Skip to content

Présidentielle 2017 : Il n'est pas trop tard

Philippine Malloggia • 3 Mai 2017

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Une Touche d’espoir à Lille, l’asso solidaire au coeur citoyen

L’hiver approche et s’annonce rude dans notre cher pays lillois. Face à cela, se mobilisent tous ceux qui veulent venir en aide aux sans-abris. Rencontre avec l’association Une Touche d’espoir, à laquelle certains Lillois accordent un peu de leur temps pour remplir des missions d’intérêt général. Parmi eux, les Paliens de Sciences Po Lille s’avèrent être les étudiants les plus représentés. 

Une mobilisation solidaire

« Du restaurateur au boulanger, de la photographe au webdesigner, des étudiants de Science Po à ceux de l’Insen, l’envie d’apporter de l’espoir dans des vies qui en manquent se diffuse petit à petit, pour le plus grand bénéfice de ceux qui souffrent à quelques pas de chez nous », explique Ibrahim Dergam, 28 ans, futur avocat et président de l’association. Une Touche d’espoir a été créée récemment, en août 2015. Suite à l’annonce du décès de sans-abris dû à des hypothermies s’est opérée une nouvelle prise de conscience dans les mentalités, et l’envie de faire quelque chose s’est concrétisée. 

Une Touche d’espoir, c’est donc d’abord un collectif venant en aide aux sans-abris, « cette population si souvent invisible dont on nie trop souvent le droit à la dignité », continue le président de l’association. Repas complets, produits hygiéniques et autres biens de  confort sont offerts chaque dimanche après-midi. On constitue des équipes d’une dizaine de personnes qui se répartissent dans différents quartiers de la ville. Ibrahim, fier de ce succès, raconte que l’association est passée d’une dizaine de bénévoles par weekend, à une vingtaine, puis une trentaine. Il est même obligé de limiter les inscriptions par moments, tant les personnes ayant envie de s’investir sont nombreuses. Aujourd’hui, l’association compte une quarantaine d’adhérents, et au total une centaine de bénévoles se sont manifestés depuis sa création.

Une expérience humaine

Pour y avoir participé, je confirme que c’est une expérience vraiment enrichissante, et ce sur plusieurs points de vue. D’abord parce qu’on se rend utile. Plutôt que de se prélasser un dimanche après-midi de plus dans son lit devant Breaking Bad, se sentir venir en aide à ceux qui souffrent et qui n’ont rien, ça n’a pas de prix. « Ma première expérience avec Une Touche d’espoir s’est très bien passée et c’est bon de se sentir vraiment utile », confirme Laure, étudiante à Sciences Po en 1A. Ensuite, pour le plaisir du partage, mais aussi et surtout pour la solidarité qui s’en dégage.  « Ce qui m’a le plus marqué cependant, c’est la solidarité entre les sans-abris, continue-t-elle. Ils n’ont pas grand-chose mais se serrent les coudes entre eux. Par exemple, nous avons rencontré un sans-abri qui a refusé un manteau pour le donner à un autre qui n’avait rien pour l’hiver approchant. C’est cet esprit de solidarité qui me donne envie de continuer à participer aux distributions ! ». Un engagement donc, qui coûte peu mais qui rapporte beaucoup, tant au niveau de l’expérience que sur le plan humain. 

Crédits photos : Une touche d’espoir

Des projets en expansion

Cependant, même si Une Touche d’espoir se donne essentiellement pour mission la distribution alimentaire, ses ambitions ne s’arrêtent pas là et visent à s’étendre davantage. Des vides-dressing et des dressing solidaires sont en projet, tout comme des évènements sportifs qui créeraient des moments de partage autour des valeurs du sport et de l’effort. Des actions périodiques sont également prévues, notamment au moment de Noël, à destination des enfants en difficulté. L’association souhaite aussi apporter un soutien aux personnes âgées et aux enfants hospitalisés.

Une action internationale pourrait même voir le jour, où « les Lillois iraient semer l’espoir sur les rives sud de la Méditerranée », selon les termes d’Ibrahim. Autant de projets qui pourront se concrétiser si la mobilisation continue de grandir, rassemblant autant de profils divers et variés, pour sensibiliser le plus possible sur la face cachée de la misère.

Si le coeur vous en dit, l’adhésion simple et rapide se fait sur la plateforme numérique Helloasso. Pour les personnes souhaitant simplement offrir un peu de leur temps, la page Facebook est ouverte à tous, et explique les différents évènements organisés. Avec actuellement plus de 2000 soutiens, Ibrahim en conclut que « Une Touche d’espoir, c’est une multitude d’acteurs de notre société qui prennent part à l’aventure solidaire et qui attestent de cette volonté de faire le bien près de chez soi. » 

Léa Levavasseur

Lien de l’adhésion : https://www.helloasso.com/associations/une-touche-d-espoir/adhesions/devenir-une-touche-d-espoir

Page Facebook : https://www.facebook.com/Une-touche-dEspoir-394855694017688/?fref=ts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *