Skip to content

Carnet de FIFB - Un semestre au Kent

Aurore Courtes · 14 décembre 2018

Espagne: 40 ans après, l’heure n’est plus au dialogue

César Casino-Capian · 13 décembre 2018

Marion Crépin y Léa Martinet Jannin ·
11 décembre 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Alan Turing représente la promotion 2022

Jeudi 22 novembre, la promotion 2022 a voté massivement pour choisir leur nom de promotion. Ils devaient départager 5 bulletins : Charles Aznavour, Stephen Hawkings, Françoise Héritier, Jesse Owens et Alan Turing. Ce dernier a remporté le suffrage, avec 100 votes sur les 225 exprimés. Le nom de ce brillant mathématicien et cryptologue britannique du XXe siècle représentera donc la 29e promotion de Sciences Po Lille. Un bref retour sur son histoire s’impose.

Alan Turing, né en 1912, est très vite remarqué par tous ses professeurs pour son intelligence. C’est un enfant solitaire et introverti, malmené par ses camarades, déjà plus vieux que lui. Il se passionne rapidement pour les sciences, comprend dès 16 ans la portée des théories d’Einstein. Son premier amour, meurt tragiquement en 1930, ce qui bouleversa Alan Turing. Toute sa vie, il essaiera d’accomplir les projets qu’ils avaient imaginé tous les deux. Scientifique accompli, c’est également un sportif de haut niveau : son record au marathon en 2 heures, 46 minutes et 3 secondes aurait presque pu le porter aux Jeux Olympiques.

Cet homme est brillant, il présente les concepts de programmes informatiques 30 ans avant la fabrication du premier ordinateur. Mais son plus grand exploit fut réalisé pendant la Seconde Guerre mondiale : il joua un rôle décisif dans la cryptanalyse de la machine à coder Enigma. Cela permit aux forces britanniques d’avoir un avantage conséquent sur l’Allemagne nazie. Les historiens estiment que son exploit a sauvé la vie de 14 millions de personnes en raccourcissant la guerre de deux ans.

Comme si ce n’était pas assez, cet homme conceptualisa les premiers ordinateurs, contribua au débat sur la possibilité de l’émergence d’intelligences artificielles en mettant au point le « test de Turing ». Dans son article « Computing Machinery and Intelligence », il questionne le propre de la conscience humaine en liant philosophie et mathématiques, il fait même le pari que d’ici cinquante ans, on ne pourra plus faire la différence entre les consciences humaines et informatiques.

Cependant, il est condamné à la castration chimique en 1952 à cause son homosexualité. Son équilibre hormonal bouleversé, il sombre dans la dépression. Deux ans après, il est retrouvé mort à côté d’une pomme croquée, imbibée de cyanure (une légende y voit l’origine du logo de la firme Apple).

Sportif de haut niveau, scientifique ayant révolutionné son cadre d’expertise, héros de la Seconde Guerre mondiale, victime des discriminations de son époque, Alan Turing a tout pour représenter la diversité et les multiples facettes de la promotion 2022.

Arthur Fertier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *