Skip to content

Anna Lipert • 20 décembre 2018

Mona Sabot • 19 décembre 2018

Conte de Noël – Enchantement politique

Coline Fournier · 18 décembre 2018

Mona Sabot • 17 décembre 2018

Carnet de FIFB - Un semestre au Kent

Aurore Courtes · 14 décembre 2018

Espagne: 40 ans après, l’heure n’est plus au dialogue

César Casino-Capian · 13 décembre 2018

Marion Crépin y Léa Martinet Jannin ·
11 décembre 2018

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

Carnet de 3A – Norvège : Kristansand, le Miami de la Norvège ?

Vous avez bien lu le titre : Kristiansand est LA ville estivale de la Norvège grâce à ses festivals! Mais cela ne veut pas dire que le charme de la ville disparaît une fois l’été disparu!

Pourquoi choisir Kristiansand plutôt que la capitale Oslo ou encore Bergen ?

Déjà pour une raison évidente pour nous les étudiants : le coût de la vie y est quand même moins élevé (cela reste la Norvège, ne vous y trompez pas!). On a la possibilité de loger dans le campus à partir de 200 euros/mois. Mais la ville offre aussi un cadre naturel que je trouve idyllique. Au lieu d’avoir une ville avec des parcs aménagés comme on le voit dans la majorité des villes européennes, c’est la ville qui est aménagée dans la nature. La forêt l’entoure ainsi que la mer (et ses îlots charmants). Ainsi, si vous adorez la nature, randonner, pêcher, vous baigner (l’été bien entendu) alors cette ville saura répondre à vos envies!

Pendant ta 3A, tu visiteras…

Kristiansand n’est pas une très grande ville (quelle ville norvégienne l’est mis à part Oslo ?) mais elle est très bien située pour voyager dans le pays et en Europe. On peut prendre le ferry pour aller au Danemark, les lignes de bus sont très bien développées (et moins chères que le train) pour visiter les villes alentours (Lillesand, Mandal, Arendal, Farsund etc) et des villes plus éloignées (Stavanger, Porsgrunn, Oslo) et enfin la ville a son aéroport qui permet de voyager plus au nord (Bergen, Tromsoe, Boldo, îles Lofoten) et à l’étranger (villes européennes). J’ai donc bien profité de cette situation géographique pour découvrir la région par moi-même, même si j’ai aussi participé à un voyage organisé -moins cher- par ESN (Erasmus Student Network) à Stavanger pour faire la randonnée de Preikestolen, une falaise surplombant les Lysefjord !

Pour la période de Noël, la ville n’est pas morte, il y a beaucoup de décorations, un marché de Noël et une patinoire géante sur la place principale mais aussi des évènements éphémères en semaine ou pendant les week-ends.

Randonnée de Preikestolen
Randonnée de Preikestolen

Pendant ta 3A, tu étudieras…

Le 1er semestre offre des cours (niveau “bachelor”) très intéressants dans le département des sciences sociales mais on peut aussi choisir dans d’autres départements (j’ai par exemple choisi le norvégien pour les étudiants internationaux qui donne 10 crédits ECTS – attention pas plus d’un cours de langue pendant l’année universitaire, selon les règles de l’IEP). Mes examens du 1er semestre n’ont pas été difficiles (examens à la maison, des essais) et l’examen de norvégien en ligne. En revanche, le second semestre offre moins de cours et pas tellement en lien avec les sciences politiques – et les examens sont des essais sur table… Mais les professeurs ne sont pas là pour nous plomber l’année donc si on travaille le minimum requis tout le long du semestre ça devrait le faire (il n’y a qu’une seule note qui ne donne pas les crédits et c’est un F. Autant vous dire qu’il faut vraiment le vouloir pour se taper un F).

Pendant ta 3A, des gens formidables tu rencontreras…

L’université compte près de 30 000 étudiants (une ville dans une ville quoi) et ce semestre le nombre d’étudiants internationaux a battu son record avec 270 étudiants ! Ils viennent de l’Allemagne, de France, de Suisse, d’Italie, d’Espagne, de Russie, de Colombie, du Mexique, du Japon, de Chine, de l’Indonésie et j’en passe ! C’est une super expérience de partager nos cultures et surtout c’est très facile parce qu’on est mélangés dans les cours qu’on prend.Ce qui est génial aussi c’est qu’on est mélangés avec les Norvégiens dans les cours, donc il ne faut pas hésiter à leur parler parce qu’ils sont très très gentils ! Des soirées sont organisées par les assos étudiantes bien sûr mais je regrette qu’il n’y ait pas d’association sportive (pour faire du sport c’est soit tout seul, soit à la salle de sport privée donc payante – environ 117 euros pour 3 mois d’abonnement).

Baneheia
Baneheia

Pendant ta 3A, à la météo tu survivras…

Pour finir : la météo. C’est LE sujet dont tout le monde parle en Norvège! Kristiansand étant une ville côtière, a un climat tempéré. Amis Bretons, vous n’allez pas être dépaysés, c’est le même type de temps : été plutôt chaud (cet été était anormalement caniculaire avec 4 mois de sécheresse, de feux de forêt et de fortes chaleurs – jusque 35°C), automne très aléatoire (vent,pluie, soleil, températures modérées – entre 12°C et 17°C), hiver pas si froid mais pluvieux et peu de neige (plutôt de la gadoue) et printemps je ne sais pas encore mais on m’a dit que c’était peu ensoleillé et frais. Concernant le levé du soleil ou tombée de la nuit, ce n’est pas si catastrophique : l’été les jours sont très longs puisque le soleil se couche vers 21h et la nuit arrive vers minuit mais l’hiver ,malheureusement, le jour arrive vers 9h et la nuit arrive à 16h. Personnellement, je m’y adapte très vite donc là tout dépend de votre personne.

Que conclure ? Kristiansand tu ne regretteras pas…

Je suis tombée amoureuse des paysages norvégiens et des Norvégien.ne.s, ce qui va rendre mon départ pour les fêtes de Noël difficile. Qui plus est, la plupart des étudiants internationaux ne sont là que pour un semestre !

Le temps passe trop vite, il faut profiter un maximum de cette année et je ne regrette pas mon choix !

 

Maud Rebibou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *