Skip to content

Stranger Things saison 2 : la magie opère-t-elle toujours ?

Joséphine Coadou • 16 novembre 2017

Anne-Lyvia Tollinchi • 15 novembre 2017

Trump, un an plus tard

Gwendoline Morel • 9 novembre 2017

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Sciences Po Lille vue par ses étudiants internationaux

Quand on déménage dans un autre pays, tout est nouveau : la météo, les repas, l’architecture, les habitudes et la
culture … si bien qu’on a l’impression d’être comme le spectateur d’un film dont on voudrait être l’acteur.

Alice Hui (étudiante chinoise) : « C’est un challenge. Vivre seule dans un environnement complètement différent, étudier dans une langue nouvelle, même louer une résidence, tout cela est un challenge pour moi. »

Mais parfois, changer de pays peut être une chance d’avoir la vie qu’on a toujours cherchée.

Lille au crépuscule
Lille au crépuscule

Au début de ma première aventure à l’étranger, je me suis sentie seule, troublée par la diversité. Au bout de seulement une semaine, j’ai décidé que je ne voulais plus arrêter de voyager, de rencontrer des personnes différentes et d’en apprendre sur la vie sous d’autres perspectives : de manière active, et pas passivement dans une salle de classe. A présent, déménager est comme une nécessité dans ma vie, un médicament pour l’esprit.

Combiner l’expérience de la vie à étranger avec des études auxquelles on s’intéresse me semble en effet être une occasion unique d’apprendre.

Germain Murphy (étudiant canadien) : « J’ai choisi Science Po pour mieux m’intégrer dans la culture française et mieux comprendre leur société. Étudier ici, c’est avancer dans mes études politiques d’une perspective différente. »

Yğit Özdinç (étudiant turc) : « A part ça, c’est aussi l’ouverture de nouveaux horizons pour moi avec des possibilités de connaître des gens venant du monde entier. »

L'intégration avec BDI
L’intégration avec le BDE

En arrivant à Lille, j’étais enthousiaste à l’idée des nouvelles aventures qui m’attendaient, mais aussi hésitante parce que j’allais commencer une vie complètement différente, loin de mes habitudes. Sciences Po Lille s’est beaucoup impliqué pour intégrer tous les étudiants internationaux au réseau des internationaux, mais aussi à la vie française à Lille et à l’université. Lors d’un après-midi où le BDE avait organisé des jeux, j’ai rencontré des étudiants vraiment différents qui sont devenus mes meilleurs amis maintenant. Peu importe d’où ils viennent, on avait tous un point commun : être un « stranger » avec des autres « strangers ». Ça connecte.

Des fêtes dans le network
Des fêtes dans le network

Après des semaines d’intégration avec des plusieurs fêtes et des événements organisés pour connaître Lille, la vie reprend son cours. On va en classe, on fait des exposés, on écrit des essais : on étudie. Grâce cause de la taille humaine de Sciences Po (en décalage avec la grandeur de l’université) et des étudiants très ouverts, on se sent tout de suite le bienvenu.

Jonas Wintermantel (étudiant allemand) : « En raison de à la taille de l’université, étudier à Lille est beaucoup plus familier. C’est un peu comme retourner à l’école. »

Júlia Lazzarini (étudiante brésilienne) : « Sciences Po est très cosy et je me sens part de l’école déjà, j’aime bien son organisation, la proximité et relations de l’organisation avec des étudiants et les associations. Sciences Po Lille a une atmosphère complètement internationale, c’est super de voir que même les étudiants français se sentent aussi internationaux avec la perspective de passer leur troisième année à l’étranger. »

Certaines différences entre l’université d’origine et l’université en France sont également appréciables. Pour beaucoup des étudiants internationaux, c’est la troisième langue. Un autre point positif est que Sciences Po Lille offre des cours pour des étudiants internationaux en français. En comparaison d’autres universités, les profs parlent plus longtemps.

Jonas: « Parfois, on se sent encore comme un étranger, par exemple, quand tu ne peux pas t’exprimer comme tu le veux dans la nouvelle langue. Mais les Lillois et Lilloises me donnent un sentiment d’être le bienvenu. Et parfois ça peut être un peu déroutant de parler 3 langues différentes en une minute. »

Quand-même, on a des fêtes, on se rencontre ou on voyage ensemble. À Sciences Po, j’avais la possibilité de participer directement à la vie française. Par exemple, le programme de « buddy » était bénéfique pour une expérience vraiment française. Non seulement pour la langue ou les conseils locaux d’une experte, mais aussi pour l’amitié pour la vie ! Des associations sont également ouvertes pour les étudiants internationaux  et donnent donc la possibilité de rencontrer des Français, de travailler et de s’amuser ensemble.

Germain : « La vie sociale ici est plus pertinente, les professeurs sont plus accessibles, les étudiants sont plus sociables entre eux. L’atmosphère internationale est géniale, elle te permet de connaître et vouloir les visiter. Mes offres favorites à Science Po sont les associations disponibles pour les élèves français et internationaux. »

Mur des images des étudiants internationaux à Sciences Po
Mur des images des étudiants internationaux à Sciences Po

Je ne pouvais pas m’imaginer un meilleur séjour qu’ici.

Claudio Urciuolo (étudiant italien) : « J’ai choisi Science Po Lille pour deux raisons. La première, c’est que je voulais exercer et améliorer mon français, donc j’ai sélectionné seulement des destinations en France – et la deuxième c’est que j’avais vu sur Internet que Sciences Po est vraiment célèbre. Pour moi c’est une véritable occasion de faire mes preuves de vie à l’étranger. Et je n’ai pas été déçu : à Sciences Po, j’ai trouvé une atmosphère de bon travail, mais relax, avec des professeurs très compétents qui m’ont beaucoup aidé : on étudie de manière beaucoup plus autonome qu’en Italie, il y a plus des débats et plus d’épreuves écrites.  Pour le reste, Lille m’a très bien accueilli. La ville offre beaucoup des choses à faire mais c’est à mesure d’étudiants. J’ai la chance d’avoir connu beaucoup d’étudiants internationaux grâce à la semaine d’intégration du BDE, mais en général je me trouve très bien ici. Merci Sciences Po, merci Lille ! »

Lisa Trebs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *