Passer au contenu

Étiquette : etudiant

Alter’Eco vote NON au projet d’EPE : “Il n’y a jamais eu la volonté d’intégrer les étudiant.e.s”

Dans moins d’un mois, le Conseil d’Administration de Sciences Po Lille sera amené à se prononcer pour ou contre le projet d’Etablissement Public Expérimental (EPE) visant à regrouper certains services majeurs entre l’Université de Lille et quatre autres écoles lilloises, dont Sciences Po. Les élu.e.s étudiant.e.s de la liste Alter’Eco voteront contre celui-ci, considérant qu’il ne garantie pas à terme l’autonomie de l’IEP et n’inclut pas les étudiant.e.s. Un “NON” qui est l’aboutissement d’un travail d’abord plutôt en faveur du projet mais qui s’est heurté aux lignes rouges de la liste ; un “NON” qui se veut donc différent, selon eux, de celui apporté par les autres listes étudiantes.

Laisser un Commentaire

Étudiante et bénévole en ONG, Léa raconte sa “plus belle expérience”

Léa Fayret est étudiante en troisième année à Sciences Po Toulouse. Arrivée au Sénégal en septembre dernier, elle est actuellement en stage dans l’ONG Vivre Ensemble – La Pouponnière de N’bour. En contactant la Manufacture, elle a souhaité se confier sur son expérience et espère convaincre d’autres étudiants de rejoindre l’aventure. En direct du Sénégal, Léa nous a raconté son projet pas comme les autres.

Laisser un Commentaire

GRAND FORMAT. La convention étudiante pour le climat : le porte-voix intergénérationnel à l’heure des municipales

Un week-end chargé réunissait une soixantaine d’étudiant.e.s à Sciences Po Lille pour un exercice inédit, celui d’élaborer des propositions en faveur d’une transition écologique, à l’échelle de Lille et sa métropole. A la veille du premier tour des municipales, des candidat.e.s à la mairie sont venu.e.s pour répondre et s’engager sur celles-ci. Une convention ouvertement ambitieuse qui a constitué un réel porte-voix pour la jeunesse, face au défi climatique qu’elle souhaite relever.

Laisser un Commentaire

Sciences Po Lille vue par ses étudiants internationaux

Quand on déménage dans un autre pays, tout est nouveau : la météo, les repas, l’architecture, les habitudes et la
culture … si bien qu’on a l’impression d’être comme le spectateur d’un film dont on voudrait être l’acteur.

Alice Hui (étudiante chinoise) : « C’est un challenge. Vivre seule dans un environnement complètement différent, étudier dans une langue nouvelle, même louer une résidence, tout cela est un challenge pour moi. »

Mais parfois, changer de pays peut être une chance d’avoir la vie qu’on a toujours cherchée.

Commentaires désactivés