Passer au contenu

Catégorie : Réflexions

Rwanda : pour un enseignement historique et mémoriel

Voilà maintenant près d’un mois que le Rapport Duclert sur le rôle de la France au Rwanda avant et pendant le génocide est paru. Ainsi, dans le contexte de ce mois d’avril qui correspond il y a 27 ans au début du génocide, il semble que l’outil historique offre la potentialité d’un recul qui appelle de façon urgente à un enseignement historique. Ce recul pourrait prendre plusieurs voies, mais ce ne doit pas être celle de l’invisibilisation.

Laisser un Commentaire

Inceste, pédophilie: un silence enfin écouté?

Début janvier, la publication du livre La Familia Grande de Camille Kouchner a mis en lumière un problème social souvent oublié, l’inceste. Au fil du mois, la multiplication de scandales impliquant des personnalités publiques, la prise de parole par la société civile, ont confirmé sans surprise que ce phénomène n’était pas isolé, poussant les acteurs politiques à s’emparer de la question. L’heure de briser et de juger ce tabou est elle enfin arrivée ?

Laisser un Commentaire

Ecrire pour s’engager, pourquoi cela fait-il si peur ?

Cela fait des semaines que le thème du concours est paru. Pourtant, malgré le flot d’idées qui me vient en tête, je ne parviens pas à écrire. En me posant quelques secondes, je réalise que le thème m’effraie. Le fait d’écrire, de donner son opinion, me terrifie. Mais pourquoi ne parvenons nous pas toujours à mettre sur le papier ce que l’on ressent ? 

Laisser un Commentaire

Chronique d’un livre annoncé #3 : La Promesse de l’aube

« On ne comprendra absolument rien à mon œuvre si l’on ne comprend pas le fait très simple que ce sont d’abord des livres d’amour et presque toujours l’amour de la féminité ». C’est sur cette phrase que Romain Gary clôt son entretien retranscrit dans La nuit sera calme (dernier entretien accordé, quelques mois avant sa mort). Les deux amours de sa vie furent la littérature et la féminité. Attardons-nous sur ce Roman Kacew, homme qui fît de son Œuvre une ode à la femme.

Laisser un Commentaire

Du renouveau démocratique au « modèle amish » : récit du délitement de la Convention citoyenne pour le climat

Dès la naissance de la Convention citoyenne pour le climat, Emmanuel Macron et son gouvernement ont entretenu des rapports contradictoires avec elle. D’abord érigée en symbole démocratique, cette convention a subi de nombreuses critiques de la part des médias, des oppositions mais aussi du gouvernement. A travers le récit des relations entre la Convention et l’exécutif, c’est une meilleure compréhension des rapports que l’Etat entretient avec l’écologie qui s’offre à nous.

Laisser un Commentaire

Grâce à Dieu : interroger le concept de “victime”

François Ozon a-t-il intentionnellement fait de son dernier long-métrage Grâce à Dieu un film politique ? Le réalisateur provoque dès le titre en se réappropriant le lapsus révélateur employé par le cardinal Barbarin lors de son procès : « La majorité des faits, grâce Dieu, sont prescrits ». Grâce à Dieu évoque également l’attente du verdict des deux référés dont il a fait l’objet. Mais c’est surtout l’intrigue qui dérange certains.

Commentaires désactivés

Donnons une dernière chance à la planète.

Le verdict est tombé il y a deux semaines : la planète est en danger et nous devons d’agir. Si, de prime abord, le rapport du GIEC peut paraître alarmant en pressant les gouvernements d’obtempérer, il véhicule tout de même un message d’espoir, indispensable aux citoyens pour se motiver à sauver la planète. Le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat s’est réuni pour la cinquième fois en ce mois d’octobre, pour délivrer un rapport témoignant des changements dont notre planète est victime. Surprise ou continuité logique des événements ? Si les réponses à cette question divergent, les 195 membres du comité se sont accordés sur le fait qu’il est urgent de faire quelque chose, à petite ou grande échelle, seul ou en groupe, en ligne ou directement sur le terrain.

Commentaires désactivés