Skip to content
Slider

Carnet de 3A – Birmingham : This is England

A l’approche de la date butoir des choix de mobilité de troisième année, pourquoi ne pas découvrir un peu mieux Birmingham ? Car oui, nichée à l’ouest de l’Angleterre, la deuxième ville du pays regorge de surprises et d’exotisme, aussi proche de la France soit-elle.

Par Maëlys Septembre, depuis Birmingham (Royaume Uni).

Une ville jeune et éclectique au cœur du Royaume Uni

 

IMG_0544 (2)
Crédits photo : Maëlys Septembre 

Pas le temps de s’ennuyer à Birmingham ! Musées, centres commerciaux, bars, il y en a pour tous les goûts… Et à proximité du campus, que demander de mieux ? L’occasion de faire un tour au Bull Ring, au cœur de la plus grande zone commerciale d’Europe, connu pour le fameux taureau qui garde ses portes autant que pour son design futuriste. Ou de profiter d’une promenade entre graffitis et musées. Ou encore de prendre une pinte dans un petit pub « typically British » en écoutant de la bonne musiqu20150916_145642 (2)e. This is England.

Bienvenue dans une ville qui bouge, une ville jeune qui a toujours une sortie à proposer. Il y aura toujours un festival à visiter, et même en se promenant dans la rue, les chances de tomber par hasard sur un groupe de musique pas mauvais du tout sont loin d’être nulles. Festivals de musique, de théâtre, de danse, on trouve un peu de tout… Et parfois même tout en même temps. Rien qu’un exemple: le Chinese Mid-Autumn Festival. Il ne paye a priori pas de mine, mais nous donne l’occasion de découvrir une culture dans toutes ses formes (danse, arts martiaux, chants…).

C’est assez représentatif de la ville dans son ensemble : une ville de diversité. Car Birmingham est LA ville d’Angleterre réputée pour son multiculturalisme. L’occasion de découvrir de nombreuses cultures, et d’être dépaysé même dans un pays aussi proche du nôtre que l’Angleterre.

D’ailleurs, la localisation de la ville au centre du Royaume-Uni est aussi un réel atout pour les aventuriers. Un vrai plus pour les amateurs de voyages : Edinbourg, Glasgow, Dublin Manchester, Liverpool, autant de nouvelles contrées qui n’attendent que d’être découvertes !

Un savant mélange de moderne et d’ancien

DSCN1978 (2)

Birmingham, c’est un mélange d’ancien et de moderne, mais un peu tous azimuts –bombardements lors de la Deuxième Guerre mondiale obligent. C’est ce qui fait le charme de la ville, son éclectisme. Se côtoient vieilles églises et énormes buildings modernes aux milles fenêtres et ascenseurs de verre, d’architecture moderne et design. Il n’y a qu’à voir la proximité entre la célèbre Library of Birmingham, plus grande bibliothèque d’Europe au design inratable, et les bâtiments voisins à Centenary Square.

20151010_162856 (2)

Un peu plus loin, un mignon petit village de restaurants s’est installé sur les rives des canaux centenaires. Sans parler des adorables petits bateaux qui y naviguent ! Une simple promenade sur la rive, et on fait un saut dans le temps perturbé. Pour les connaisseurs de la série Peaky Blinders, on est en plein dedans!

Le contraste est d’autant plus évident IMG_0529 (2)avec le quartier de Digbeth et ses graffitis. Digbeth, c’est un quartier qui vit principalement la nuit, alors oui, en s’y promenant la journée, on a un peu l’impression de se retrouver dans la banlieue de Détroit, entre les usines désaffectées et les ponts sur lesquels plus aucun train ne passe plus depuis bien longtemps, vestiges d’une révolution industrielle qui a donné à la ville son surnom « d’atelier du monde ». Mais au détour d’une casse, on trouve des petites perles de culture: de superbes graffitis aux milles couleurs.

Une université aux opportunités enrichissantes

 

Et puisqu’il s’agit tout de même de partir dans une université, parlons un peu d’Aston University, l’université partenaire de Sciences Po Lille à Birmingham, dans laquelle les plus avisés d’entre vous effectuerons peut-être leur troisième année.

En ce qui concerne les cours, le choix offert aux étudiants internationaux est impressionnant. De la sociologie criminelle aux relations internationales, en passant par les théories féministes, les curieux sont servis. D’autant que les cours sont vraiment très intéressants, avec des professeurs vraiment experts dans leur domaine qui rendent leurs cours vivants et passionnants.

La vie associative est aussi très riche, des traditionnels clubs de foot et de rugby aux décalées ‘Pole dance’ et ‘Harry Potter societies‘, en passant par les associations caritatives comme Enactus. L’occasion de découvrir de nouvelles 20150917_155313activités et de mettre à profit son année de mobilité. Les cours sont d’ailleurs aménagés pour permettre aux étudiants de s’engager dans des activités extra-scolaires, notamment le mercredi après-midi.

A noter aussi que l’université est très engagée pour l’environnement, avec un campus très vert et des actions concrètes comme une semaine entière dédiée au changement climatique, et des réductions réelles d’émissions de CO² du campus. Un vrai plus pour les écolos dans l’âme !

Tous les éléments sont réunis pour faire de la troisième année une expérience unique et dépaysante, avec en prime l’opportunité de revenir en France avec un véritable accent ‘British’. Et, au cas où certains clichés rendraient encore quelques-uns dubitatifs : il ne fait pas aussi froid qu’on le pense, il ne pleut pas non plus tous les jours, et on ne mange pas si mal en Angleterre !

Les plus :

  • La ville pleine de surprises
  • Les anglais, fidèles à leur réputation, ultra-sympas
  • Les cours très intéressants

Les moins :

  • Le coût de la vie (très élevé, d’autant que le taux de change n’est pas favorable à l’euro)
  • La difficulté à trouver un logement hors du campus

 

Si vous envisagez de partir en mobilité en Angleterre, n’hésitez pas à contacter Maëlys Septembre via Facebook. Et n’oubliez pas de retrouver tous nos articles de la rubrique Carnets de 3A sur notre page Facebook en partenariat avec le BDE pôle International !

  1. Jan Jan

    “Les cours très intéressants”. Eh beh…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *