Skip to content

Les rédactrices en chef 2018 - 2019

Matthieu Slisse et Iloé Fétré - 7 mai 2019

Matthieu Slisse • 06 mai 2019

Matinée d’échanges à Sciences Po Lille – « À travail égal, salaire égal » ?

Valentine Le Lourec · 2 mai 2019

Comité de mobilisation pour le Climat de Sciences Po Lille - 1er mai 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

L’après-Charlie au Théâtre du Nord : une bonne idée ?

Jeudi dernier avait lieu le premier débat de cycle de discussions organisé au Théâtre du Nord sur les événements de janvier 2015. Retour sur une conférence décevante.

L’initiative est appréciable, le débat prometteur. “Le 11 janvier 2015, et maintenant ?”. Que reste-t-il aujourd’hui de l’ambiance du 11 janvier, de l’union apparente d’une nation autour de la défense de la liberté d’expression ? Organisé par le Théâtre du Nord en partenariat avec le Prato, la Voix du Nord, Sciences Po Lille et l’Ecole Supérieure de Journalisme, un cycle de débats propose de répondre à cette question. La première étape avait lieu jeudi dernier, et portait sur la démocratie et la liberté d’expression. Etaient invités pour débattre Michel Hastings, professeur à l’IEP, Emmanuel Todd, historien et anthropologue, Nordine Nabili, journaliste et président du Bondy Blog, et Eric Dussart, journaliste à la Voix du Nord. Le sujet est encore brûlant, et à trois mois à peine du premier anniversaire des attentats de janvier, la salle était comble.

Crédit photo : Théâtre du Nord

De liberté d’expression et de démocratie, il a pourtant peu été question au Théâtre du Nord. Après avoir conclu que le 11 janvier ne resterait sans doute pas une date historique, le débat a rapidement dévié sur le délitement de la société française, effet prévisible de la présence d’Emmanuel Todd dont c’est le sujet de prédilection. Son livre Qui est Charlie ? a fait scandale au moment de sa publication en mai : il commettait le sacrilège de remettre en cause “l’esprit du 11 janvier”, critiquait l’émotion collective… L’auteur y dresse le tableau très sombre d’une société française en voie de pourrissement, la tête dans le passé, “à la recherche d’un sommeil éternel”. Chômage, crise de l’école, abandon des banlieues… La discussion a donc tourné autour de ces thèmes, les invités jouant leur rôle : Hastings le professeur, très pédagogue, Todd le polémiste, Nabili le journaliste et militant…

Si la discussion était passionnante par bien des aspects, le public en est ressorti perplexe, avec le sentiment que le thème de la soirée, la liberté d’expression, avait été escamoté. Pourtant, après des mois passés à se disputer en société sur les limites de la liberté d’expression et à citer Desproges ad nauseam, cette conférence était bienvenue pour débarrasser le sujet de ses élans passionnels… D’où l’intérêt de venir écouter des gens informés, concernés, des journalistes, des universitaires, qui avaient réfléchi à ces problématiques. Mais l’éloquence brutale d’Emmanuel Todd et la passivité des animateurs du débat ont empêché cette discussion de se tenir. Seul clin d’oeil au thème de la conférence : les dessins projetés au mur en temps réel par le dessinateur Colcanopa.

Crédit photo : Laura Lavenne
Crédit photo : Laura Lavenne

Sur la fin, l’atmosphère est devenue carrément dissipée, l’auditoire commençant à se lasser d’un débat qui tournait en rond. Mais les lumières se sont éteintes, le silence est revenu : avec un très beau slam, le collectif On A Slamé Sur La Lune a conclu l’événement. Un pied-de-nez au pessimisme ambiant, et une manière de remettre un peu d’art dans ce monde de brutes…

Le cycle se poursuit au Théâtre du Nord en janvier, puis en mars, pour des débats que l’on espère un peu plus convaincants…

Vendredi 8 janvier à 20h : Les religions dans nos sociétés

Jeudi 31 mars à 20h : Le rire dans l’art

Pour revoir le débat : il sera diffusé sur Wéo le dimanche 11 octobre à 22h45, le lundi 12 octobre à 15h et le mercredi 14 octobre à 13h30

Le lien de l’événement : http://www.theatredunord.fr/spectacle/11-janvier-2015-et-maintenant/

Mahaut de Butler

  1. Théo Fortin Théo Fortin

    Un Todd déclinologue et sophiste éhonté qui a monopolisé la parole ! Le débat aurait tourné beaucoup mieux sans lui, même si son nom a fait venir nombre de spectateurs, évidemment…

    • Nora Eickmann Nora Eickmann

      c’est pas beau la jalousie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *