Skip to content

Anne-Lyvia Tollinchi • 13 avril 2018

Anna Lippert et Anne-Lyvia Tollinchi • 12 avril 2018

Philippine Malloggia • 29 mars 2018

Enough.

Anne Tollinchi • 28 mars 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Une nuit au musée, version LAM

Vous qui dédiez respectivement vos soirées du mercredi à boucler dans l’urgence votre exposé d’histoire prévu pour le lendemain 8h, à boire votre énième bière au Solfé où vous avez déjà lâché la moitié de votre budget du mois ou encore à vous endormir devant « Esprits Criminels » que votre coloc vous force à regarder chaque semaine, profitez du mercredi 12 novembre pour vous lancer dans une aventure qui vous changera de vos monotones soirées automnales.

Un rendez-vous nocturne réservé aux étudiants

Comme chaque année depuis 2010, le LAM vous propose une soirée gratuite et réservée aux étudiants. Le concept de cette 5ème nuit étudiante reste le même que celui des quatre dernières : proposition de visites guidées ou accès libre aux salles d’exposition, possibilité de boire un verre au bar spécialement installé pour l’occasion, rencontre avec des étudiants de toutes les universités/facultés/écoles de Lille ; et cela avec comme fond sonore des mixes de techno concoctés par DJ Chloé. (A découvrir ici)

« Le musée n’est malheureusement pas le premier lieu culturel des étudiants. Ils préfèrent en général se rendre au cinéma ou à des concerts. Ces nuits étudiantes ont l’objectif de faciliter l’accès au musée pour tous les étudiants et de les inciter à venir à notre rencontre » commente Benoît Villain, responsable du service des projets éducatifs et culturels, en charge de l’organisation de l’événement.

« L’Autre de l’Art » étonne et détone

Concernant l’exposition, vous aurez la chance de découvrir, ou de redécouvrir pour les plus grands adeptes déjà venus, l’exposition temporaire « L’autre de l’Art ». Elle est venue s’installer sur les grands murs blancs du musée le 3 octobre et y restera jusqu’au 11 janvier 2015. L’atmosphère que vous y trouverez sera un mélange d’angoisse, de surprise et d’émerveillement. Elle en épatera donc plus d’un. Benoît Villain nous explique : « cette expo questionne la place accordée à l’inconscient créateur dans l’art ». Des œuvres conceptualisées en dehors des contextes habituels sont présentées : réalisées dans des asiles, dans la rue, dans des classes de maternelles, dans des prisons, et autre, elles font voler en éclats les censures habituelles de convenance. Les artistes anonymes, fous, malades, infantiles, novices sont placés au même niveau que les plus grands artistes reconnus tels que Picasso ou Miro. La place est aux marginaux. Ce mélange d’art moderne, d’art brut, et d’art contemporain étonne et détone.

 

 

Point de départ d’une série de rencontres professionnelles

Benoît Villain nous confie aussi que cet événement marquera le lancement de rencontres organisées entre professionnels et étudiants intéressés par les métiers de la culture. Deux dates sont d’ores et déjà à retenir : le jeudi 4 décembre à 16 heures et le jeudi 22 janvier à 10h30 où vous aurez l’occasion de découvrir les métiers de régisseur d’exposition et de conservateur de musée. Vous pourrez alors en profiter pour échanger avec des professionnels du milieu.

Infos techniques

Côté pratique, tout a été mis en place pour vous faciliter l’accès à l’événement. Des navettes au départ de la place Rihour vous achemineront au musée du LAM toutes les demies heures à partir de 19h30 et ce jusqu’à 22 heures. De même, pour le retour, des navettes vous reconduiront à Rihour, ou à l’arrêt de métro Pont de Bois (ligne 1) en cas de trop grande affluence. Dernier retour prévu à 23h30. L’entrée est réservée et gratuite pour les étudiants, sur présentation de votre carte étudiante. D’autres surprises vous sont réservées. Benoît Villain nous a aussi soufflé que le prix de la boisson au bar sera très abordable. Et le cadre sera sans aucun doute plus sympathique et artistique qu’au Smile.

Bref, il semble qu’il n’y ait que des bonnes raisons pour que vous tentiez ou retentiez l’expérience des nuits étudiantes. Et si le concept vous séduit, on vous donne rendez-vous pour une autre nocturne étudiante au Musée des Beaux-Arts le mercredi 3 décembre de 19 heures à 22 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *