Skip to content

Grégory De Andrade-Béziel •4 avril 2019

Comité Lillois de Place Publique Étudiants • 3 avril 2019

Mona Sabot • 28 mars 2019

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Étiquette : Cinéma

Django Unchained

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui aiment les films de Quentin Tarantino … et les autres. Si jamais vous n’êtes pas déjà fixés, Django Unchained, la dernière production du cinéaste redresseur de torts, devrait vous y aider. Après avoir tué Hitler dans Inglorious Basterds (et dans un cinéma parisien), se borner à remaker le massacre d’un puissant planteur du Sud profond en mode Southern Spaghetti fait petit joueur. On aurait au moins pu s’attendre au lâche assassinat de Joseph Staline par un koulak ou quelque chose comme ça, quand même. M’enfin, on va pas bouder son plaisir, et Slate a déjà prévu l’intégralité des prochains films de Quentin Tarantino.

Lire la suite Django Unchained

Laisser un commentaire

Le Monde de Charlie ou pourquoi regarder un film sur l’adolescence non stéréotypée

Posons le décor du film : Charlie, jeune lycéen, retourne dans un nouveau lycée après une année assez difficile (perte de son meilleur ami et passage à l’hôpital psychiatrique). A première vue, ce jeune lycéen paraît bizarre et malheureux. Les premières semaines, il a du mal à s’intégrer dans son lycée, les autres ne l’acceptent pas – mais il va tomber sur ce duo atypique de frère et sœur : Patrick et Sam. Grâce à cette rencontre, Charlie va rentrer dans un nouveau monde. Durant tout le film, nous allons donc suivre les mésaventures de ce jeune lycéen perdu dans cette sombre période qu’est l’adolescence.

Lire la suite Le Monde de Charlie ou pourquoi regarder un film sur l’adolescence non stéréotypée

1 Comment

“The Master”, deux personnages en quête de hauteur

Sensible à toutes les formes d’injustice, la rédaction de l’Apostrophe ne peut pas rester les bras croisés face au destin du nouveau film de Paul Thomas Anderson. En effet, alors que beaucoup de films de ce glacial mois de janvier reçoivent l’accueil qu’ils méritent (“Django Unchained”, pour ne citer que lui), la dernière œuvre du réalisateur de “There Will Be Blood” et autres “Punch Drunk Love” reçoit un accueil critique, populaire et en terme de récompenses très timoré. S’il n’est pas question d’imposer un quelconque avis sur un film qui est déjà sorti il y a deux semaines, il n’est pas non plus question de laisser se dire toutes les bêtises.

Lire la suite “The Master”, deux personnages en quête de hauteur

Laisser un commentaire

Ultimo Elvis d’Armando Bo

Ultimo Elvis, c’est l’histoire d’un homme : Carlos Gutierrez. Mais qui est-ce ? D’où sort-il ? Cet homme quadragénaire a une double vie. La journée, c’est un simple ouvrier dans une usine. Lors de ces longues journées de dur labeur, il subit humiliations sur humiliations; pas évident tous les jours, mais il a l’air d’accepter la situation. Surtout au-delà de ça, il a l’air réellement largué, il boit beaucoup et doit gérer sa fille qu’il garde momentanément car son ex-femme vient d’avoir un accident de voiture. La nuit, gros changement de décor, Carlos profite de sa ressemblance vocale (et un peu physique) avec Elvis Presley pour se transformer en King !

Lire la suite Ultimo Elvis d’Armando Bo

Laisser un commentaire

Jack Reacher

En tête d’affiche de ce thriller américain, Tom Cruise (le retour), auquel Christopher McQuarrie propose une nouvelle mission impossible. Mais ceux qui connaissent l’acteur savent déjà qu’« impossible » n’existe pas pour Tom Cruise. Fusillade. Six coups de feu tirés d’un parking, 700 mètres de distance, cinq personnes tuées, et un présumé coupable que tout accable. Jack Reacher, un ancien policier de l’armée (MP), s’empare alors de l’enquête. Homme marginal, hors du système, qui n’hésite pas à se faire justice seul, avec une arme et beaucoup de sang – ça passe mieux à l’écran. Et comme ce film semble dire merde à la morale, on ne peut pas se tromper  : il s’agit bien d’un bon film d’action à l’américaine dans lequel l’acteur joue un sur-homme sans roi ni loi !

Lire la suite Jack Reacher

Laisser un commentaire

The Hobbit

C’était sans doute le film le plus attendu de l’année. Après presque dix ans d’absence, c’est enfin le grand retour (Bande-Annonce en lien) en Terre de France de l’Anneau Unique, de Gandalf, plus gris que jamais, des Semi-Hommes aux pieds poilus, des épées magiques qui brillent dans le noir, des nains barbus, des elfes très aryens insupportables, des cottes de mailles en mithril, de l’herbe du Vieux-Toby, des compos musicales orgasmiques d’Howard Shore, et des uruk haï massacrés en pagaille ; avec The Hobbit, la Terre du Milieu est de retour ! Et ça va poutrer de l’orque en masse… ou pas.

Lire la suite The Hobbit

4 Comments

Das Kapital

Si vous avez prévu d’exciter votre fibre marxiste ou de vous faire des frayeurs en regardant vos amis les riches se faire maltraiter par un film de gros toto gauchistes, tenez-le vous pour dit : les ceuses qui prennent vraiment cher avec Capital, le nouveau film de Costa-Gavras, c’est les spectateurs.

Lire la suite Das Kapital

2 Comments

Dans la maison

Le dernier film de François Ozon, Dans la maison, est dans les salles depuis deux semaines déjà. Je me suis finalement décidée à aller le voir et ne suis pas fâchée d’y avoir dépensé 6 euros 70.

Lire la suite Dans la maison

2 Comments

Skyfall

Grand retour d’un fringant cinquantenaire, puisqu’avec Skyfall, c’est la 23ème fois que le brave James Bond, aka. 007, l’agent tellement secret qu’il dit toujours son nom dès qu’on le lui demande, revient sur nos écrans pour tabasser du mob, emballer de la bonasse à la pelle et accessoirement, sauver le monde en s’enfilant des martini-vodka à la cuillère (le shaker, c’est pour les glands).

Lire la suite Skyfall

4 Comments

God bless America

Je ne vais pas tous les jours voir un film avec mon pote Roger au Majestic de la Rue de Béthune, mais quand je le fais, je tombe parfois sur de vrais trésors. Genre God bless America, mon nouvel american idol, moult fois primé au festival du film américain de Deauville. Honnêtement, ça faisait des plombes que je souhaitais le voir, et je n’ai clairement pas été déçu de l’attente ! Produit en 2011 aux États-Unis (les réalisateurs ont du se faire plomber juste après, je pense), God Bless America vient tout juste d’arriver sur (quelques-uns de) nos écrans, et mothafucka, c’est une pure tuerie ! Un véritable chef-d’oeuvre qui est passé numéro 1 ou pas loin dans mon estime personnelle.

Lire la suite God bless America

1 Comment