Aller à la barre d’outils
Passer au contenu

Catégorie : Cinéma

Côté Ciné #1 : SPOTLIGHT

Côté Ciné c’est la rubrique du septième art qui décortique chaque semaine tous les aspects d’un film sélectionné. Côté scénario, côté réalisation, côté casting, on vous passe en revue d’une manière distincte chaque angle en détails. Cette semaine, Spotlight de Tom McCarthy, un classique qui retrace la fascinante enquête du Boston Globe qui a mis au jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique aux Etats-Unis. Il est à l’UGC Lille mardi soir.

Laisser un Commentaire

Stalk : France Télévisions s’invite à Sciences Po Lille

Vous les avez peut-être vu dans le hall d’entrée de Sciences Po Lille, à la cafétéria, ou encore à la BU : l’équipe de la série Stalk a tourné certaines scènes à Sciences Po Lille ! Réalisée par Simon Bouisson et diffusée sur France TV Slash depuis quelques semaines (comme Skam France et Mental), Stalk est une série qui s’adresse à notre génération. Mais est-ce qu’elle en vaut vraiment le détour ? La Manufacture envoie ses rédacteurs en éclaireurs.

Laisser un Commentaire

Girl, ou le récit d’une adolescence troublée

Lara a 15 ans, bientôt 16. Elle vit en Belgique avec son père et son frère. Ceux-ci ont fait des concessions pour lui permettre d’intégrer l’une des écoles de danse classique les plus prestigieuses du pays. Lara est aux anges lorsqu’elle entame sa période d’essai de huit semaines dans cette école : elle compte bien, au terme de cette durée, faire officiellement partie de la sélection de rares ballerines inscrites dans l’école. Elle fait face à quelques difficultés physiques qui ne l’empêchent cependant en aucun cas de persévérer dans sa quête pour être la meilleure des danseuses étoiles. Seulement voilà, Lara n’est pas facilement acceptée par ses camarades. Car, pour les autres, Lara est “il”, elle est “lui”. Retour sur un magnifique film du belge Lukas Dhont, dans lequel Lara est rongée par ses chimères et en proie à une constante introspection qui la pousse parfois à faire des erreurs lourdes de conséquences…

Commentaires désactivés

Capharnaüm – l’enfance maltraitée, racontée avec un réalisme prodigieux

Dans un Liban gangréné par la pauvreté et les bidonvilles, la réalisatrice Nadine Labaki signe un film dramatique relatant l’histoire d’un enfant des rues de Beyrouth, qui cherche à échapper aux conditions de vie que l’on tente de lui imposer.

1 Commentaire

La “supercherie” : Bojack Horseman, la série animée Netflix

Ce 14 septembre sortait sur Netflix la cinquième saison de la série animée Bojack Horseman, l’occasion de revenir sur les raisons de son succès. La série raconte l’histoire de Bojack Horseman, star hollywoodienne autrefois adulé pour la sitcom qui l’a fait briller dans les années 1990 : Horsin’ Around. On suit donc, vingt ans plus tard, les (més)aventures d’une ex-idole désormais alcoolique et en proie à de nombreuses crises existentielles, qui cherche à se faire aimer par tout le monde mais est incapable de s’aimer lui-même.

Commentaires désactivés

Les films de passage à l’âge adulte aux Oscars : modes d’emplois ou miroirs déformants ?

Cette année, il semble que la cérémonie des Oscars ait entretenu un objectif : celui de donner à tous les artistes leur chance. Dans cette édition qui se voulait la plus inclusive possible, l’Académie des Oscars a mis à l’honneur la découverte, le renouveau intellectuel et artistique, et les premières fois. Ce sont de ces premières fois dont traitent une sélection de films représentés et parfois primés cette année. Ils abordent le thème du « coming-of-age », que l’on pourrait traduire par « passage à l’âge adulte » ; cette notion implique cependant beaucoup plus. Elle se rapporte à la construction de l’identité individuelle, mais également à la recherche, fructueuse ou non, de sa place dans la société. C’est en nous invitant à partager la vie et les expériences de divers personnages que les films de cette année nous ont renvoyé différentes images du coming-of-age, plus ou moins proches de la réalité.

Commentaires désactivés

Cérémonie des oscars 2018: que retenir de cette première année sans Harvey Weinstein ?

Si cette cérémonie des oscars 2018 devait être résumée en deux mots, ils seraient : belle cérémonie sans véritable surprise. Après une cérémonie 2017 mémorable (on se souviendra du mic-mac La La Land/ Moonlight au moment de l’annonce du grand gagnant de l’oscar du meilleur film), cette édition 2018 était attendue de pied ferme suite à une affaire… Cette affaire est le plus gros scandale que le cinéma américain ait connu à ce jour : une affaire d’agressions sexuelles et viols à répétition commis par un géant de la production cinématographique, Harvey Weinstein.

Commentaires désactivés