Skip to content
Slider

L’Aquarius : quand l’action humanitaire devient problématique

Le flux de migrants, notamment en termes de réfugiés politiques ou migrants économiques, ne cesse de s’amplifier. En effet, depuis Janvier 2015, ce sont près de 500 000 réfugiés ou migrants économiques qui ont rejoint l’Union Européenne. L’Aquarius est l’un des derniers navires humanitaires à parcourir la Méditerranée pour recueillir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l’Europe, selon SOS Méditerranée. Les conditions de ce « voyage » sont catastrophiques : violence, précarité, passeurs… L’étape incontournable de ce périple et qui pose problème, c’est la traversée maritime.

En effet, cette traversée nécessaire pour rejoindre l’Europe, notamment l’Allemagne et la Grande-Bretagne, est plus que périlleuse : dans un rapport de l’Organisation internationale pour les migrations sur les mouvements de migration dans le monde, celle-ci estime que depuis 2000, 22 000 migrants seraient morts en mer Méditerranée, soit 1500 morts par an en moyenne.

C’est principalement pour cette raison que l’Aquarius, chaque jour, traverse la Mer Méditerranée afin de porter secours aux centaines de migrants qui veulent rejoindre la terre tant convoitée.

L’Aquarius, c’est quoi ?

L’Aquarius est un bateau, géré par l’ONG SOS Méditerranée, qui a pour but le sauvetage des migrants qui tentent de rejoindre l’Europe par la Mer Méditerranée. Ils sont souvent recueillis alors qu’ils sont regroupés sur des petites embarcations de fortune, ou même qui tentent désespérément de rejoindre la côte à la nage.

L’Aquarius est sujet à de nombreuses controverses. En effet, après Gibraltar, c’est plus récemment le Panama qui a décidé de retirer au navire son pavillon car celui-ci ne respecterait pas les « procédures juridiques internationales ». Depuis cet événement, l’Aquarius peine à trouver des ports sur lesquels accoster, car l’accueil de ces migrants est un problème pour les pays européens.

A cela s’ajoutent les revendications d’une partie de la population européenne, qui prône une fermeture des frontières et dénonce parfois l’accueil de ces réfugiés à travers des actes violents.

Pourquoi l’association SOS Méditerranée est-elle attaquée ?

En effet, le navire est la cible de nombreuses violences. La dernière en date s’est produite le vendredi 5 octobre dernier, alors que le navire avait été autorisé par l’État français à accoster sur le port de Marseille.  Des militants du mouvement Génération Identitaire, se revendiquant contre « l’islamisation et l’immigration massive », s’en sont pris à l’association SOS Méditerranée en envahissant son siège et en saccageant ses locaux. Cette attaque ayant eu lieu, de plus, à la veille d’une journée européenne de mobilisation en soutien au navire de sauvetage.

Cet acte a suscité des réactions diverses : condamnation notamment de la part des partis de gauche, et au contraire soutien de la part des adhérents au Parti d’extrême droite « Rassemblement national » (avant « Front national »).

Romain Espino, membre actif du groupuscule a déclaré sur Twitter : « Il faut saisir l’Aquarius ! »

Comment les membres de Génération Identitaire justifient-ils leur violence ? Que dénoncent-ils ?

Pour une partie de l’opinion, l’Aquarius soutient d’abord, de manière consciente ou inconsciente les passeurs, ces individus placés sur les côtés qui en échange d’une somme d’argent considérable, ouvre l’accès à la mer afin de pouvoir la traverser. Ce système est bien évidemment illégal et susceptible d’être condamné, mais malheureusement extrêmement répandu. L’Aquarius, en secourant les réfugiés qui ont certainement payé ces passeurs, contribueraient, selon eux, à ce système de « crime organisé ».

Comment soutenir les actions de l’Aquarius ?

En réponse à ces violences, une « vague orange » a été lancée par l’association, pour soutenir l’action du navire et les idéaux qu’il véhicule. Le rassemblement citoyen a été organisé dans les plus grandes villes de France, et s’est associé à une pétition pour « sauver l’Aquarius et le sauvetage en Mer ». Toujours disponible à la signature. Il lui manque aujourd’hui moins de 50 000 noms pour qu’elle atteigne son objectif des 300 000 signatures.

Lien: Pétition soutien à SOS Méditerranée

Cette pétition a pour objectif de :

« – Prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de repartir au plus vite mener sa mission vitale de sauvetage

– Respecter l’obligation de porter assistance aux personnes en détresse en mer

– Assumer leurs responsabilités étatiques en établissant un véritable modèle de sauvetage en Méditerranée
Malgré les controverses que l’action du navire suscite, l’Aquarius répond essentiellement à une urgence humanitaire. En dépit des idées politiques de chacun, et des relations que les États entretiennent avec l’immigration, le navire continue chaque jour ses actions car des vies sont en jeu. »

Cette action n’est possible que grâce à des bénévoles, qui se battent quotidiennement pour sauver des vies.

Mais l’ONG en appelle aussi aux citoyens de tous pays qui soutiennent leur cause, car cette action a un prix : l’association a donc lancé une campagne de dons, appelant à la solidarité, pour pouvoir continuer son combat.

Lien : Don SOS Méditerranée

Margaux Vassal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *