Skip to content

Les rédactrices en chef 2018 - 2019

Matthieu Slisse et Iloé Fétré - 7 mai 2019

Matthieu Slisse • 06 mai 2019

Matinée d’échanges à Sciences Po Lille – « À travail égal, salaire égal » ?

Valentine Le Lourec · 2 mai 2019

Comité de mobilisation pour le Climat de Sciences Po Lille - 1er mai 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

La petite histoire de la bibliothèque participative (et du projet MIC) (et de Lille 3000 aussi du coup)

Le master MIC (Management des institutions culturelles) est heureux de vous annoncer la naissance de leur premier-né : une bibliothèque participative, prête à accueillir vos vieux livres et à vous offrir ceux d’inconnus plutôt sympas. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec Lille 3000, dont la quatrième édition se tiendra dans toute la métropole le semestre prochain. La Manufacture a cherché à en savoir un peu plus en rencontrant les artisanes du projet : Marie et Aénor.

Si vous avez le nez un peu trop plongé dans vos révisions ces derniers temps, que vous filez dans les couloirs sans oser lever le regard pour monter au plus vite choper une place à François Goguel, c’est peut-être un doux mail de Virginie Caekebeke qui vous aura ouvert les yeux ; sinon, cet article là n’arrive pas trop tard. Voilà quelques semaines que de drôles d’étagères sont venues égayer le triste quotidien du hall de l’IEP, affublées de 10 commandements encourageants : « dans une dynamique de partage et de don tu seras, donner une nouvelle vie à ton livre tu décideras »…

Le meuble sert de crash test à celui qui sera ensuite installé à la Gare Saint-Sauveur lors de la programmation Lille 3000. L’idée est issue du Do It Yourself Manifesto, un site internet qui propose plusieurs initiatives du même style, invitant les gens à créer du lien dans la ville. Ainsi le projet de bibliothèque participative appelle chacun à interagir et communiquer autour de la lecture. « C’est un lieu où on peut se croiser, discuter ; on va aussi mettre en place un système de fiches pour noter des citations ou des conseils », explique Marie.

Une « Renaissance » urbaine pour recréer du lien social

S’inspirant de villes comme Detroit, qui ont vécu la désindustrialisation et l’exode, avant de devenir le creuset d’initiatives populaires visant à faire renaître les liens sociaux, l’édition 2015 de Lille 3000 se veut une « Renaissance » urbaine. Avec pour seule contrainte de s’inscrire dans cette thématique générale, les étudiants du master MIC ont travaillé depuis le début de l’année autour du concept de village réinventé, un « Patelin 2.0 ».

Le weekend du 13-15 novembre, St-So leur sera mis à disposition pour organiser des activités se déclinant sur l’idée d’un renouvellement du vivre-ensemble : bibliothèque participative, bal et DJs seront au programme, entre autres surprises. « Notre but est vraiment de partager avec les gens sur des thèmes artistiques, de travailler en interaction, soit avec le public sur place, soit en amont avec d’autres structures », précise Marie. Un projet de partenariat avec les lycéens du PEI (Programme d’études intégrées) serait même en cours. Carte blanche est donc donnée aux étudiants pendant trois jours entiers. C’est la collaboration la plus importante qu’il y ait eu entre l’IEP et Lille 3000. « Ils nous mettent la pression, confie Aénor, parce que c’est la première fois qu’ils travaillent avec une école. Pour nous, c’est aussi la première fois qu’on est autant inséré dans le monde professionnel. »

L’IEP comme un village

Les quelques étagères métalliques du hall de l’IEP font donc office de répét’ avant le grand (saint) saut : « on voit comment ça fonctionne, si les gens s’en servent, s’ils remettent des livres ou si ça se vide. Pour l’instant, ça a l’air de s’équilibrer », constatent Marie et Aénor. « Personne n’est venu avec un carton pour refaire sa bibli, il n’y a pas trop de déchets non plus ; si, on a quand même eu un livre d’histoire de 6ème mais ça peut toujours servir ! » Le bon esprit semble donc régner et redonne une touche vivante à ce hall d’entrée qu’on se contente souvent de traverser d’un pas pressé.

Une question effrayante se forme alors : l’IEP serait-il en passe de devenir un village ? « Il manque encore le côté « tout le monde se connaît », souligne Aénor. Justement, des projets comme ça vont peut-être rapprocher les gens, comme ça nous a rapproché au sein de notre master. » Et de conclure : « on a des instances quand même, une BU, une cafét’… On vit tous dans le même monde ! » Et si on s’arrêtait un instant pour une petite pause culturelle ?

Lille 3000 Renaissance

Lille 3000 “Renaissance” du 26 septembre 2015 au 17 janvier 2016
Weekend “Patelin 2.0 ” les 13-14-15 novembre 2015 à la Gare Saint-Sauveur
Plus d’infos par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *