Passer au contenu

Catégorie : Réflexions

PMA pour toutes : l’égalité n’attend plus !

Alors même que les trois quarts des Français se disent favorables à son ouverture à toutes les femmes, le débat autour de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) n’a de cesse d’enfler – et promet encore de gagner en vigueur à mesure que se profile la future loi sur la bioéthique, prévue pour la fin de l’année. En première ligne dans les discussions, les militants de la Manif’ pour Tous et les autorités religieuses. A tel point que les anti-PMA semblent monopoliser aussi bien la parole médiatique que les débats et consultations sur le sujet lors des États généraux de la bioéthique. Au milieu de la cacophonie provoquée par ce que certains présentent comme une éminente controverse sociétale, une voix peine à se faire entendre : celle des principales intéressées, les femmes.

Commentaires désactivés

“C’est le propre de Sciences Po : on débat sur ce qui peut être amélioré.”

Dès lundi, le tome 2 de @FranceEcoSocial sera mis en vente ! Un projet porté par les étudiants de la spécialité Affaires publiques et gestion des bien communs de Sciences Po Lille dans le cadre du cours d’actualité et culture économique dispensé par Philipe Liger-Belair. La Manufacture est partie à la rencontre de trois étudiants ayant participé à la rédaction de cet ouvrage pour comprendre l’intérêt de cette aventure pédagogique et intellectuelle et ainsi susciter la curiosité des futurs lecteurs.

Commentaires désactivés

Lettre ou-verte

Le blanc, le noir. Le Yin, le Yang. Le Bien, le Mal. Tout n’est qu’opposition binaire. Un choix entre deux solutions. Déterminé à l’avance, le jeu est biaisé. Sac blanc, sac noir. Deux poubelles. Un choix cornélien. Un dilemme. Et chaque jour, il se répète. Plusieurs fois par jour même. Impossible alors de se tromper. Impossible de recommencer, heure après heure, jour après jour, semaine après semaine, la même erreur. L’erreur est humaine me direz-vous. Certes. Mais la répétition est mécanique. Robotique. Recommencer la même erreur, toujours et encore, ne serait que pure folie.

Commentaires désactivés

Enough.

Le 24 mars dernier, 500 000 personnes défilaient dans les rues de Washington pour manifester en faveur du durcissement de la loi autorisant le port d’armes aux Etats Unis. Après la fusillade de Parkland en Floride qui a laissé 17 adolescents à terre, plus d’un million d’Américains – encouragés par le mouvement March for our lives – ont décidé de descendre dans la rue pour crier leur besoin d’en finir avec la violence armée. A la fois fléau américain et droit constitutionnel, le port d’armes a engendré 61 000 victimes en 2017 dont 16 000 morts (selon le site Gun Violence Archive). 2018 ne commence pas mieux : en trois mois, le site compte déjà 12 896 incidents impliquants des armes, 3 307 morts et 5 776 blessés.

Commentaires désactivés

Les femmes crèveraient-elles enfin l’écran de verre ?

Le 5 octobre 2017, un article du New York Times faisait tomber le masque – devrait-on dire peignoir ? – du producteur Harvey Weinstein, déclenchant une vague de dénonciation sur les réseaux sociaux à l’image de #MeToo ou d’initiatives en faveur des droits des femmes comme Time’s Up. Et quelles meilleures occasions que des cérémonies comme les Césars et les Oscars pour impulser, cinq mois après, le changement dont le monde du cinéma a tant besoin ? Les femmes crèveraient-elles enfin « l’écran de verre » du cinéma ?   

Commentaires désactivés

Hollywood : miroir brisé du rêve américain ?

Non sans mal, la cérémonie des Césars 2018 a attiré un peu plus de deux millions de téléspectateurs français samedi dernier. Plus étincelante, plus fastueuse, plus américaine, la cérémonie des Oscars compte davantage de fidèles. En 2016, le show dirigé par Neil Patrick Harris avait attiré plus de 37 millions de téléspectateurs, et beaucoup d’autres au-delà des frontières. Les Oscars réunissent ainsi chaque année, pour la somme de 42 millions de dollars, tout le gratin d’Hollywood, véritable vitrine du rêve américain. Pourtant, après l’élection de Donald Trump en novembre 2016, le ton a changé : les discours engagés brillent dorénavant plus que les paillettes. Plus politique, plus audacieuse, plus égalitariste, l’Académie veut montrer le chemin du progrès au reste de la société. Au risque de s’en couper définitivement. 

1 Commentaire

Merci Charlie

Quelques mois après les attentats de janvier 2015 qui ont causé la mort de dix sept personnes, Philippe Val, ancien co-directeur du journal avec Cabu, publie C’était Charlie, non sans émotion. Le livre, très critiqué à sa sortie – la vérité de Val n’étant pas la même que celle de ses adversaires; retrace l’histoire de l’hebdomadaire satyrique Charlie Hebdo, et l’aventure humaine d’une rédaction qui se bat de toutes ses forces pour la liberté d’expression.

1 Commentaire

De la raison de nos méthodes d’action

Des étudiant-e-s trouvent que l’ambiance du débat politique est devenue détestable au 9 rue Angellier. Mais de quel débat politique parle-t-on ? De commentaires véhéments sur des publications Facebook ? De conférences d’anciens ministres ? De réunions d’informations fermées à certain-e-s étudiant-e-s ? Tout le monde sait que ce n’est pas à travers des commentaires Facebook que l’on profitera d’un débat apaisé. Que le jeu de questions/réponses dans les conférences amène plutôt les invité-e-s à étayer leurs propos pour les journalistes, qu’à susciter un vrai débat. Alors de quel débat parle-t-on ?

Commentaires désactivés