Skip to content

La conquête de l’Est #1 Budapest, Perle du Danube.

La Manufacture vous propose une série d’article, format guide voyage pour découvrir l’Europe de l’Est. Premier arrêt à Budapest. Plus grande ville de Hongrie et témoin du fastueux passé d’un Empire déchu.

Budapest est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles villes d’Europe – et à raison – puisqu’une grande partie de la ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville regorge en effet d’un nombre incalculable de bâtiments historiques et culturels. C’est véritablement « La Perle du Danube ». Le Danube sépare la ville en deux (qui à l’époque étaient distinctes l’une de l’autre), la rive gauche, Buda, et sur la rive droite roulement de tambour… Pest ! Mais attention deux rives, deux ambiances. Buda vous séduira par son calme et ses belles bâtisses, Pest quant à elle conviendra aux fêtards. Quelques détails pour partir à l’assaut de cette ville incroyable.

Conseils pratiques du bon petit touriste à Budapest :

Durée du Séjour : 3 jours minimum (oui il y a beaucoup à voir) et plus si vous voulez bien découvrir la ville et ses alentours.

Venir à Budapest : Bien évidement j’encourage à venir en bus et/ou en train si vous avez le temps (et l’argent). Malheureusement pour notre chère planète, l’avion reste le moyen le moins cher et le plus rapide pour se rendre dans la ville. Des vols pour une dizaine d’euros depuis Charleroi sont disponibles. Une fois arrivée, une navette vous déposera directement en centre-ville pour la somme de 900 forints soit environ 3 euros.

Où dormir ? Dans un airbnb ou à l’hôtel, peu importe, les prix sont plus qu’abordables. Je vous recommande le district 7 (quartier juif) très agréable et animé le soir ou près de la station de métro Astoria en plein cœur de Pest.

Se déplacer à Budapest : Il existe des cartes au mois pour 10€, ce qui vous permettra de vous déplacer en illimité dans toute la ville, avec tous les moyens de transports (bus, métro, tram).

La monnaie : La Hongrie, bien que membre de l’UE n’utilise pas l’euro. Ne faites pas l’erreur de retirer de l’argent au distributeur ATM ou à l’aéroport ! Le taux de change est ridiculement bas et vous seriez systématiquement perdant. Il sera plus avantageux de souscrire une option internationale sur votre carte bancaire (environ 2€ pour un mois) et d’utiliser celle-ci pour payer. Puis de retirer si besoin dans les banques OTP !

Memo: 1 euro = 300 forints (environ)

Les incontournables

Comment parler de Budapest sans évoquer les trésors de Buda. Le château de Budapest offre une vue imprenable sur la ville. Celui-ci, il abrite la galerie nationale hongroise. Le musée est plus qu’agréable et il possède une coupole offrant une vue à couper le souffle. Je vous conseille de passer par les jardins du château car en plus d’être beaux, ils cachent un escalator gratuit qui vous évite d’escalader les marches de la colline. Ces jardins abritent également un théâtre de plein air creusé dans la roche qui accueille de la musique folklore hongroise.

Depuis le Château, vous pouvez rejoindre le célèbre Bastion des pêcheurs. ATTENTION TOURISTES GARANTIS. On peut comprendre, l’endroit est juste sublime et offre une jolie vue sur le Parlement hongrois. De plus, vous pourrez admirer l’impressionnante église saint Mathias. Le mieux est donc de se lever tôt et/ou de venir tard le soir.

Economisez votre argent, ne payez pas pour monter sur les remparts c’est un véritable attrape touristes. N’achetez pas non plus les fameux « Chimney Cake ». Tous vous diront que c’est « LA » spécialité de la ville. Mais spoiler alerte, c’est pas du tout hongrois, c’est cher et vraiment fade comparé à ceux de Prague qui eux valent le détour et coûtent cinq fois moins cher.

Le bastion des pêcheurs – Photo Matthieu Slisse

Retour côté Pest, où il nous reste un million de chose à parcourir. Tout d’abord, le Parlement hongrois. Qui malgré sa politique douteuse, vous subjuguera à coup sûr. Attention, pour avoir la chance de découvrir l’intérieur de ce bâtiment il faudra réserver votre visite à l’avance !

Le parlement hongrois et l’iconique tramway – Photo Matthieu Slisse

Le message suivant s’adresse au plus Retro d’entre vous. Budapest est connus pour avoir inventé le concept d’Escape Game. Mais la ville possède également son propre musée du flipper. Pour la maudite somme de 6 euro il vous sera possible de tester une centaine de flippers différents.

Toujours dans le quartier Juifs il est possible d’admirer la Grande Synagogue. Et bien que le prix de la visite soit élevé (environ 12 euros), le bâtiment est particulièrement grandiose.

La Basilique Saint-Etienne est Gigantesque. En plein cœur de la ville, l’Edifice impressionne de par sa taille et sa splendeur. L’entrée est gratuite mais je vous conseille de prendre des tickets pour accéder à la coupole qui offre une superbe vue sur la ville.

Les Thermes de Széchenyi

 

Si vous souhaitez vous sentir tout petit, alors je vous donne rendez-vous Place des Héros. Cette immense place est située au Nord Est de la Ville dans le quartier des ambassades. Vous pouvez vous y rendre avec la ligne de métro 1. Juste derrière la place vous pourrez également vous promener dans le parc avec son lac (qui se transforme en patinoire durant l’hivers). Celui-ci abrite un zoo mais également en période estivale des kiosques qui vendent des Landros (une sorte de gros beignet sur lequel on étale BEAUCOUP de fromage). Je vous recommande de tester cette spécialité bon marché. Mais également d’admirer le château (transformer en musée de l’agriculture) et surtout aller vous relaxer dans l’eau chaude des thermes de Széchenyi.

 

Budapest ne serait pas elle-même sans ses célèbres thermes de Széchenyi et de Gellert. Elles sont tout simplement magnifiques mais pullule de touristes et coutent une vingtaine d’euros. Pas de panique, il existe de nombreux autres bains thermaux, moins cher, et tout aussi splendides. Je pense notamment à ceux de Kiraly (6 euros avec carte étudiante). Les plus vieux de la ville. Cachés sous une coupole créant une atmosphère unique, elles disposent également d’un accès illimité au sauna, hammam, bain danois, jacuzzi etc.

Enfin, la balade en ville de nuit est incontournable (comme le prouve la photo de couverture). La plus belle vue selon moi est celle depuis le pont de l’île Marguerite. Je vous conseil d’ailleurs d’aller vous prommener sur l’île qui possède un casino, ses propres thermes, une piscine olympique, ainsi qu’une incroyable fontaine avec spectacle sons et lumières. D’autre part la ville compte un nombre incroyable de bars et de boîtes de nuit, donc aucune excuse pour rester au chaud à l’hôtel. Je vous recommande bien évidement les célèbres Ruin Bars tel que le Szimpla, mais également le Passage et l’EXTRA. Si vous aimez conjuger bar et boite de nuit, foncez au Morisson (véritable repère des étudiants Erasmus avec ses pintes à 0,5 euros) et/ou à l’Instant. Budapest by night est sans conteste et objectivement la plus jolie ville que je n’ai jamais vue.

Où manger ?

Le Szimpla Kert

Pour ceux qui sont du matin, il vous sera possible de découvrir le Szimpla, sous un autre jour. Le dimanche matin, le bar accueille un marché de produits atypiques de la région. Il est également possible de prendre son petit déjeuner et d’admirer le lieu sous une tout autre ambiance.

Juste à coté se trouve la Caravane. Un lieu regroupant une dizaine de Food Trucks (vegan, asiatique, burger, mexicain…) il y en a vraiment pour tous les goûts. Et bien qu’un peu plus cher que la moyenne des restaurants de Budapest, l’ambiance qui y règne est géniale.

 

 

Le New-York Café

Pour les fans de sucré, j’ai également pensé à la pause goûter. La pâtisserie Gerbeaud (oui bon le non ne fait pas envie, mais c’est la pâtisserie la plus renommé de Budapest), au même titre que le New York Café (désigné comme « le » plus beau café du monde), sont très connus à Budapest.

Si vous avez les moyens je vous encourage à gouter leurs pâtisseries, mais honnêtement je recommande davantage les petits cafés de Budapest (cf liste ci-dessous). Car payer 11€ un chocolat chaud et attendre une heure pour se faire servir ce n’est pas forcément plaisant. Cependant, il faut avouer que les décors tant chez Gerbeaud qu’au NY café sont sublimes (entrez donc voir par curiosité même si vous ne vous arrêtez pas pour déguster ou boire quelque chose).

 

Si vous préférez les petits cafés mignon et plus abordable je vous recommande donc : Les pâtisseries et macarons du Sweet, Le capuccino et le tiramisu du Forest Café, le Cat Café (pour les amoureux des chats), Les chocolats chaud (avec du vrai chocolat) du Color Cafe ou encore Massolit Budapest Books & Café. Bref un large choix s’offre à vous.

Pour ceux qui n’aiment pas faire comme tout le monde

La Citadelle et/ou les Collines de Budapest ont une vue imprenable sur la ville. Idéale pour un pic nic, boire une bière et se détendre. Vous pouvez également en profiter pour explorer le quartier calme de Buda qui cache de magnifiques demeures et son jardin botanique.

Vous pouvez également vous laisser tenter par un spectacle (théâtre / Balais / Comédie musical) pour quelques dizaines d’euros (voir moins – 3€ pour Billy Eliott). Erkel Theater ou Opéra de la ville.

 

le Cimetière national de Fiumei út

 

Même si cela peut paraitre étrange je vous recommande le Cimetière national de Fiumei út. Un cimetière doté d’un grand parc dans lequel on peut se balader librement. Il regorge de tombes plus incroyables les unes que les autres. Abrite les caveaux de grandes célébrités hongroises, dont la dernière demeure ressemble parfois davantage à un palais qu’a une tombe.

 

 

 

Il existe un grand nombre de musée dans la ville, et honnêtement tous sont plus intéressants les uns que les autres. Je vous laisse donc choisir. Cependant si je devais vous en conseiller qui sortent de l’ordinaire, je dirais sans hésiter le musée Vasarely, la maison d’Houdinie et le musée du Selfie. Ce dernier, bien que n’ayant pas de véritable fondement artistique, reste véritablement amusant. On évolue à travers de nombreux décors colorés tout droits sortie d’un clip de K-pop. Il vous en coûtera quand même 10€. Il se retrouve juste en face de Sweet Land un immense café Kawai avec des gâteaux multicolores.

Et avis aux fans de friperies il en existe un grand nombre dans la ville (Houmana, Gizmo, Spoutnik)

Aux alentours de la ville

Bien moins connu que le château de Sissi (Godöllo) et pourtant tout aussi cool. Le château de Martonvasar est à seulement 20 minutes en train de Budapest. Il abrite le musée Beethoven et bien que celui-ci soit petit, son immense parc avec lac vous assurera une agréable ballade.

Si vous aimez jouer les princesses, je vous conseille d’aller jeter un œil dans cette maison d’artiste tout droit sortie d’un film. A une heure en train de Budapest, à Székesfehérvar (à vos souhaits), sur la route du Lac Balaton qui en période de soleil me fait penser au Sud de la France.

Enfin, bien que touristique je vous recommande le petit village de Saint André. Joignable pour cinquante centimes en RER Hongrois (pour un voyage véritablement authentique…).

La charmante maison d’artiste : le château de Bory
Le resplendissant lac Balaton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iloé Fétré 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *