Skip to content

Stranger Things saison 2 : la magie opère-t-elle toujours ?

Joséphine Coadou • 16 novembre 2017

Anne-Lyvia Tollinchi • 15 novembre 2017

Trump, un an plus tard

Gwendoline Morel • 9 novembre 2017

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Petit guide du festivalier

Le Printemps est de retour, le soleil revient (certes très timidement), les oiseaux chantent et toi aussi petit étudiant qui n’a qu’une hâte : pogoter dans les immenses foules des festivals. Car oui, la saison des festivals est de nouveau ouverte ! A l’image des 64 500 festivaliers du Printemps de Bourges qui s’est déroulé il y a quelques jours, il est temps de remplir son sac à dos, de sortir son matériel de camping et de préparer sa feuille de route. Envie de danser au son de ton groupe préféré ou de découvrir de nouveaux artistes ? La Manufacture te donne un petit de coup de pouce et te présente sa sélection de festivals à ne pas manquer.

Ça swing à deux pas de chez toi !

Pour celles et ceux qui aiment vibrer au son de la musique, mais n’ont pas envie de s’expatrier trop loin de la région, nous avons trouvé le cocktail parfait : à 50 kilomètres en voiture à peine, le festival Main Square vous concocte un petit assortiment de douceurs électriques pour l’été. Connu pour son caractère cosmopolite puisqu’il accueille de nombreux Européens, le festival est situé au cœur de la Citadelle d’Arras et se tiendra du 1er au 3 juillet inclus. Son programme est aussi éclectique que ses fans : de Marina Kaye à Louise Attaque en passant par Macklemore et Salut c’est cool. La liste complète reste cependant encore à venir….

Mais avant l’arrivée du mois du Juillet, il va falloir se remettre en forme avant de se frotter aux foules du festival arrageois. Une escale à une heure de la capitale régionale, à Compiègne, devrait pouvoir ravir les plus impatients. Pour sa 3e édition, le tout jeune Imaginarium festival promet de rassembler des artistes venus tous les horizons : du rock à l’électro en passant par le jazz funk. Le 15 et 14 mai, sur la scène du Tigre, vous retrouverez notamment Lilly Wood and The Prick, les niçois de Hyphen Hyphen ainsi que le duo électro Synapson. L’imaginarium s’attache également à mettre en lumière les talents de demain. Les festivaliers pourront ainsi découvrir une étoile montante de la House, Darius, ou encore The Harts Industry, groupe de rock alternatif  ayant remporté le « tremplin » organisé par l’Imaginarium Festival. Un rendez-vous incontournable pour les assoiffés de nouvelles découvertes.

Quand tout l’hexagone se met à danser

Evidemment, nombre d’entre vous n’ont pas la chance d’être originaire de la douce région Hauts-de-France. Mais pas de panique, on ne vous oublie pas ! Pour vous satisfaire aussi, petite tournée dans l’Hexagone.

Impossible de prétendre faire une petite liste des festivals à faire en France sans évoquer les incontournables Vieilles charrues. Celles qui avait commencé en petite kermesse bretonne, réunissant grillades et jeux au bord de l’eau, a bien grandi, et s’affirme désormais. Elles s’affirment désormais parmi les plus importants festivals français en termes d’affluence, avec ses quelques 53 000 festivaliers journaliers, mais aussi de renommée. L’évènement – qui tire son nom du jeu de « tirer de charrue » qu’on y pratiquait avant – est désormais situé sur le site de Kerampuilh, au milieu de champs à perte de vue : un décor idéal. Son ampleur lui a permis de s’étendre sur quatre jours, et même d’installer, un mois avant chaque festival, une véritable ville. Du 14 au 17 juillet, si vous vous y aventurez, vous pourrez danser au rythme d’électro swing de Parov Stelar, ou susurrer avec Mickey 3D, avant de déambuler au son du célèbre « Happy » de Pharell Williams.

Cap maintenant sur la capitale. A Paris, on retrouve sans surprises le festival des Solidays. Mise en garde : jeunes aventureux avares de festivals woodtsockiens s’abstenir. Le festival de la capitale n’est pas pour vous. Si on lui reproche quelque fois son petit côté bobo le festival propose une large ribambelle d’artistes, qui, si l’on est prêt à y mettre le prix, devrait conquérir les cœurs et les oreilles : Naaman, Selah Sue, ou Tiken Jah Fakoly ? Du 24 au 26 juin, c’est à vous de choisir !

On descend encore un peu, et nous voilà au cœur des grands théâtres gallo-romains de Lugdunum. Festivaliers, festivalières, bienvenue aux Nuits de Fourvière. Son atout ? Sans conteste, la beauté du lieu, poumon artistique de la cité, situé en haut de la  colline de Fourvière qui domine la ville de Lyon. Et l’ambition de l’évènement est aussi grande que le prestige des lieux : offrir à un public le plus large possible une pluridisciplinarité mêlant musique, théâtre, opéra, danse, et même cirque. Bien que le festival s’allonge sur deux mois – de juin à juillet – courrez dès maintenant réserver vos places : vous vous mordriez les doigts d’y manquer.

Les Nuits de Fourvières et leur théâtre gallo-romain
Les Nuits de Fourvière et leur théâtre gallo-romain

Vous n’êtes pas très casanier et préférez les concerts aux ambiances feutrées et familiales ? Les Francofolies sont faites pour vous ! Se revendiquant comme un hymne à la chanson française, on y retrouve petits et grands, dans le port de La Rochelle. Et pour ravir les plus jeunes mais aussi les plus âgés, non content d’entendre Nekfeu déclamer ou Guts fredonner, vous pourrez assister au feu d’artifice du 14 juillet tiré du vieux port. Pour vous donner un petit avant-goût : cette année, se bousculent sur la scène du 13 au 17 juillet : Ibrahim Malouff, Caravan Palace, Les insus ou encore Feu ! Chatterton.

Bien plus au Sud, notre petite virée s’acclimate sur les terres marmandaises, où le festival Garorock bat son plein aux orées de la fin du mois de juin. Et une surprise de taille vous y attend cet été : le « Garo » fête ses trente ans, et vous propose une offre inédite : ce ne seront pas trois, mais quatre jours de concerts, avec Muse pour tête d’affiche. Pour les plus déterminés, le pass 4 jours vous ouvre les portes de l’immense plaine et de son petit fleuve endormi ; ainsi que celles du camping. Car, entre nous, tout le monde le sait, un vrai festival ne se fait pas sans tentes et duvets. Petit bémol ? Contrairement à ce que son nom indique, le festival se teinte davantage de tons électroniques. N’espérez donc pas y dégoter la réincarnation des Beatles ou de Coldplay : ici, ce sont plutôt les descendants de Skrillex et ACDC qui sont conviés, même si la programmation est loin d’être monochrome avec des groupes comme Ratatat, Deluxe, Odezenne ou Savages.

Pour finir, la surprise du chef pour ceux qui seraient restés un peu sur leur faim : le petit festival méconnu Terres du son, n’en est pas moins le plus roots de l’Hexagone. Situé aux alentours de Tours, le Château de Candé prête son domaine du 8 au 10 juillet, à des artistes tels que Oxmo Puccino, ou General Electriks. Au détour d’un dédale de chemins emboisés et entouré de lanternes vacillantes, on découvre non seulement des scènes éparpillées, mais un véritable village proposant des activités variées, du cirque à la projection ciné. Et le festival possède un atout qui n’est pas des moindres pour les militants en herbes parmi vous : son engagement écologique prononcé. Mais attention, yeux et nez sensibles s’abstenir : le festival peut virer en cauchemar pour les ennemis des pollens. Le meilleur dans tout ça ? Ce petit bijoux ne vous coûtera que 70€ les trois jours, et 30€ la soirée !

11880675_10154071738898998_4144001908766611061_n
Jeu d’échecs géant dans l’éco-village, TDS, 2015

 

Le village de Terre du Son, 2015
Le village de Terre du Son, 2015

Le parcours du festivalier globe-trotter

Pour ceux qui ont la chance de pouvoir profiter de ce qu’il se passe au-delà de l’hexagone, et qui se languissent devant les photos du mythique festival Coachella se déroulant actuellement dans le désert californien, on ne vous oublie pas !

Avec un billet à 355 euros et un petit tour d’avion obligatoire, il faudra peut-être commencer par une destination moins exotique que l’Ouest Américain. Mais inutile de partir à l’autre bout de la planète pour découvrir le charme des festivals étrangers. Et quoi de mieux qu’un petit voyage outre-manche pour se rendre à l’un des festivals les plus réputés, Glastonbury ? Du 24 au 26 Juin se déroulera la 34e édition du célèbre festival anglais. Cette année, le spectacle promet une nouvelle fois d’être au rendez-vous. A l’affiche : Muse, Coldplay, Adèle… Rien que ça ! Mais la réelle force de Glastonbury est de pouvoir proposer 5 jours de réjouissance où les styles changent mais pas la qualité. 74 artistes viendront faire vibrer les foules dont les Last Shadow Puppets et leur pop british, mais aussi le DJ M83 qui viendra présenter son nouvel album, « Junk », ou encore les Islandais de Sigur Rós. De quoi pouvoir passer librement d’un univers à un autre. Seul impératif ? Apporter avec soi un joli petit drapeau personnalisé, emblème des foules du festival anglais.

L'immense site du festival Glastonbury, dans le Sud de l'Angleterre, en 2009
L’immense site du festival Glastonbury, dans le Sud de l’Angleterre, en 2009

Enfin cet été sera peut être l’occasion de faire un tour du côté de nos voisins belges à la fin du mois de Juin pour le festival Rock Werchter. Reconnu comme l’un des évènements musicaux les plus renommés de par sa fréquentation et ses affiches, il y a longtemps que le festival n’a plus à prouver sa qualité. 41 ans qu’il réunit les plus grands noms de la musique rock à l’instar de Lou Reed, David Bowie, Red Hot Chili Peppers, Metallica ou encore Arctic Monkeys. Et en 2016, les programmeurs ne comptent pas faillir à leur réputation. En proposant notamment l’ex-Beatles Paul Mc Cartney mais également Disclosure, New Order –dont nous vous parlions il y a quelques temps-, Jake Bugg et Ellie Goulding, chacun y trouvera son compte. Alors, partant ?

Alice Galopin et Garance Philippe

Le récap’ :

Main Square Festival, Arras, du 1er au 3e Juillet, 115 euros le pass 3 jours

L’Imaginarium Festival, Compiègne, 14 et 15 Mai, 55 euros le pass 2 jours

– Les Vieilles Charrues, 14 au 17 juillet 2016, 150€ le pass 4 jours (complet)

Solidays, Hippodrome de Longchamp, du 24 au 26 Juin, 99 euros le pass 3 jours

Nuits de Fourvière, Lyon, du 2 Juin au 31 Juillet

Francofolies, La Rochelle, du 13 au 17 Juillet

Garorock, Marmande, du 30 Juin au 3 Juillet, 177 euros le pass 4 jours

Terres du Son, Tours, du 8 au 10 Juillet 2016, 73,85 euros le pass 3 jours

Glastonbury, Pilton (Angleterre), du 22 au 26 Juin (complet)

Rock Werchter, Werchter (Belgique), du 30 Juin au 3 Juillet, 236 euros le pass 4 jours

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *