Skip to content
Slider

« Zéro déchet » : késako ?

Mais qu’est-ce-que c’est le « zéro déchet » ? C’est un style de vie réfléchi et à contre-courant de la société de consommation dans laquelle nous vivons actuellement. Le but : ne plus émettre AUCUN déchet. A priori le pari semble risqué, mais c’est possible ! Voici quelques clés pour t’éclairer sur ce mode de vie que, toi aussi, tu peux adopter dans ton quotidien.

Avant de te donner quelques astuces concrètes, sache que changer ton comportement pour tendre vers le zéro déchet – voire y arriver – s’inscrit dans une démarche éco-responsable. Réguler sa consommation pour réduire ses déchets c’est par nature une démarche que tout le monde qualifie « d’écolo ». Mais pas que, le zéro déchet c’est également un mode de vie bon pour la santé : en contrôlant ta façon de consommer, tu fais aussi du bien à ton corps. Vraiment ? Oui, parce que tu vas être amené-e à utiliser et cuisiner moins de produits transformés contenant des ingrédients ou additifs controversés comme l’huile de palme. Dernier point, le changement s’inscrit sur la durée et ne se fait pas du jour au lendemain, mais vaut le coup : ça prend du temps de repenser de A à Z sa consommation.

Voici quelques conseils simples et faciles à mettre en œuvre pour parvenir au « Zéro déchet ».

Conseil n°1 : Le tri c’est la vie !

Première étape, faire le tri ! Lille n’est pas la ville la mieux équipée, mais tu peux déjà faire le tri entre les déchets recyclables (poubelle bordeaux)  et les déchets non recyclables (poubelle grise).

Recyclables Non recyclables
Le verre Bouteilles, bocaux, etc. Pots de yaourts, bouteilles d’huile en plastique, barquettes, gobelets en plastique, boîtes en carton sales, sacs et films plastiques, plastiques d’emballage, vaisselle cassé, polystyrène, papier déchiqueté.
Le plastique Bouteilles, flacons (transparents et opaques).
Le métal Boîtes de conserve, canettes.
Le papier Journaux, magazines, boîtes en carton.
Rien ne se perd, tout se transforme !
Rien ne se perd, tout se transforme !

Et les épluchures de patates alors ? Si tu as la flemme, destination la poubelle grise et donc pas de tri ! Mais si tu es motivé-e, tu peux mettre dans un seau (ou un contenant équivalent) les épluchures de légumes et de fruits, les coquilles d’œufs ou encore le marc de café.

Le jardin des drôles d'waz'eaux 1/2 © MS
Le jardin des drôles d’waz’eaux 1/2 © MS

Tu recouvres ton seau pour éviter les mauvaises odeurs et dès qu’il est plein tu peux le déposer dans l’un des jardins communautaires de ton quartier, géré par l’Ajonc (Amis des jardins ouverts mais néanmoins clôturés). Il y en a un peu partout dans Lille, et très certainement près de chez toi. Pour le savoir, va faire un tour sur leur site web en cliquant ici.

Tu peux aussi y faire un tour juste pour le plaisir. Ces petits coins de paradis au cœur de la ville, comme le jardin de quartier de Wazemmes surnommé « Le jardin des drôles d’waz’eaux » (12 rue de l’Hôpital St Roch),  n’attendent que toi !

jardin 2
Le jardin des drôles d’waz’eaux 2/2 © MS

La dernière astuce concernant le tri tient en deux mots : STOP PUB ! La moitié des déchets recyclables que tu jettes sont des publicités que tu ne lis jamais ? Pour t’en débarrasser définitivement, colle simplement un autocollant (fait maison ou non) sur ta boîte aux lettres pour indiquer que tu ne souhaites plus recevoir de publicités.

Conseil n°2 : Le vrac, et l’affaire est dans le sac !

Pour éviter de remplir inutilement ta poubelle grise, tu peux décider d’acheter tes aliments en vrac. Voici une courte vidéo qui t’explique comment ça marche :

Les bons plans à Lille : Le Carrefour (métro Gambetta) propose quelques produits bio en vrac (riz, flocons d’avoines, graines, muesli). Seul bémol, tu ne peux pas y ramener tes propres contenants. Contrairement au magasin Day by Day (384 rue Léon Gambetta) qui est consacré au vrac et où tu peux venir avec tes bocaux pour les remplir.

Si tu veux réduire tes emballages, mieux vaut acheter tes fruits et légumes directement sur le marché (viens avec des sacs en toile pour ne pas avoir besoin de sachets plastiques) plutôt qu’en supermarché, où ils sont souvent sous emballage. Autre solution, encore plus simple, s’abonner aux paniers, proposés chaque semaine par les jardins de l’IEP.

Conseil n° 3 : DO IT YOURSELF

Si tu es vraiment motivé-e, tu peux essayer de faire tes propres produits : ta lessive, ton liquide vaisselle, ton déodorant  ou ton dentifrice par exemple ! Huiles essentielles, cire d’abeille, bicarbonate de soude et une pincée d’huile de coude te seront très utile.  Le blog « Abracada’Vrac » fourmille d’astuces pour réussir à faire tes produits à petits prix.

Et pour finir, une bonne nouvelle : le concept du « Zéro déchet » fait de plus en plus parler de lui ! Le 30 juin, et les 1er et 2 juillet 2016 se tiendra à Paris la première édition du Festival Zero Waste qui, comme son nom l’indique sera axé sur l’arrêt du gaspillage. Au programme des conférences et débats, mais aussi des ateliers pratiques avec des invités tels que Cyril Dion le co-réalisateur du film Demain. Plus d’informations sur le site officiel du festival en cliquant ici.

Tu peux y arriver, si tu en as envie !  Et, si besoin d’une pincée de motivation, abonne-toi à la newsletter Idécologie qui chaque semaine te donne de chouettes idées pour la planète : ici. Même sans atteindre le « Zéro déchet », tu peux commencer à changer tes habitudes.

Merci à Quitterie et Delphine pour leur précieux coup de main !

Mélanie Seigneur

 

  1. Merci Mélanie pour ton aimable référence à Abracada’Vrac, très honorée :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *