Skip to content
Slider

TRIBUNE – Place Publique : un renouveau de la gauche à Sciences Po Lille

Hits: 258

PLACE PUBLIQUE

Comité des étudiants Lillois

Quoi ?

Un mouvement de gauche, citoyen, pour une Europe sociale, écologique et démocratique. Derrière ces grands principes se trouve une organisation politique composée de nombreux comités locaux, au moins un par département. Notre ambition à travers cette tribune est de fonder le comité Place Publique des étudiants de Lille. Notre voix doit être entendue et ce mouvement est le plus à même de répondre à cette exigence grâce à son organisation résolument démocratique.

Place Publique n’est pas un parti de vieux bureaucrates. C’est un parti de citoyens militants, et ce jusque dans ses dirigeants.

Ce groupe de travail, ou Place publique locale, se crée et doit exister pour construire ensemble la société de demain, en se concentrant sur les idées et le débat.

 

Qui ?

Vous. Nous. Les citoyens. Parce qu’il est de notre devoir d’étudiants d’œuvrer pour l’avenir. Nous devons nous engager face aux dangers qui nous guettent et que l’arrière-garde libérale ignore depuis tant d’années. Ensemble, nous pouvons changer le dénouement des tragédies sociales et environnementales qui se jouent sous nos yeux, parce que nous sommes un mouvement où les militants ont un rôle déterminant. Nous, les étudiants, participons à créer le programme de Place Publique à travers des débats entre citoyens.

Nous avons la conviction que les solutions s’inventent de « bas en haut » et non de « haut en bas ». Nous voulons partir des expériences de terrain, des solutions élaborées au quotidien par les associations, militants, entrepreneurs d’intérêt public. Ces initiatives fonctionnent et sont porteuses d’espoir. Nous devons leur donner une nouvelle envergure en les connectant sur le territoire et en les montrant en exemple pour les inscrire dans un discours et un récit global et organiser leur passage à grande échelle. C’est pourquoi le Mouvement Place Publique se construit autour de Porteurs de causes, des citoyens et citoyennes reconnus pour leur engagement de terrain. A l’instar de Claire Nouvian, fondatrice de l’association BLOOM, lauréate du prix Goldman 2018 pour sa victoire contre la pêche en eaux profonde à l’échelle européenne, ou encore Jo Spiegel, maire de Kingersheim (Alsace) travaillant au quotidien à transformer sa commune en laboratoire de démocratie participative. Ces porteurs de cause sont les “experts” du mouvement, et contribuent à l’élaboration du programme du Mouvement sur leurs domaines d’expertise.

Place Publique est avant tout un collectif, c’est pourquoi nous tenons à la mise en sommeil des egos. Nous ne voulons pas d’un leader charismatique mais d’une association de citoyens mobilisés pour des principes surpassant les guerres d’egos et les logiques individualistes des politicards qui nous ont précédé.

 

Pourquoi ?

Pour nous réarmer intellectuellement et occuper le vide laissé dans l’espace public par une crise de l’imaginaire politique. Nous nous devons d’infirmer le “there is no alternative” de Margaret Thatcher en proposant un nouveau projet de société: il s’agit de repolitiser le futur.

Ce mouvement est né d’une prise de conscience collective face à quatre urgences qui mettent en péril nos sociétés. Ces urgences sont écologiques, sociales, démocratiques, européennes.

Pour réaffirmer des valeurs sociales, solidaires et écologiques aujourd’hui prises en otage entre l’ultra-libéralisme se revendiquant comme seul progressisme d’un côté, et le national-populisme de l’autre.

Pour donner au projet européen une dimension démocratique, écologiste et humaine car la communauté des nations européennes est la bonne échelle pour mener les transformations qui s’imposent d’urgence à nos sociétés (changement climatique, érosion de la biodiversité, gestion des flux migratoires, régulation du capitalisme, fiscalité des entreprises…).

Pour permettre aux solutions opérantes, mises en œuvre par des acteurs de terrain et des réseaux associatifs, de changer d’échelle face au compte à rebours imposé par les climatologues : nous devons avoir opéré des changements structurels majeurs d’ici 2030. L’heure n’est plus aux querelles de chapelle mais à l’action !

Place publique a pour ambition de rassembler la gauche, notamment pour les européennes, autour de combats communs. Nous déplorons la stratégie “ni droite ni gauche” adoptée par certains, comme un écran de fumée, dans une logique électoraliste. Nous pensons que l’écologie ne peut se faire qu’en rompant avec le néolibéralisme et la logique prédatrice du capitalisme. Nous pensons qu’il ne faut pas se complaire dans des logiques de coalition avec la droite au Parlement Européen et qu’il faut refonder la gauche européenne au sein de groupes parlementaires européens nouveaux, qui, comme nous, croient en la social-écologie.

 

Comment ?

Le mouvement Place publique accorde un grand rôle aux Places publiques locales, ainsi qu’une autonomie importante. En organisant des “Cafés de la place”, des réunions-débat thématiques à vocation programmatique. Ainsi, le programme du mouvement pour les européennes a été élaboré à partir des propositions des Places Publiques Locales, avant d’être départagées par les votes des militants sur une plate-forme dédiée. Le militantisme plus “classique” a bien évidemment son rôle au sein de Place Publique, notamment en vue des élections européennes.

Des conférences doivent également être organisées bientôt et nous avons d’autres projets encore à l’état d’ébauche. Nous sommes ouverts à toutes les propositions d’actions. Devenir membre de Place Publique c’est rejoindre un projet que vous contribuerez à construire de vos propres mains.

 

Où ?

A l’IEP d’abord, car cette école, que nous fréquentons tous les jours, porte bien mal son titre de “politique”. Nous voulons diversifier l’offre politique, binaire, de l’IEP et redonner aux paliens l’opportunité de s’investir concrètement dans un projet politique qui a du sens. Dans un second temps, Place Publique se structure dans les autres écoles et facs et la région lilloise. Nous devons ainsi nous coordonner pour que cette Place Publique porte véritablement son nom de “comité étudiant lillois”.

 

Et concrètement, quelles mesures ?

Nous sortirons les dépenses liées à la transition écologique du calcul des « 3 % » de déficit public tant que les ressources libérées pour la transition écologique seront insuffisantes. Pour ce faire, nul besoin de nouveaux traités décidés à l’unanimité, mais d’une majorité qualifiée

Nous proposerons la TVA à taux zéro pour «100 produits de première nécessité» (alimentation, médicaments) afin de soutenir le pouvoir d’achat. La liste des 100 produits concernés sera établie à l’issue d’un processus démocratique.

Nous instaurerons un service pour tous les jeunes Européens, avec la possibilité de partir pour des études, une formation professionnelle ou un engagement associatif à l’étranger. Chaque jeune européen sera doté d’une bourse à la mobilité.

Nous créerons un véritable régime d’asile européen commun et un office européen de l’asile indépendant pour sortir du régime dit “des règlements de Dublin”. Nous créerons un système incitatif d’allocation de fonds européens aux États et aux collectivités locales qui accueillent les migrants.

Nous créerons une obligation de «civisme fiscal». Dans tout État membre les bénéfices des entreprises devront être soumis à un impôt effectif de 20% minimum. Tout État membre fonctionnant comme un paradis fiscal pourra être sanctionné financièrement ou être privé de son droit de vote.

Nous ferons interdire définitivement les activités de lobbying aux entreprises condamnées pour des faits de corruption, de prise illégale d’intérêts, de trafic d’influence ou de fraude fiscale et créerons un véritable parquet européen pour lutter contre la corruption ainsi que les délits environnementaux transfrontaliers.

Contre la cogestion avec la droite dans la direction des institutions européennes. Nous mettrons fin à la coalition entre la gauche (le PSE) et la droite (le PPE) au parlement européen, qui a dépolitisé la gouvernance européenne et porté atteinte à la confiance des citoyens en l’UE. Nous proposerons un groupe parlementaire social-écologiste en coopération avec les ONG, syndicats et acteurs de la société civile qui portent ces valeurs.

 

Vous voulez encore plus de propositions ?

C’est par ici : https://place-publique.eu/plus-dexcuses.pdf

 

Prêts à nous rejoindre ?

Si vous êtes sympathisant :

D’abord merci pour votre soutien ! Ensuite, vous pouvez suivre notre compte Facebook pour être informés des prochains Cafés de la Place et évènements ainsi que la newsletter de Place Publique. En bref, stay tuned.

Si vous voulez rejoindre le bureau :

Le bureau de votre Place Publique locale cherche toujours de nouveaux membres, si vous voulez vous investir de manière plus poussée dans l’organisation du mouvement n’hésitez pas à nous envoyer un message. On est très sympa et on adore aller boire des bières ensemble.

 

Par le Comité Lillois de Place Publique Étudiants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *