Skip to content

Joséphine Coadou • 18 avril 2018

Anne-Lyvia Tollinchi • 13 avril 2018

Anna Lippert et Anne-Lyvia Tollinchi • 12 avril 2018

Philippine Malloggia • 29 mars 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

La Promesse de l’aube : quand l’adaptation d’un chef d’oeuvre est elle-même un chef d’oeuvre

Adapté du célèbre roman de Romain Gary, La Promesse de l’aube tient sa promesse. Eric Barbier a réussi son pari avec un casting talentueux : chapeau ! 

De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans borne sera aussi son fardeau pour la vie…


Si la bande-annonce avait déjà fait hérisser mes poils, le film m’a fait rire et pleurer à quelques minutes d’intervalle.

Une mère à l’amour violent

Charlotte Gainsbourg, dans le rôle de Nina Kacew, est magnifique : elle joue en se souvenant de sa grand-mère paternelle, une immigré russe, et le résultat est splendide. L’amour excessif qu’elle porte à son fils, joué tour à tour par Pawel Puchalski, Nemo Shiffman et Pierre Niney, est à la fois beau et violent. Elle veut qu’il réussisse et il réussira, il le faut quoiqu’il en coûte.

Romain Gary se retrouve coincé dans cet amour maternel débordant : il a vu sa mère humiliée, il veut la venger et toute sa vie sera rythmée par cette envie de vengeance. Cela nous paraît ahurissant mais finalement, n’a-t-on pas tous vécu une situation similaire, l’un de nos parents humilié et une volonté sourde de le venger ?

Des acteurs à couper le souffle

la promesse de laube 2

Pierre Niney, Nemo Schiffman, Charlotte Gainsbourg et Pawel Puchalski à l’avant-première de La Promesse de l’aube à Paris

Il faut bien avouer que j’allais à l’avant première pour rencontrer les acteurs, enfin surtout un en particulier : Pierre Niney. Mais j’ai été agréablement surprise de Nemo Schiffman et surtout Pawel Puchalski, jouant tous les deux Romain Gary, respectivement à l’adolescence et à l’enfance. Des talents prometteurs face à deux acteurs-stars confirmés : Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg.

 

Un conseil : foncez en salle de cinéma voir ce chef d’oeuvre !

Fantine Dufour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *