Skip to content

Coline Fournier • 27 novembre 2017

Le BDE 2017-2018 de SciencesPo Lille

Gwendoline Morel • 22 novembre 2017

Nicole Della Torre • 20 novembre 2017

Joséphine Boone • 17 novembre 2017

Stranger Things saison 2 : la magie opère-t-elle toujours ?

Joséphine Coadou • 16 novembre 2017

Anne-Lyvia Tollinchi • 15 novembre 2017

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Madrid, me enamoré !

J’ai fait le choix de la sécurité, je l’admets, mais je ne le regretterai jamais. Depuis trois mois déjà, j’ai pris la route de Madrid, pour y passer ma troisième année.

«  Mola! » « Alegria » « Despreocupada » « Rebelde » « Idioma » « Descubrimiento »

« Mola ! » Expression typique de Madrid, que je vous laisserai découvrir. Pour ma part, je n’avais jamais mis les pieds à Madrid, et je dois avouer qu’elle restera une de mes plus belles rencontres. Ville de fêtes et de découvertes, ville de culture et de littérature, où la vie y est à la fois trépidante et charmante. Une ville dont je pourrais vous parler sans discontinuer, mais l’on va essayer d’abréger.

« Alegria » Littéralement, lorsque le soleil se couche sur la Puerta del Sol, Madrid s’illumine : c’est une foule ininterrompue d’étudiants et de jeunes adultes qui viennent envahir la place et les ruelles. L’animation ne manque pas, et plus particulièrement en fin de semaine. Au centre de Madrid, ce sont des prestations de danse, de musique, et même le recordman du rap le plus long du monde qui s’invitent. Les terrasses des bars et cafés sont bondées, et difficile de trouver une place pour s’asseoir sur le rebord des fontaines passées onze heures du soir. Si on s’éloigne du centre, d’autres quartiers sont méritent également toute notre attention. Au Nord, le quartier de Malasaña, lieu rêvé des jeunes hipsters à la recherche d’une myriade de bars aux teintes anglicisées. A l’Est, Salamanque, le quartier bourgeois, celui où l’on ne va qu’une seule fois si l’on ne veut pas se ruiner pour le mois. Diamétralement opposé aux quartiers d’Embajadores et de La Latina, aux accents hispaniques plus que prononcés, mais bien plus proches de la véritable Espagne, celle que l’on balaie d’un coup de main lorsque l’on ne vient qu’en touriste peu avisé.

« Despreocupada » C’est assez difficile de résumer l’ambiance de Madrid en quelques mots, et pourtant, Madrid, avant tout, c’est un état d’esprit. C’est une douce quiétude à longueur de journée, et une explosion de bonheur la nuit venue. Quel que soit le problème, vous entendrez toujours au moins une fois leur fidèle « No te preocupes, no pasa nada ». Même si vous avez perdu deux écharpes de valeur, vous êtes fait voler votre portable, et que votre carte bleue ne répond plus, le tout en l’espace de quelques heures, il se peut que l’on vous réponde « Que fuerte ! » (histoire vécue).

« Rebelde » Je ne voudrais pas occulter la faculté. Alors allons-y pour un petit détour à la Autonoma. A la Autonoma, on trouve un campus immense, des étendues de verdures et des arbres soigneusement alignés, qui jurent un peu avec l’anarchie qui règne dans cette faculté. Tout d’abord, il faut savoir que cette faculté est autant renommée pour la qualité de ses cours, que pour son penchant gauchiste-féministe-pacifiste. Alors ce n’est pas inhabituel de voir les branches rebelles des arbres brandir des affiches anticapitalistes, ou le hall de la faculté abriter des slogans féministes. Pour ce qui est de l’enseignement, je vous préviens, il y a du travail. Vous ne croulerez pas sous les dissertations ni les exposés, mais quelques essais et beaucoup de lectures. Pas de panique, les professeurs sont extrêmement compréhensifs pour la plupart, et les étudiants plutôt ouverts. Les espagnols n’iront pas dès le premier jour vous parler. Mais peu à peu, le contact est plus facile, et les échanges se font. Vous rencontrerez alors des personnes prêtes à vous accueillir à bras ouverts.

« Idioma » Un autre avantage d’une 3A à Madrid? La langue. Parce qu’à Madrid, on apprend le castillan bien sûr, mais on progresse également en anglais. Alors à toi qui t’inquiétais de régresser, toi qui te jetais vers l’Espagne pour te réfugier dans une langue que tu connais : l’anglais a aussi grandement sa place ici, lorsqu’il s’agit d’Erasmus.

« Descubrimiento » Alors oui, l’Espagne, on se dit, c’est la porte à côté. L’Espagne on n’est pas dépaysé. C’est les tapas et les soirées. Bref, vous connaissez. Alors oui, l’Espagne répond à ce cliché. Il y a bien un festival de tapas dans le quartier d’Embajadores, à ne surtout pas manquer. On se lève tard, on mange tard, on se couche tard. Il y a de la paella tous les jours à la cafétéria. Au restaurant universitaire, on trouve également des bières et de la sangria, et on y entend du reggaeton à longueur de journée. Les soirées commencent à minuit et finissent en début de matinée.

Mais l’Espagne ce n’est pas que ça. L’Espagne, c’est aussi des paysages magnifiques à découvrir. Aux alentours de Madrid, on peut faire de splendides randonnées dans les montagnes, actuellement enneigées! A deux pas d’ici, Tolède. Arborant fièrement une architecture arabisée, tendrement bordée par le Tage que l’on peut longer. Saragosse, réputée pour ses fiestas del Pilar, pendant lesquelles se répandent pour quelques jours les c(h)œurs et les défilés. Salamanque, Grenade, Barcelone…. On ne pourrait toutes les citer ! Et les voyages plus lointains sont également à portée de main : qu’il s’agisse du Portugal ou du Maroc, des séjours à prix réduits sons régulièrement organisés pour les étudiants.

Salamanque, Fiesta del Pilar
Salamanque, Fiesta del Pilar

Et même au cœur de la ville, c’est un véritable bazar culturel. Les musées tels que le Prado ou la Reina Sofia ne font que peu d’ombres à leurs voisins moins connus, mais tout aussi intéressants. Les expositions sont fréquentes, que ce soit sur la guerre civile ou le cinéma. Le palais royal et ses jardins, les places toutes plus renommées les unes que les autres, les parcs aux étendues immenses qui parfois renferment même un temple… Madrid est un véritable conte de fée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *