Aller à la barre d’outils
Passer au contenu

La conquête de l’Est #2 Prague, La ville aux cent tours

La Manufacture vous propose une série d’articles au format guide voyage pour découvrir l’Europe de l’Est.

Notre deuxième arrêt de cette série est Prague à qui l’on dessert l’oscar de la plus jolie ville de L’Est (rien que ça). Sans mentir, Prague est sublime. Capitale du royaume de Bohème et véritable centre culturel, elle mérite son surnom de « poème d’architecture ». La ville a miraculeusement été préservée des guerres et des conflits. Cela lui a permis de sauvegarder ses nombreuses tours, églises et bâtiments historiques. De plus, elle est très bien entretenue. Les rues sont propres et colorées. C’est un véritable plaisir de s’y balader. Donc, plus une seconde à perdre, suivez le guide !

Conseils pratiques du bon petit touriste à Prague :

Durée du séjour : Le temps d’un week-end (et plus si affinités)

Venir à Prague : Il existe des Flixbus et des trains de nuit mais également des vols. A vous donc de décider en fonction de vos dates, de votre disponibilité et de votre budget.

Où dormir ? Je vous recommande les Airbnb. N’ayez pas peur de vous éloigner du centre car la ville est très bien desservie par les moyens de transport. D’autre part, chaque rue (même loin du centre historique) est agréable à découvrir.

Se déplacer à Prague : Tout se fait à pied. Sinon, le tram/métro reste très accessible (moins cher que le métro lillois).

La monnaie : La République tchèque, bien que membre de l’UE, n’utilise pas l’euro. Ne faites pas l’erreur de retirer de l’argent au distributeur ATM ou à l’aéroport ! Le taux de change est ridiculement bas et vous seriez systématiquement perdant. Il sera plus avantageux de souscrire à une option internationale sur votre carte bancaire (environ 2€ pour un mois) et d’utiliser celle-ci pour payer.

Memo : 1 euro = 25 couronnes tchèques (environ)

Les Rues Colorées de Prague
Quand je dis que toutes les rues sont jolies…

Les incontournables

Prague est une ville qui regorge de bâtiments d’époque donc on tombe rapidement sur une belle église ou sur un des nombreux sites historiques de la ville. Ce n’est pas pour rien que la ville a été surnommée « la ville au cent tours ». Parmi ces impressionnantes bâtisses, il y a l’église Saint-Nicolas, la cathédrale Saint-Guy, ou encore le château de Prague (aussi appelé Maison des seigneurs de Kunštát et Poděbrady). Je vous invite à entrer si possible dans le château (gratuit) car ses salons et salles de bal vous laisseront sans voix. Vous trouverez juste à côté la basilique Saint-Georges dont les couleurs chatoyantes vous éblouirons. Bien évidemment, impossible de passer à côté de la grande place avec la tour Mala Strana et l’horloge astrologique.

Tour Mala Strana

…Sans oublier le célèbre Pont Charles (cf photo à la une). Il est devenu le symbole de la ville. Cependant, pour le contempler en évitant de se faire bousculer par des centaines de touristes, le mieux est d’emprunter un des autres ponts de Prague.

Sur la rive d’en face, après avoir franchi la Vltava, vous pourrez admirer le mur John Lennon. Situé juste en face de l’ambassade française, ce mur est couvert de dessins et de messages de tolérance et de paix. Non loin de là se trouve le café Piknik qui sert de très bons chocolats chauds… avec en prime une terrasse calme au bord de l’eau avec de la musique live l’après-midi.

Vue depuis la Tour de Pétrin

 

Pour les plus sportifs d’entre vous (ou les plus courageux), je vous recommande de monter jusqu’à la tour de Pétrin (une tour qui ressemble à la Tour Eiffel). Même sans payer l’entrée de la tour, la vue du haut des collines est incroyable. Pour redescendre il existe plusieurs chemins dont un qui traverse les vignes et où il n’y a presque personne.

 

Pour les amoureux de la culture

On dénombre plusieurs centaines de musées à Prague, ce qui vous laisse un large choix. Le musée Kampa permet de faire la connaissance les créateurs du cubisme et de l’art abstrait. Le plus célèbre reste celui de Franz Kafka. Vous pourrez par ailleurs découvrir plusieurs de ses œuvres à divers endroits de la ville. Ses sculptures sont connues pour être animées.

La ville regorge d’ailleurs de nombreuses œuvres d’art, telles que la statue sans visage. La légende raconte qu’il s’agissait au départ d’une statue de Mozart qui aurait été détruite car les habitants ne considéraient pas  celui-ci comme praguois. Elle aurait ensuite été remplacée par cette statue sans visage. Vous pouvez également admirer les bébés géants au bord de l’Eau. Cette œuvre engagée dénonce le marketing adressé aux enfants et plus généralement la société de consommation.

Enfin, le théâtre national (en plus d’être magnifique) permet d’aller voir des spectacles à faible coût. Si vous recherchez quelque chose de précis, achetez les billets en avance… sinon laissez-vous porter par le hasard des billets de dernière minute.

Pour ceux qui préfèrent l’architecture plus contemporaine, rendez-vous à la célèbre Maison Dansante. C’est une véritable prouesse d’architecture. Et bien que plutôt déstabilisante, (torticolis et mal de crane assuré) son originalité est à saluer.

Où manger ?

Lehka Restaurant et son ciel étoilé

Pour les fans de lasagnes, Prague pense à vous avec un restaurant uniquement dédié à ce plat : Le Lasagneria. Pour les végétariens / vegan qui voudraient découvrir la cuisine locale je vous recommande le Lehka. J’encourage même les fans de viande à s’y rendre tant le décor du restaurant semble tout droit sorti d’un film.

Contrairement à Budapest COURREZ ACHETER LES CHIMELEY CAKE. Aussi appelé trdelník. Il s’agit de gâteaux à la broche cuits au-dessus des braises. Ils sont tout simplement excellents, surtout ceux fourrés au chocolat. Leur chaleur saura vous réconforter. On en trouve partout dans les rues (c’est un peu le croissant tchèque). Le tout pour moins de 3 euros. Plaisir des papilles garanti.

 

Prague by night

Pour sortir, il y en a pour tous les goûts : Roof top ultra classe de l’Hotel U Prince sur la grande place de Prague, le bar-boite Chapeau Rouge, un bar à robots, un bar de glace ou encore la plus grande boîte de nuit d’Europe. Si vous aimez les bars avec une ambiance étrange (je vous laisse découvrir), je vous conseille une Absintherie.

La ville est très sécurisée, alors n’hésitez pas à vous balader, notamment au bord de l’eau (le spectacle est incroyable) et sur les hauteurs de la ville. Le couvent Sainte-Agnès offre par ailleurs une vue imprenable sur la ville éclairée.

Prague dans sa robe bleu nuit

Iloé Fétré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.