Skip to content

Carnet de FIFB - Un semestre au Kent

Aurore Courtes · 14 décembre 2018

Espagne: 40 ans après, l’heure n’est plus au dialogue

César Casino-Capian · 13 décembre 2018

Marion Crépin y Léa Martinet Jannin ·
11 décembre 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Carnets de 3A – Suède : au cœur de la philosophie « lagom »

Partir en Suède pour sa 3A c’est combiner ressourcement, dépaysement et ouverture d’esprit. La Suède est un pays où il fait bon vivre, il atteint souvent le top 10 des pays où les gens sont les plus heureux, et possède également la plus grande espérance de vie d’Europe.

Culture et mode de vie

Ce grand pays peuplé de seulement 9 millions d’habitants cultive une culture bien particulière. Ici, l’individu est roi, l’espace personnel des suédois est très important au quotidien et on le ressent dans les rues, les transports en commun mais également en cours, à la bibliothèque ou au supermarché. Ainsi, par exemple dans le bus ne jamais s’assoir à côté de quelqu’un si deux autres places sont libres ailleurs dans le bus, les suédois aiment avoir un siège d’écart : espace personnel exige ! Les suédois apparaissent ainsi souvent réservés et peu accessibles, mais une fois la glace brisée (encore compliqué pour ma part), il paraît qu’ils sont très chaleureux et amicaux. Mais ce côté individualiste a aussi des bons côtés: les vélos, piétons et voitures ont chacun leurs espaces distincts sur la voie publique, et quand les piétons et les vélos traversent la rue aux endroits réservés les voitures anticipent directement votre intention et s’arrêtent pour vous, ce qui change de la France où les vélos peinent à se frayer une voie sur la route.

Lac Siljan
Lac Siljan

Les suédois prennent aussi le temps de vivre, ils sont patients et ont l’habitude de faire la queue partout où ils se rendent. Par exemple pour la pharmacie, le médecin, et de nombreux autres endroits il faut prendre un ticket puis attendre d’être appelé avant de se présenter au comptoir. Prendre le temps de vivre c’est aussi prendre le temps pour soi-même chez soi, dans un café, en faisant du sport, ou en s’immergeant dans la nature. Les suédois maîtrisent à la perfection le concept de “ni trop, ni trop peu”, ils ont même un mot réservé pour cela : “lagom”. Cette expression s’applique ainsi à toute les sphères de la société suédoise. De la politique avec les notions de “normalisation” et des compromis entre partis, à l’environnement avec le recyclage de presque tous les déchets, en passant par l’organisation des espaces avec la marque si renommée Ikea, “lagom” est LA philosophie de vie suédoise, une sorte de recette pour atteindre le bonheur…

Qui dit équilibre de vie dit aussi monopole de l’état sur l’alcool. Crée en 1955, le fameux “System bolaget” deviendra votre meilleur allié pour les soirées Erasmus, c’est le magasin d’État qui vend tous les alcools supérieurs à 3.5°. Les prix sont assez élevés, mais cela reste raisonnable comparé à son voisin norvégien. Attention aux horaires qui peuvent surprendre puisque ces magasins ferment tôt comme par exemple à 15h le samedi.

Cela dit, les prix en Suède restent proches de la France et de manière générale accessibles lorsqu’on sélectionne les bons magasins pour faire les courses, bars pour passer une soirée sans se ruiner, restaurants pour occuper les longues soirées d’hiver, mais surtout aussi les cafés pour les fikas. Fika est une institution ici, et une bonne raison pour se rencontrer autour d’un café et d’un “Kanelbullar” qui sont de délicieuses pâtisseries à la cannelle.

Göteborg

Archipel de Göteborg
Archipel de Göteborg

Pour ma 3A j’ai décidé de partir à Göteborg, 2ème ville de Suède avec plus de 500.000 habitants. Pourquoi partir là-bas ? On me l’avait conseillée pour sa qualité de vie de par sa taille humaine, et son emplacement géographique au cœur des capitales nordiques et je ne suis pas déçue, c’est absolument vrai. Göteborg est d’abord une ville très verte car partout dans la ville il y a des arbres, parcs, pelouses et un canal qui borde la ville. En manque de nature ? Tu peux prendre un tram puis un ferry pour le prix d’un ticket classique et en moins de 40min tu te retrouves sur une île dans l’archipel de Göteborg au milieu des maisons si traditionnelles en bois colorées.

Ensuite, au niveau culturel, Göteborg regorge d’expos, de musées, d’évènements de toutes sortes (culinaires, concerts, night life…). La ville en elle-même est construite autour de plusieurs quartiers : le quartier historique avec des petits cafés indépendants situés dans des petites rues pleines de charme avec l’architecture typique en brique, le quartier plus moderne avec des grands magasins et un centre commercial, et puis le quartier un peu plus « night life » avec les bars et les boites de nuit pour des soirées typiquement suédoises qui commencent à 18h pour finir vers 2/3h. Cela parait tôt en effet, mais le jour tombe assez rapidement en hiver (vers 16h), ce qui fait que les suédois ont pris l’habitude de commencer leurs soirées plus tôt pour les finir plus tôt, un peu déroutant au début mais on s’y fait très bien !

Trädgårds föreningen : Jardins dans l'hypercentre de Göteborg
Trädgårds föreningen : Jardins dans l’hypercentre de Göteborg

Au niveau des cours, Sciences Po a un partenariat avec le département de Science politique de la faculté de Sciences sociales de Göteborgs Universitet, ce qui nous autorise à prendre des cours dans notre département de science politique mais aussi dans celui de journalisme médias et communication, celui des « Global studies » (RI, cours sur le genre, sur l’urbanisme…) ou encore celui de psychologie. J’ai également volontairement pris des cours dans la faculté d’éducation pour en savoir plus sur le système éducatif suédois, en effet l’administration sur place est très arrangeante pour que l’on prenne des cours dans d’autres facultés. Il est également possible de prendre gratuitement des cours de suédois (au « shotgun » car très demandé).

Au niveau des voyages, Göteborg est très bien reliée aux divers réseaux de transport (en commun, bus, train, aéroport) et regorge donc de possibilités ! Étant située sur la côte ouest de la Suède elle se trouve à moins de 3/4h en bus ou en train d’Oslo, de Copenhague, et de Stockholm. Il est ainsi très facile de partir visiter les capitales pour le week-end sans se ruiner (environ 30€ aller-retour en bus, une cinquantaine d’euros en train). Il est aussi possible de partir visiter la Laponie, les aurores boréales et ses chiens de traineaux, faire des randos dans les fjords de Norvège ou plus simplement dans les forêts bordées de lac à 20min de Göteborg en bus. Si vous aimez la nature, foncez !

Uppsala

Centre d’Uppsala
Centre d’Uppsala

Uppsala, entre calme et festivités

Uppsala est une petite ville (mais la quatrième ville de Suède!) au nord de Stockholm. Une ville tranquille, mais animée, verte et souvent ensoleillée. Nous sommes 40 000 étudiants, c’est donc une ville étudiante avant tout, et tout est fait pour nous rendre la vie plus simple: réductions étudiantes, accès très facile en vélo, car tout le monde se déplace en vélo! Il y a donc peu de voitures et l’air est de qualité. La nature prend une place importante, et c’est très plaisant ! On y trouve beaucoup de jardins, de parcs, de forêts, et un lac au sud de la ville ce qui est très sympa pour les week-end de beau temps. La vie culturelle n’est pas aussi mouvementée que dans une grande ville mais le centre ville est toujours vivant, et les cafés souvent bondés.

Les treize nations d’Uppsala sont le cœur de la vie étudiante. Nous y déjeunons, y travaillons, y dinons (l’hamburger est la spécialité), y sortons pour des prix très bas. Chacun peut y trouver son compte, car ces associations étudiantes ont chacune des particularités: grandes, petites, cosy, sportives, pour faire la fête… En bref, on ne s’ennuie pas.

Je vis dans un « corridor », tous les étudiants vivent dans ces résidences étudiantes à Uppsala. J’y partage la cuisine avec d’autres étudiants et chacun a sa chambre, cela permet de rencontrer des étudiants de tout horizon! Il y a énormément d’étudiants internationaux, et les plus festifs aimeront les soirées dans certains corridors, quand d’autres apprécieront le calme assez général qui y règne.

L’université, les cours

L’université d’Uppsala est la plus prestigieuse du pays, et la plus ancienne (1477), beaucoup de ses bâtiments sont anciens et très beaux. Le département de sciences politiques notamment est très renommé, et Uppsala accueille donc des professeurs et des personnalités importantes pour des conférences, j’y ai écouté récemment Jane Mansbridge, lauréate du prix Johan Skytte en Sciences Politique en 2018.

Le département de sciences politiques « department of government », avec lequel Sciences Po Lille a un accord, est situé dans le centre ville, c’est donc très pratique pour aller prendre un fika après les cours ou aller travailler dans l’une des nations qui sont toutes situées dans le centre. Les cours sont assez variés allant de la politique suédoise aux relations internationales, en passant par les études de genre, l’environnement, les conflits, l’Etat-Providence… Il y a pas mal de lectures, mais en général très intéressantes et comme l’emploi du temps est léger, cela laisse du temps pour lire. Il est aussi possible de prendre des cours en dehors du département sur l’histoire économique mondiale, l’histoire de la Suède, la culture suédoise…

Si cela peut sembler un peu dur d’arriver fin août, dans un tout nouveau pays, les Suédois ont vraiment la volonté de nous intégrer. Leur semaine d’intégration est ouverte aux étudiants internationaux où nous sommes donc mélangés ce qui est plus sympa que d’être qu’entre internationaux. Cela nous a permis de démarrer l’année par des jeux, des rencontres et des soirées, ce qui permet de connaître des suédois et de mieux comprendre leur culture et qui n’est pas forcément évident pendant le reste de l’année.

Journée enneigée à Uppsala
Journée enneigée à Uppsala

Du temps pour voyager….

Stockholm ensoleillée
Stockholm ensoleillée

Göteborg et Stockholm sont très bien reliées aux divers réseaux de transport (en commun, bus, train, aéroport) et regorgent donc de possibilités ! Il est aussi possible de partir visiter la Laponie les aurores boréales et ses chiens de traineaux, faire des randos dans les fjords de Norvège ou plus simplement dans les forêts bordées de lac à 20min de Göteborg en bus. A partir d’Uppsala, il est aussi très facile de partir en week-end dans les capitales scandinaves, de louer un cottage au bord des nombreux lacs à proximité, ou de prendre un ferry pour aller visiter Tallinn, Riga, Helsinki ou Saint Pétersbourg. C’est alors un bon moyen de mieux connaître des pays qui ont une culture assez différente de celle de la France ,notamment les scandinaves, et leur mode de vie calme agréable et sain (même s’ils adorent les bonbons!)

Copenhague: Des maisons typiquement scandinaves
Copenhague: Des maisons typiquement scandinaves

Cécile d’Aubigny et Lou Dervite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *