Skip to content

Les rédactrices en chef 2018 - 2019

Matthieu Slisse et Iloé Fétré - 7 mai 2019

Matthieu Slisse • 06 mai 2019

Matinée d’échanges à Sciences Po Lille – « À travail égal, salaire égal » ?

Valentine Le Lourec · 2 mai 2019

Comité de mobilisation pour le Climat de Sciences Po Lille - 1er mai 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Étiquette : Cinéma Français

Ma vie avec John. F. Donovan – Un projet trop ambitieux

C’est une histoire qui commence par la fin, avec la mort d’un des personnages, à notre époque. C’est également une histoire racontée par Rupert, adulte, lors d’une interview à une journaliste du Times. Rupert raconte sa correspondance épistolaire longue de plusieurs années, avec son idole, John F. Donovan, nouvelle célébrité américaine.

Lire la suite Ma vie avec John. F. Donovan – Un projet trop ambitieux

Laisser un commentaire

Grâce à Dieu : interroger le concept de “victime”

François Ozon a-t-il intentionnellement fait de son dernier long-métrage Grâce à Dieu un film politique ? Le réalisateur provoque dès le titre en se réappropriant le lapsus révélateur employé par le cardinal Barbarin lors de son procès : « La majorité des faits, grâce Dieu, sont prescrits ». Grâce à Dieu évoque également l’attente du verdict des deux référés dont il a fait l’objet. Mais c’est surtout l’intrigue qui dérange certains.

Lire la suite Grâce à Dieu : interroger le concept de “victime”

Laisser un commentaire

L’Atelier, la radicalité en question

Ecrire un roman policier. Tel est le défi qui s’offre à sept jeunes inscrits en Mission Locale dans la ville de La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Défi aussi pour la romancière, Olivia, chargée d’encadrer le processus de création. La confrontation des propositions de scénario et les premières ébauches révèlent au fur et à mesure du film la personnalité d’Antoine, dont la radicalité intrigue Olivia.

Lire la suite L’Atelier, la radicalité en question

Laisser un commentaire

Au revoir là-haut ou le drame des anciens combattants

Ensemble, entre les petits boulots d’Albert et les doses de morphine d’Edouard, ils décident de monter une arnaque en vendant de faux monuments aux morts pour gagner de quoi vivre. Edouard met à profit ses talents inouïs de dessinateur, qui lui ont valu plus tôt le rejet par sa famille et notamment par son père. Albert essaie tant bien que mal de suivre son ami dans son idée délirante.

Lire la suite Au revoir là-haut ou le drame des anciens combattants

Laisser un commentaire

« Mon Roi », quand la passion conduit à la destruction

Dans son quatrième film (après Pardonnez-moi, Le bal des actrices et Polisse), Maïwenn nous emmène au coeur d’une histoire d’amour passionnelle et déchirante. Parfois qualifié de « bourgeois », le cinéma de Maïwenn a pu agacer, marqué du joug de l’opulence et du luxe banalisés. Cherchant à se donner un aspect “véridique”, proche des comédiens, l’aspect brouillon et désorganisé semble desservir la jeune réalisatrice. Mais c’est là tout son talent : une véritable sincérité cinématographique.

Lire la suite « Mon Roi », quand la passion conduit à la destruction

1 Comment