Skip to content
Slider

Hollywood : miroir brisé du rêve américain ?

Non sans mal, la cérémonie des Césars 2018 a attiré un peu plus de deux millions de téléspectateurs français samedi dernier. Plus étincelante, plus fastueuse, plus américaine, la cérémonie des Oscars compte davantage de fidèles. En 2016, le show dirigé par Neil Patrick Harris avait attiré plus de 37 millions de téléspectateurs, et beaucoup d’autres au-delà des frontières. Les Oscars réunissent ainsi chaque année, pour la somme de 42 millions de dollars, tout le gratin d’Hollywood, véritable vitrine du rêve américain. Pourtant, après l’élection de Donald Trump en novembre 2016, le ton a changé : les discours engagés brillent dorénavant plus que les paillettes. Plus politique, plus audacieuse, plus égalitariste, l’Académie veut montrer le chemin du progrès au reste de la société. Au risque de s’en couper définitivement. 

Résultat de recherche d'images pour "hollywood"

VITRINE PAILLETÉE 

L’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences décerne de petites statues en or aux plus grandes personnalités du cinéma depuis 1929. Si les plus grands ne sont pas forcément récompensés (une pensée pour Alan Rickman, Brad Pitt, Harrison Ford ou encore Will Smith), l’oscar reste un tremplin considérable pour la carrière qu’il consacre. Les Academy Awards, plus anciennes récompenses dans le domaine des médias et du spectacle (et que Walt Disney rebaptisera les Oscars en 1934), sont en effet considérés comme les plus importantes dans l’industrie mondiale du cinéma.

Pour cette 90e édition, les Oscars accueillent à nouveau tout le parterre hollywoodien drapé de soi(e) et paré des plus beaux diamants. Devant les fans en délire, les photographes en haleine et les assistants en sueur, les étoiles d’Hollywood deviennent la face parfaite des Etats-Unis, celle que l’on veut montrer. En un mot, les Oscars rassemblent ce que la société américaine a de plus beau : des artistes venus de tous les coins du monde avec des rêves plein la tête. C’est là une des meilleures publicités que l’on pouvait faire pour promouvoir the American dream : venez avec vos rêves, la célébrité n’attend que vous.

Résultat de recherche d'images pour "american dream"

 

MIROIR FISSURÉ 

Pourtant, Hollywood paraît moins progressiste que ce que l’on veut bien montrer. Décriée depuis des années pour sur-représenter les hommes blancs, l’industrie du cinéma tente de renverser la problématique en s’emparant des idées progressistes démocrates et en s’engageant contre le sexisme et le racisme. Mais pour les Oscars 2018, la diversité reste timide : une étude menée par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) montre par exemple que seulement 6,9% des réalisateurs sont des femmes (chiffre en baisse puisqu’elles étaient 7,7% en 2016). Les minorités souffrent elles aussi de cette sous représentation : bien qu’elles représentent 40% de la population américaine, elles sont deux fois moins nombreuses que les cinéastes blancs pour les rôles principaux de télévision et cinq fois moins nombreuses chez les créateurs de séries télés. Le rapport note néanmoins que les acteurs noirs s’en sortent mieux et représentent en moyenne 14% des rôles au cinéma et à la télévision, ce qui serait proportionnel à leur part dans la population.

Résultat de recherche d'images pour "oscars cartoon"

Ce double discours, en faveur de l’égalité devant les médias et contre elle hors des caméras, fissure considérablement l’image dorée des Oscars. Révoltés de ne pas voir un seul nominé issu des minorités en 2014 et en 2015, des acteurs afro américains avaient lancé la campagne « Oscars so White » et avaient prévu un boycott de la cérémonie. Le réalisateur Spike Lee avait alors expliqué qu’il était « plus facile pour un Afro-Américain d’être président des États-Unis que d’être président d’un studio d’Hollywood« .

Résultat de recherche d'images pour "oscars cartoon"

Face aux critiques, l’Académie réagit en nommant en juin 2016 683 nouveaux membres issus des minorités afin de diversifier sa composition, jusqu’alors composée majoritairement d’hommes blancs (selon une enquête parue dans le Los Angeles Times on comptait  77 % d’hommes et 94 % de blancs).

academie-acteurs.jpg
Des acteurs qui ont rejoint l’Académie des Oscars : Idriss Elba, Freida Pinto, Vivica A. Fox, Byung-hun Lee

L’année suivante, Mahershala Ali devient le premier acteur musulman à remporter un oscar (du meilleur second rôle) et Viola Davis, après trois nominations, repart avec la statue dorée.

Image associée
Mahersala Ali, Emma Stone, Viola Davis et Casey Affleck

L’ENGAGEMENT REVIENT À LA MODE 

Plus progressiste, plus audible et timidement plus diversifié, Hollywood retourne la problématique et s’empare des débats de société au service des idéaux progressistes. Après s’être mobilisé contre les violences faites aux femmes en portant du noir et des pin’s Times’s Up aux Golden Globes (fondation lancée après l’affaire Weinstein pour aider les victimes de harcèlement sexuel), Hollywood portera des pin’s orange aux Oscars pour lutter contre le port d’armes.

Résultat de recherche d'images pour "académie des oscars composition"
Le casting de la série revendiquée comme féministe Big Little lies, en noir, pour soutenir la fondation Time’s up.

La politique s’empare de tout : des tenues, du choix des films, des blagues du présentateur et même des discours de remerciements. Les Oscars deviennent une véritable tribune progressiste où les vainqueurs peuvent prendre position et s’engager : en 2016, Leonardo DiCaprio, meilleur acteur dans The revenant, appelle à la mobilisation contre le réchauffement climatique. En 2017, l’iranien Asghar Farhadi, récompensé pour le meilleur film étranger Le client, boycotte la cérémonie pour protester contre le décret migratoire de Donald Trump, qui suspendait l’entrée aux Etats Unis de ressortissants de sept pays musulmans. En 2018, lors de la cérémonie des Golden Globes, Nathalie Portman rappelle par une pique l’absence de femmes dans la catégorie de la réalisation : « all male nominees » et Oprah Winfrey triomphe avec un discours féministe très applaudi.

Résultat de recherche d'images pour "discours oprah"
Discours d’Oprah aux Golden Globes 2017

Les Oscars ne sont plus un défilé de far à paupières mais une véritable tribune politique, fermement opposée à celle du nouveau président.

 

HOLLYWOOD ET THE AVERAGE JOE : LA FISSURE S’ÉTEND

Mais cet engagement a un prix : prendre position contre les armes, pour les droits des femmes, pour les droits des minorités, c’est se séparer définitivement de l’Amérique trumpiste qui méprise Hollywood. Lors de la cérémonie des Golden Globes 2017, Meryl Streep avait illustré cette fracture en citant Hugh Laurie : « Vous et tous ceux qui se trouvent dans cette salle appartiennent aux catégories les plus vilipendées de la société américaine d’aujourd’hui. Pensez-y : Hollywood, les étrangers, et la presse. »

Résultat de recherche d'images pour "meryl streep discours"
 » Je n’arrive toujours pas à y croire parce que n’est pas du cinéma, c’est la vraie vie. Cet instinct d’humilier qui est mis en avant en public, par quelqu’un de puissant, a une incidence sur la vie de tous parce que cela devient comme une autorisation à faire de même. Le manque de respect appelle au manque de respect. La violence appelle à la violence » Meryl Streep

 

DONALD TRUMP SIGNE LA FIN DU RÊVE AMÉRICAIN 

Donald Trump ne veut pas d’étrangers et il ne s’en cache pas. Malgré la volonté d’Hollywood de promouvoir le multiculturalisme et le passé de terre d’accueil du pays, l’American Dream se brise contre les frontières qui se referment.

Résultat de recherche d'images pour "la fin du rêve américain"

La meilleure réponse est sûrement celle de Michael Moore qui, dans son documentaire Where to invade next ? sorti en 2016, dénonce la nouvelle politique américaine et rappelle les bienfaits de l’immigration à une population qui en est issue.

Anne-Lyvia Tollinchi

  1. BigJim BigJim

    Trop tard ? La question est en effet pertinente, quelques minorités sortent du lot ! Quelques minorités est-ce que ça va suffire ? Ce sont toujours des minorités qui font changer les choses, alors .! Que cette question est effectivement prégnante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *