Passer au contenu

Étiquette : film

Côté ciné #13 : LETO (2018)

Leningrad, URSS, un été du début des années 80. Des jeunes entrent par la fenêtre d’une salle de concert privée malgré l’interdiction. Ils veulent assister à un concert de rock, cette « musique de l’ennemi américain » tant convoitée par une part de la jeunesse soviétique en manque d’émancipation et en plein conflit générationnel avec leurs aînés. Dans ce monde de l’interdit où être jeune se résume à éviter les pièges et les restrictions (ce qui rappellerait une certaine époque), des disques de David Bowie et de Lou Reed s’échangent sous le manteau et une scène musicale underground fourmille.

Laisser un Commentaire

Côté Ciné #7 : La Favorite

Avec ce huis-clos historique aussi cru que raffiné, le réalisateur grec Yorgos Lanthimos signe un film étrange mais brillant. Entre course de canards, reine à la santé fragile et horde de lapins, ce film baroque et absurde renouvelle le genre de la fiction historique, en suivant le destin de trois femmes de pouvoir à la Cour de l’Angleterre au XVIIIème siècle. 

Laisser un Commentaire

Côté ciné #6 : La saga “Rocky”.

La saga Rocky est injustement regardée de haut par une partie du public cinéphile comme étant une série de films de “bas étage” pour un public abruti et incarné par un acteur écervelé, vedette de films d’actions.

Mais la saga Rocky est en réalité une véritable série de films d’auteurs dont les leçons de vie figurent sans nul doute parmi les plus belles de l’histoire du cinéma et se limiter aux clichés que nous avons sur ces films et le sport qu’ils mettent en scène nous priverait d’une belle aventure cinématographique. Cette image dont sont victimes les films Rocky témoigne d’un manque cruel de représentation du monde du sport dans le cinéma d’auteur. Un manque auquel il faut palier !

Commentaires désactivés

“Le sel de la terre” à Mon Film festival #2

« Un photographe est quelqu’un qui écrit avec la lumière, dessine le monde avec des lumières et des ombres »

C’est ainsi que commence le documentaire Le sel de la terre sur la vie et la carrière artistique du photographe social Sebastião Salgado. Pourtant, il s’agit de quelque chose de plus d’une simple biographie, c’est un véritable voyage dans les coins les plus éloignés de la terre. Tout au long de cette aventure, le photographe nous accompagne en nous montrant les différentes réalités à travers le filtre de son appareil. Le sujet principal de ces images est sans doute l’être humain que Salgado considère comme ‘le sel de la terre’.

Commentaires désactivés