Skip to content

Les rédactrices en chef 2018 - 2019

Matthieu Slisse et Iloé Fétré - 7 mai 2019

Matthieu Slisse • 06 mai 2019

Matinée d’échanges à Sciences Po Lille – « À travail égal, salaire égal » ?

Valentine Le Lourec · 2 mai 2019

Comité de mobilisation pour le Climat de Sciences Po Lille - 1er mai 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Berlin is always a good idea

Cet article est destiné à vous présenter, jeunes paliens dont le goût pour l’aventure et la curiosité n’atteignent jamais la satiété, quelques idées de voyages pour Noël, alors que les vacances approchent à grands pas. Backpackers, auto-stoppeurs ou bourgeois bohème se déplaçant exclusivement à bord d’un combi van, ces destinations seront à priori abordables pour tous, de par leur prix mais aussi de par la distance par rapport à Lille. Oui, les Philippines, le Japon et le Brésil c’est bien joli et tout le monde aimerait y aller, mais parfois nos moyens, qu’ils soient logistiques ou financiers ne nous le permettent pas.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’une destination qui m’est très chère. Et c’est vers l’Allemagne que mon coeur s’envolera à Noël, et le vôtre aussi je l’espère. Encore une FIFA rébarbative qui tente désespérément de faire la promotion d’un pays qui ne fait rêver personne, dont la langue écorche les oreilles dès qu’on l’entend ? Peut-être. Cependant, quand on vous parle de marché de Noël, de pain d’épices, de vin chaud, de Lebkuchen et de Marzipan, ne pensez-vous pas directement à l’Allemagne ? Forte d’une culture de Noël très marquée et admirée dans le monde entier, l’Allemagne pourrait à bien des regards vous faire rêver… Alors, le temps d’un article, le temps de vacances, oubliez vos préjugés, oubliez le national-socialisme, les „Ach”, „Jawohl” et autres interjections pouvant sonner si durement à vos délicates petites oreilles (que les allemands n’utilisent que très rarement d’ailleurs… mais vous ne le découvrirez qu’en allant sur place). Laissez de côté une image trop négative et infondée que vous pourriez avoir de l’Allemagne, et laissez-vous envoûter par sa capitale : Berlin.

Une ville chargée d’histoire

C’est à Berlin que je vous présenterai aujourd’hui, forte de mon expérience là-bas et des nombreux Noëls que j’y ai passés, en famille ou seule, avec des allemands ou des français. Berlin est une ville adaptée à toutes les saisons, dont la visite est agréable été comme hiver, mais la saison de Noël y est particulièrement incroyable. En elle-même et de prime abord, elle ne semble pas très belle : c’est une ville chargée d’histoire, où un style un peu hybride règne. Vous vous baladerez cependant dans des rues magnifiques, bordées d’immeubles refaits à la perfection, des fioritures les couvrant quasiment entièrement. Vous tournerez alors dans une ruelle perpendiculaire et ferez face à un immeuble délabré, typique de l’ex-RDA, dans un style soviétique qui vous donnera l’impression de vivre dans une Allemagne encore occupée. Berlin était la seule ville d’Allemagne à avoir été partagée en quatre secteurs, entre les grands puissances victorieuses de la seconde guerre mondiale. Ce sont les conférences de Yalta et Potsdam, en 1945, qui ont décidé du sort de l’Allemagne, et plus particulièrement de Berlin. Il est donc normal que différentes cultures (française, américaine, britannique et soviétique) aient influencé la ville pendant la guerre. Cependant, on retrouve cette influence encore aujourd’hui en vagabondant dans différents quartiers de la ville : cette „polyinfluence” confère à Berlin un caractère totalement singulier et hétéroclite, très appréciable puisqu’elle donne l’impression au visiteur à la fois de visiter une ville différente à mesure qu’il pénètre les diverses rues, tout en étant bien persuadé de rester à Berlin. Le Checkpoint Charlie est un lieu emblématique de la ville. C’était le point de passage entre l’Est et l’Ouest de la ville, un lieu autrefois hautement surveillé et aujourd’hui très prisé par tous les touristes. Des simples badauds aux plus férus d’histoire d’entre nous, donc, Berlin peut se targuer d’intéresser tout le monde. L’omniprésence de l’histoire intrinsèque de la ville est notamment et principalement visible à travers le fait que le Mur est partout. Il trône, règne sur la ville, comme s’il eût été un trophée. Du Mauerpark („Parc du Mur”) à la Potsdamer Platz (l’ancienne place du No Man’s Land emblématique de Berlin occupée), le Mur vous observe. Son ombre plane en permanence sur la ville même s’il rend les Berlinois forts de leur histoire et s’il est en fait un signe qu’ils ont appris à vivre avec leur passé, certes tumultueux, et avec leur histoire, aussi tragique fut-elle. On peut toucher le Mur, passer lentement ses doigts sur le béton gelé, notamment sur la East Side Gallery, nom d’une sorte d’”exposition” en plein air du mur, sur la longueur d’une rue complète.

InstagramCapture_44b92c89-1f7b-4edb-bb7b-c9a97210b00aSur ce pan du Mur, on trouvera la mythique Trabant, le baiser d’Honecker et Breschnew, mais aussi d’innombrables messages de paix et de liberté, autant d’apologies de l’espoir qui redonnent foi en l’humanité.

Berlin, Noël te va bien

Il y a bien une raison si l’Allemagne est le pays des marchés de Noël. À cette époque de l’année, Berlin s’illumine et brille de mille feux. Elle est rayonnante. Vous pourrez, à chaque coin de rue, trouver un bar, un bistrot ou même un restaurant qui vous proposera un Glühwein („vin chaud”) succulent dont seuls les allemands ont le secret. Fumeurs, Berlin pense à vous. Vous pourrez rester en terrasse lors de pauses pour manger ou boire. Les serveurs vous fourniront sans broncher plusieurs couvertures et autres plaids qui vous permettront de déguster votre doux plaisir dehors tout en sirotant un vin chaud parfait pour votre frêle corps frigorifié. La nuit tombe en général assez vite, et ce déjà dans la capitale des Flandres… Comme Berlin est beaucoup plus à l’Est, elle tombe encore pus vite là-bas, où vous pouvez envisager d’allumer votre lampe frontale dès 17h. Mais c’est loin d’être un inconvénient car la ville sait tourner cette météo à son avantage, ne prenez donc pas peur et n’allez pas vous terrer dans votre logement dès 17h, vous louperiez une partie de ce que la ville a à vous offrir… Dès 17h donc, les guirlandes s’allument, les loupiotes resplendissent, la Brandenburger Tor s’illumine et le reflet de la Tour de Télévision émerge à la surface des eaux calmes de la Spree.

IMG_2377Quoi de mieux qu’un tel climat, qu’une atmosphère telle, pour se balader le long de celle-ci ? Les longs quais de la Spree vous emmèneront à travers toute la ville (préparez vos gambettes, celles-ci risquent d’être mobilisées pour une durée assez conséquente…) : vous passerez devant la chancellerie, où Mutti Angie sera peut-être en train de concocter un accord international d’une importance cruciale qui fera changer le monde, puis à côté des ministères, tout de verre, dont les lumières se projettent dans l’eau glaciale. Peut-être choisirez-vous de vous arrêter sur la Monbijou Platz, où des chaises longues, des plaids, des bières et une vue magnifique sur le Berliner Dom et l’Île des Musées vous attendront impatiemment. Tant de balades possibles vous attendent à Berlin, la ville labyrinthique mais pourtant si familière et chaleureuse. Mais les températures vous attendent également de pied ferme, et dieu sait qu’elles ne sont pas clémentes. Si tu es de ceux ou celles qui comptent sur la chaleur, les cocotiers, les lunettes de soleil, tu devras t’accrocher pour survivre une semaine à Berlin (mais alors pourquoi avoir choisi Sciences Po Lille ?). J’étais dans cette ville magique en février dernier, et les températures descendaient jusqu’aux -12 degrés. Alors certes tu as l’impression que ton nez et tes orteils vont se détacher, mais au moins il y a de grandes chances pour qu’il neige, et dieu sait que la ville est magnifique sous la neige, qui lui confère un aspect si singulier et féérique. Tu pourras alors t’emparer de tes gants les plus épais et jeter hargneusement des boules de neige sur tes amis ou ta famille. Tu peux aussi faire un bonhomme de neige ou tendre ta langue vers le ciel quand il neige. Ou sinon, tu peux grandir un peu (facultatif, ne t’en fais pas). Froid ne rime pas forcément avec absence de soleil ! Sur 15 jours passés à Berlin l’an dernier en février, j’ai pu jouir de 13 jours de soleil sans discontinuer. Tu reviendras peut-être même bronzé des contrées germaniques, qui sait…

Une ville multikulti

IMG_2169Si tu n’as toujours pas pris tes billets pour Berlin du 22 au 26 décembre 2018, j’ai peut-être encore une corde à mon arc pour te convaincre. On parle souvent de Berlin comme d’une ville sexy. Elle l’est bien à mes yeux puisqu’elle est chargée de culture(s). Berlin est le carrefour de cultures du monde entier, grâce à l’immigration notamment. Les cultures turque, palestinienne, indienne et j’en passe sont omniprésentes à Berlin, qui est donc une destination idéale pour toi, friand de falafels, ou même pour toi, absolument fan de viande et de Döner (kebab) en sortie de boîte. Il y a même un quartier turc à Berlin, caractérisé par son effervescence et son côté alternatif (Kreuzberg, mon quartier préféré de tous les temps…) où se déroule chaque année un Carnaval der Kulturen der Welt (Carnaval des cultures du monde entier), assez impressionnant et très riche culturellement. Mais nous évoquions le froid de chien qui peut régner dans la ville à la période de Noël. Si tu as l’impression que tu vas te changer en bloc de glace, plonge la tête la première dans un musée. De toute manière, à Berlin, tu as le choix… Du musée du Street Art (Bülowstrasse, musée participatif dont l’entrée est gratuite, mais où les dons sont les bienvenus) à la plus classique Île des musées, en passant par C/O, lieu d’expositions photographiques, et le musée juif, le jeune palien que tu es pourra s’abreuver de culture dans cette ville très riche en art. Mais rassure-toi, il y a d’autres moyens de se réchauffer à Berlin. Si tu parviens à passer le test de beauté du physionomiste, tu auras peut-être le privilège de pénétrer la plus grande boîte  de nuit d’Europe : le Berghain. Dans un bâtiment immense, une ancienne usine, tu pourras te déhancher sur nombre de genres tous aussi délectables les uns que les autres. Entre techno, transe, house, EDM et j’en passe, le Berghain est une expérience unique que tout palien digne de ce nom se doit d’avoir vécue une fois dans sa vie (et non, le Smile ne compte pas comme une telle expérience…) Quand tu en sortiras, tu iras te procurer un Döner digne de ce nom et tu comprendras peut-être alors le sens de la vie. Tout ça grâce à Berlin…

Tu as donc bien compris que Berlin regorge d’activités, toutes aussi palpitantes les unes que les autres. Un adepte de bière ? Berlin est faite pour toi. Plutôt „Noël traditionnel” ? Pas de problème, Berlin t’offre la neige, les sapins de Noël, le vin chaud et les gâteaux typiques. Futur critique d’art ? Super : l’art est omniprésent dans la ville. Féru d’histoire ? Tu sais où aller. IMG_2157

De plus, si vous êtes adepte du running, hédoniste comme professionnel, Berlin est la ville qu’il vous faut : courir le long de la Spree est l’une des plus belles expériences que j’ai pu vivre en termes de course. Vous découvrirez Berlin sous un autre angle, et les distances sont idéales. Faire un jogging le long du mur est une expérience magique à vivre à tout prix. Se dire que l’on a la chance de pratiquer une activité sportive de manière si libre en admirant les graffitis du mur, alors que de nombreuses personnes ont perdu la vie pour s’être trop approchées de l’édifice… Croyez-moi : c’est aussi grisant que perturbant. Mais vous aurez besoin de cette adrénaline pour faire une performance sportive digne de ce nom.

Ai-je vraiment besoin de plus d’arguments pour te convaincre d’acheter tes billets pour Berlin à Noël voire de déménager là-bas directement ? Ville multikulti, Berlin rayonne à l’international et attire de plus en plus de monde. Alors profite de ta position d’européen ou d’européenne pour découvrir cette ville de charme par toi-même. Une ville pareille n’est pas descriptible en un petit article, il faut la voir mais aussi la ressentir. Il faut interagir avec les Berlinois, qui sont les êtres les plus adorables que j’aie jamais rencontrés. N’hésite pas à t’ouvrir à la culture berlinoise cet hiver… Elle ne te décevra pas, loin de là. Bon voyage !

Mona Sabot


 NB : Toutes les photos sont les miennes et font donc partie de mes archives personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *