Skip to content
Slider

Rude début de saison pour l’équipe de foot du BDS

Jeudi dernier, l’équipe de foot masculine du BDS a ouvert sa saison de compétitions. Les XI se sont rendus à Valenciennes pour leur premier match de la sélection régionale contre la Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique (STAPS). Malgré le temps sévère, les deux équipes ont offert à leurs supporters un match dynamique.

Les joueurs se sont réunis au milieu du terrain, la tête baissée et les bras autour des épaules les uns des autres. Ils se tenaient tranquillement debout pendant que la pluie se faisait de plus en plus forte et le vent de plus en plus froid. Il n’y avait ni sourire, ni peur, ni inquiétude sur leurs visages. Ils se tenaient prêts à jouer, prêts à goûter pour la première fois de l’année au jeu d’un match officiel. Le coup de sifflet a retenti à travers le terrain, accompagné d’applaudissements, les capitaines ont donné les dernières indications et encore quelques encouragements, les joueurs se sont placés, l’arbitre a vérifié sa montre et c’était parti.

Les XI ont mis quelques minutes à s’habituer au terrain, assurer la communication et calmer leur excitation, tandis que les STAPS qui jouaient chez eux, devant leurs supporters, ont pris le contrôle total du ballon et ne laissaient pas l’IEP quitter leur moitié de terrain. C’est grâce à notre gardien que les STAPS n’ont pas marqué de but pendant le premier quart. Si la défense parvenait à arrêter les nombreuses attaques de l’adversaire, les attaquants avaient du mal à garder le ballon et à avancer vers la cage adverse. Les deux équipes essayaient de profiter de la vitesse de leurs attaquants, mais l’IEP manquait de précision dans ses passes. Sans surprise, vers la mi-temps, deux des multiples attaques des STAPS se sont finies en buts. Ceux-ci étaient presque similaires : la frappe, venant de loin, était d’abord bloquée par le gardien, puis les joueurs des STAPS étaient les premiers à tirer dans la cage vide.

Mais les XI ont pu revenir avant la mi-temps. Maxime Laïb et Alexander Fernandez ont su communiquer : le dernier a envoyé le premier rejoindre les buts adverses, mais l’arbitre a déclaré un hors-jeu. Quelques minutes plus tard, Konstantin Manenkov a attaqué après une belle passe de Kevin Lebrun, mais encore une fois, l’équipe du BDS était trop près des défenseurs adverses. Vers la mi-temps, les XI se sont habitués au jeu, ont pris des initiatives, et ont réussi à réaliser des transitions rapides en attaque, notamment grâce à Corentin Pillon-Louadoudi et Martin Lange. Le sifflet a interrompu une attaque de Sciences Po, laissant l’équipe espérer que le vent allait tourner pendant la deuxième moitié du match.

Le vent a effectivement tourné. Mais le résultat n’a pas satisfait les XI. Après la mi-temps, ils ont changé leur stratégie, décidant de renforcer l’attaque et de mieux occuper le demi-centre du terrain. En un instant, l’IEP a su profiter de ses ailiers, mais les dernières passes étaient toujours manquées.

A ce moment-là, le but est venu d’un côté inattendu. Michel, le gardien de l’équipe de l’IEP, a bien intercepté la passe et s’apprêtait à rendre le ballon le plus rapidement possible, mais c’était sans compter la pluie : il a perdu le contrôle du ballon. Les STAPS ne pardonnent pas ces fautes. Avec un score de 3-0, l’espoir d’une victoire s’est effacé. Et avec lui, la vigueur aussi. A chaque fois que le ballon était perdu en milieu de terrain, les STAPS lançaient une contre-attaque et avaient toujours l’avantage du nombre. En même temps, les ailiers étaient assez fatigués et ne pouvaient pas aider les attaquants. DSC05808

Les dernières 30 minutes se sont transformées en cauchemar pour l’équipe du BDS. Les STAPS ont détruit la défense de l’IEP et continué à contrôler le jeu. Le seul rayon de soleil dans cette tempête, fut le but de Maxime Laïb après que Geoffroy Pages ait lutté pour le ballon dans la surface de pénalisation.

6-1. Ce score final a laissé les XI déçus sans aucun doute, mais ils ont quitté le terrain la tête haute. “On va gagner la semaine prochaine”, a affirmé après le match l’un des coachs, Corentin Pillon-Louadoudi.

L’autre coach, Adam Azzi, qui jouait aussi ce jeudi, a commenté le bilan du match :

C’était notre premier match face à une équipe bien préparée. On l’appréhendait déjà, on avait certains doutes liés au fait qu’on avait peu de joueurs et un manque d’expérience. Il faut admettre qu’ils étaient plus organisés que nous ! On a eu du mal à rentrer dans notre match et on a subi le jeu.

Malgré ça, je trouve qu’on a proposé des phases de jeu intéressantes. On a réussi à défendre ensemble et à attaquer ensemble ! Mais on n’a pas été récompensés et la large défaite a causé une grande frustration, qui a conduit certains de nos joueurs à s’énerver. On a pu observer un manque de solidarité au sein de l’équipe.

Toutefois je ne m’inquiète pas de l’avenir de cette équipe étant donné qu’on n’en est encore qu’au début du championnat universitaire et j’espère qu’on va pouvoir repartir de l’avant !”

Les XI vont jouer le match suivant chez eux, au stade Savoye, jeudi 26 à 16h, contre la Faculté de Dentaire. On espère que tous les supporters vont aider notre équipe à gagner ce derby.

Konstantin Manenkov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *