Skip to content

Vladimir Benlolo - 15 novembre 2019

Vladimir Benlolo - 15 novembre 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Le LOSC : retour sur une saison plus que réussie

En février dernier, lors de notre dernier article, la saison du LOSC était déjà bien embarquée mais de nombreux doutes subsistaient quant à la capacité de cette équipe à se maintenir au niveau des meilleures équipes de Ligue 1. Aujourd’hui et après 34 journées haletantes, les Lillois ont essuyé ces doutes d’un revers de main et dans le sprint final qui distribuera au terme de la saison les 3 tickets qualificatifs pour la Ligue des Champions, ils semblent déjà avoir remporté la course.

Solide deuxième de Ligue 1, le LOSC n’en finit plus de nous impressionner et peut être fier du parcours réalisé depuis le début de l’exercice 2018-2019. Alors qu’il y a un an jour pour jour, le club était menacé de relégation et bataillait pour son maintien, il est maintenant tourné vers l’avenir qui s’annonce radieux dans la capitale des Flandres. Avec 68 points au compteur, 6 points d’avance sur Lyon (3ème), 9 sur Saint-Étienne (4ème) et avec encore 4 matchs à jouer dont 2 à domicile à Pierre Mauroy, les Dogues sont quasiment assurés de disputer la prochaine édition de la Ligue des Champions. À moins d’une fin de saison catastrophique, il finiront à la deuxième place de ce championnat de France et c’est largement mérité au vue des prestations qu’ils réalisent depuis septembre 2018. Ce groupe dégage une sérénité rare cette année, prend plaisir à évoluer ensemble lors de chaque rencontre et n’en finit plus de nous surprendre. Mais alors, jusqu’où est-il capable d’aller et comment expliquer que la spirale de défaites de l’année dernière ait laissé place cette saison à un jeu alléchant couronné de succès ? Cette réussite est en partie due à une série de choix qui se sont tous avérés payants. Tout d’abord, le coach Christophe Galtier a su remettre le club sur le bon chemin depuis son arrivée, il y a un an et demi. Lui qui rêve de jouer la Ligue des Champions depuis toujours est sur le point d’y parvenir grâce au très bon travail qu’il a entrepris avec son staff. L’ancien entraîneur de Saint-Étienne fait jouer son équipe et que c’est agréable de regarder les Dogues chaque week-end sur les pelouses de Ligue 1. Il a su recruter de bons joueurs qui se sont adaptés parfaitement à son système et partageant les mêmes principes de jeu.

Lille a réalisé une performance moyenne au Stadium de Toulouse (0-0) mais a encore impressionné par sa solidité défensive.

En effet, il a renforcé le secteur défensif avec les arrivées de Zeki Çelik, José Fonte ainsi que Youssouf Koné, tous les trois titulaires et participant grandement à faire du LOSC la deuxième défense de Ligue 1 (28 buts encaissés après 34 journées de championnat). Au milieu de terrain, le retour de prêt de Xeka a permis de stabiliser l’équipe et d’équilibrer le 11 lillois. La paire qu’il forme avec Thiago Mendes fait partie des meilleures de Ligue 1 tant les deux joueurs sont complémentaires. Mais c’est surtout grâce à son attaque de feu que le LOSC tutoie les sommets cette saison. Les arrivées de Bamba, Leao et Ikoné sont une vraie réussite et ont grandement consolidé l’attaque lilloise. Christophe Galtier a également contribué à l’éclosion de pépites à qui il su faire confiance et qui démontrent un vrai potentiel. Dans les cages, le gardien Mike Maignan accomplit une saison de grande qualité et a sorti des arrêts incroyables dans les moments importants. Il est incontestablement une des révélations de 2018-2019. Mais l’explosion dont tout le monde parle ces derniers mois, c’est bien évidemment celle de Nicolas Pépé. L’Ivoirien est exceptionnel cette année. La saison dernière déjà il s’était montré très bon mais un peu esseulé et portait l’équipe à bout de bras. Cette saison, il est entouré de joueurs qui parlent le même football que lui. Coach Galtier lui a confié les clés du jeu et il a su débloquer de nombreuses situations. Il est très décisif et fait partie des meilleurs joueurs européens à l’heure actuelle. De plus, le coach a mis en place un turnover efficace permettant d’intégrer un maximum de joueurs dans le parcours lillois: Araujo, Rémy, Maia et Pied sont très intéressants à chacune de leur rentrée et permettent de faire souffler les cadres. Cette réussite est donc l’œuvre de Christophe Galtier et de son staff mais également de la direction du club qui réalise un super travail dans les bureaux. Ils ont redressé la situation financière du club. Et d’ailleurs, les récents résultats de l’équipe ont favorisé la réconciliation avec les supporters qui sont de plus en plus nombreux au Stade Pierre Mauroy. Le LOSC s’est offert à domicile le scalpe du PSG suite à une victoire impressionnante 5-1 contre le leader du championnat ainsi que l’OM, Saint-Étienne ou encore Lyon.

Cependant, de nouvelles interrogations vont se poser lors de la trêve estivale pour les dirigeants lillois et Christophe Galtier quant à la prochaine saison qui s’annonce excitante. De nombreux joueurs de l’effectif comme Pépé et Mendes sont courtisés par de grands clubs européens et il sera difficile de les retenir. Si les dirigeants veulent disposer d’un effectif à la hauteur du niveau exigé par la Ligue des Champions, il faudra renforcer les rangs lillois et recruter efficacement pour faire oublier les potentiels départs de cadres du vestiaire. Ce groupe est inexpérimenté au niveau européen puisqu’aucun joueur, hormis Loïc Rémy, n’a disputé la Ligue des Champions. Il sera donc capital de recruter des joueurs chevronnés s’ils veulent réussir une belle épopée dans cette compétition. Enfin, on peut se demander si le LOSC est capable de développer un véritable projet à long terme voire même de concurrencer le PSG et ainsi se mêler à la lutte chaque année pour la conquête du titre de champion de France.

Quoi qu’il en soit, le LOSC a réalisé jusque là une saison parfaite et on a pas envie que ça s’arrête. Cette équipe ressemble de plus en plus à un somptueux dauphin et peut être fière des performances qu’elle a réalisées. Du côté du peuple nordiste, on trépigne déjà d’impatience d’entendre résonner l’hymne de la Ligue des Champions dans les travées de Pierre Mauroy l’année prochaine.

Hugo FORQUES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *