.

Dans le cadre des démarches actuelles auprès du CROUS (motion votée au Conseil d’Administration du 12 décembre), nous portons une attention particulière à l’élargissement de l’offre afin que les végétariens, végétaliens ou toute personne ne voulant ou ne pouvant manger de viande (dont le nombre sera estimé à partir d’un prochain sondage) puissent bénéficier de vrais repas complets et équilibrés. Concernant les assiettes et sandwichs servis, un système d’affichage devrait indiquer la provenance, le contenu précis et la saison naturelle de ces aliments, afin de permettre le minimum d’informations auquel tout usager / consommateur a droit.Deuxièmement, l’utilisation du vélo est en pleine croissance et les places sont saturées y compris dans la rue, ce qui nécessite un matériel adapté et transportable sur le futur IEP. Cela concerne notamment le remplacement des arceaux actuels, trop précaires, en achetant un râtelier amovible adéquat. Il est par ailleurs possible de profiter de l’expertise des usagers et du Collectif Cycliste Palien pour les aspects techniques. L’accès à la cour de l’IEP est aussi un véritable problème pour les cyclistes comme pour les handicapés. Nous pensons que beaucoup de solutions existent pour faciliter le passage du portail (scier le bas du portail, souder une passerelle ?), ne serait-ce qu’en plaçant un bras pour que la porte se referme moins brutalement. Enfin, permettre à tous les vélos d’être à l’abri des intempéries augmenterait le confort de ce type déplacement.

Troisièmement, nous notons plusieurs dysfonctionnements quant à la sobriété énergétique de nos bâtiments. Il serait intéressant qu’une commission de surveillance s’intéresser à l’efficacité énergétique et au respect de certaines normes. De façon plus immédiate, nous nous interrogeons sur le surchauffage de certaines salles, notamment lorsque les fenêtres sont ouvertes. Nous souhaitons aussi engager une réflexion à propos du système de chauffage actuel afin qu’il soit moins automatisé et davantage adapté aux besoins de chacune des salles.

S’il est important et indispensable d’associer l’ensemble des usagers, salariés et enseignants, nombre de ces points doivent d’abord être le fruit d’avancées au niveau des institutions de Sciences Po Lille : c’est l’objet de notre démarche. Convaincus que le déménagement à venir ne doit pas être un facteur de blocage, nous espérons, Monsieur le Directeur, que vous nous répondrez sur les possibilités de progrès en matière d’écologie que nous avons explicité dans la présente lettre.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien prêter à cette lettre, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de notre considération distinguée.

Signataires :

Organisations : Initiative Syndicale et Autogestionnaire, SUD Etudiant-e Lille, La Social’liste, UNEF Lille, IEP Solidaire, Déclic !, Les Ecologistes Paliens, Les Jardins de l’IEP, Le Collectif Cycliste Palien

Etudiants élus au Conseil d’Administration : Y. Labrousse, P-M. Nave, C. Wulstecke, A. Fernandez, A. Genetay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *