Skip to content
Slider

Une Montagne d’or, pour le gouvernement français

Alerte ! Mauvaise nouvelle pour la planète ! Récemment, le président de la République française a autorisé deux multinationales à exploiter les mines d’or de Guyane française : on parle du projet « Montagne d’or ».

Pour comprendre l’origine du problème, il faut le contextualiser. Depuis les années 2000 et la crise financière, le cours de l’or a très fortement augmenté. Cela a pour conséquence une nouvelle ruée vers l’or, et notamment en Guyane française . Des clandestins qui viennent pilier illégalement cet or posent problème car ils utilisent des produits chimiques très nocifs pour l’environnement. 

Le gouvernement justifie ce choix en disant que cela permettra de créer de l’investissement industriel en Guyane et de générer de l’emploi, le pays étant touché par un chômage de masse. De plus, le gouvernement prône une extraction respectueuse de l’environnement et est convaincu que cela fera reculer l’orpaillage illégal. 

Le problème est que ces arguments sont caducs  ; la création d’emplois reste minime. On parle de 700 emplois précaires, puisque rappelons-le, l’exploitation de la mine sera de maximum 10 ans. Ce ne sont donc pas des emplois pérennes. 

Afin de créer ces emplois, le gouvernement va déployer 420 millions d’euro de subventions, soit 560 000 euros par emploi. Or, cet argent, d’après la WWF, pourrait générer 4500 emplois dans le domaine de l’éco-tourisme, c’est-à-dire des emplois durables, écologiques, voire nécessaires pour notre environnement en danger. 

Capture d’écran 2018-10-09 à 18.00.45

Peut-on parler d’entreprises respectueuses de l’environnement lorsqu’il s’agit de déforester 1500 hectares de forêt dont 600 considérés comme primaires, soit 820 terrains de foot? De plus, les produits toxiques seront acheminés dans des bassins dits « protégés ». Mais en réalité, ces bassins sont à ciel ouvert, creusés dans la boue, dans un pays qui est touché par les saisons des pluies et des inondations meurtrières. D’autant plus qu’il est arrivé par le passé que ces bassins fuient, débordent voire cèdent, ce qui est catastrophique pour l’environnement et dangereux pour les populations, car ces torrents de boue toxique se répandent sur des centaines de kilomètres.

Histoire d’enfoncer le couteau dans la plaie, ce projet accepté par le gouvernement, se situ entre deux réserves naturelles d’Amazonie très fragiles. 

Le projet minier Montagne d’Or est, comme vous l’aurez compris, une aberration qui a pour unique but de faire de l’argent, et qui risque de voir le jour malgré le combat acharné des Guyanais. Nous devons plus que jamais être attentifs a ces enjeux économiques qui mettent en péril depuis des siècles notre écosystème et surtout agir.

Iloé Fétré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *