Skip to content

Anne Tollinchi • 22 janvier 2018

Tribune d'étudiants • 15 janvier 2018

Alice Galopin • 11 janvier 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

ÉDITO – Ecrire ou ne pas écrire

Chère France,

Aujourd’hui, je n’ai pas envie d’écrire. Hier encore, je voulais te parler de joie, de culture, t’emmener loin de la ville pour réinventer le vivre-ensemble. A la gare Saint-Sauveur, les copains nous avaient invités pour nous faire lire, peindre et danser.

Il a suffi d’une poignée d’imbéciles pour que le monde s’arrête. Les portes se ferment, les rues se vident et les visages s’assombrissent. A la manufacture, les rouages se sont silencieusement immobilisés.

Aujourd’hui, je n’ai pas envie d’écrire. Les cœurs se chargent d’hommages et de lyrisme larmoyant. Aux pleurs et aux cris, je préfère la flamme muette des bougies. Sous les mots, sous l’émotion, j’étouffe.

Aujourd’hui, je n’ai pas envie d’écrire. Mais demain, ta souffrance, France, il faudra la crier. Bien fort, continuer à vivre. A lire, peindre et danser.

Pour mes 132 frères et soeurs qui ont perdu la vie sans raison ; pour eux, pour toi, j’écrirai.
Avec toute mon affection,

La Manufacture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *