Skip to content
Slider

La Raison d’être du Gala d’Eté

Depuis l’annonce par Babar dezar, la date du 6 avril est bloquée dans l’agenda de TOUS les paliens ; chacun réserve sa soirée pour le fameux Gala d’été à la chambre de Commerce et de l’Industrie de Lille. Le Bureau des Arts en profite, comme ce fut le cas l’année dernière avec les Clowns de l’Espoir, pour mettre un coup de projecteur sur un sujet qui lui est cher ; cette fois se sera la lutte contre le cancer dans la région.

Un enjeu de santé publique

La Manufacture m’a proposé dès le début de l’année scolaire d’écrire sur ma maladie je n’ai jamais su comment faire. J’étais soucieuse de garder ma peine, non pas secrète mais faisant partie de ma vie privée et intime. L’organisation du Gala (auquel vous irez tous danser j’en suis sûre) est pour moi l’occasion de parler de la lutte contre le cancer en évitant de parler de mon expérience.  Il est probable que, le fait que je sois moi-même malade et présidente du BDA, ait contribué à alerter ceux d’entre vous que je côtoyais. L’enjeu de santé publique est tel que nous devrions tous, futurs décideurs que nous sommes, être sensibilisés.

Même si la majorité d’entre nous ne sont pas lillois, vous étudiez dans la région de France avec le plus de cancers en nombre. Au cours de sa vie, la moitié des hommes et 1/3 des femmes se verra diagnostiqué un cancer. Autrement dit, la prochaine fois que toi, qui lis cet article, regardera autour de toi les étudiants assis sur des chaises à roulette, la moitié des gars de ta classe sera malade dans sa vie, rends-toi compte. Le cancer c’est 500 morts par jour et la première cause de décès pour les moins de 25 ans.

Le Choix du Centre Oscar Lambret

Le BDA s’associe donc au centre régional de lutte contre le cancer : le Centre Oscar Lambret (COL). Lors de l’achat de votre place, vous aurez l’occasion de rajouter quelques euros dans une cagnotte. Il sera aussi envoyé un formulaire de dons déductibles d’impôts à vos parents. En 2017, Le COL c’est 23 000 patients dont environ 900 bénéficiaient d’une étude clinique. Le BDA s’engage à reverser l’intégralité de la cagnotte au COL pour financer la recherche fondamentale, des équipements innovants et renforcer l’accompagnement des patients et des aidants. Les dons ont permis récemment l’achat d’un vidéoprojecteur pour rassurer les enfants lors des séances de radiothérapie qui peuvent être anxiogènes. Ce genre d’investissement est la raison d’être du Gala d’été cette année. Rendez-vous le 6 avril.

https://www.centreoscarlambret.fr/actualites/radiotherapie-seances-moins-anxiogenes-jeunes-patients

Inès Magouri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *