Skip to content
Slider

Stand (by me), une histoire de salon

Le samedi 14 janvier 2012, c’est-à-dire il y a bien longtemps, j’étais l’un des représentants du stand Sciences Po Lille au salon de l’étudiant et du lycéen, à Grand Palais. Vous avez sûrement déjà été à ce genre de salon ; vous y avez peut-être même été contraint par le bahut ou par vos parents. Et comme moi, vous vous êtes peut-être demandé à l’époque à quoi ressemblait la vie de ceux qui répondaient à vos questions. Ce papier n’a absolument rien à voir avec l’actu du moment, c’est juste que je trouvais dommage que cette expérience fascinante se perde dans les limbes de ma mémoire ; à mon avis cette histoire (plutôt vraie) donne un peu une idée de la manière dont l’IEP est perçu, imaginé, par des gens extérieurs à l’école. Et puis mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?

Oh, et je voulais écrire cette histoire à la deuxième personne du singulier. Pourquoi ? Parce que.

Lire la suite Stand (by me), une histoire de salon

Laisser un commentaire

Une fille, qui danse – Julian Barnes

Récompensé par le Man Booker Prize , un des plus prestigieux prix littéraires britanniques, en 2011  le dernier roman de Julian Barnes, Une fille, qui danse (The Sense of an Ending en VO), vient de paraitre en français. Et malgré un titre énigmatique, Une fille, qui danse est un véritable chef-d’œuvre. Il nous raconte l’histoire de Tony Webster, sexagénaire à la retraite qui mène une petite vie tranquille, sans faire de mal à personne. D’ailleurs il n’a jamais fait de mal à personne. Il a été marié, a eu une fille puis a divorcé mais reste cependant en bons termes avec son ex-femme, Margaret. Une vie que l’on qualifierait sans danger de banale ou terne, voire de ratée. Mais la réalité est peut-être différente de cette apparente normalité.

Lire la suite Une fille, qui danse – Julian Barnes

Laisser un commentaire

Black City Parade – Indochine

4 ans après La Républiques des Meteors, Indochine est de retour sur le devant de la scène musicale avec leur dernier album, Black City Parade. Attendu comme le Messie par les nombreux fans du groupe, qui fêtera en 2013 ses 32 années d’existence, ce 13ème album a fort à faire. Après avoir été condamné et enterré par les médias dans les années 1990, Indochine a connu une véritable résurrection au cours des années 2000 grâce aux trois albums Paradise (2002), Alice et June (2005) et La République des Meteors (2009). Point d’orgue de ce retour au sommet : le concert au stade de France en 2010 devant 80 000 spectateurs, Indochine devenant ainsi le premier groupe français à remplir le stade de France. La question se posait donc de savoir si la décennie 2010 allait-être capable de succéder à celle de 2000. Black City Parade semble annoncer une décennie au moins aussi réussie.

Lire la suite Black City Parade – Indochine

Laisser un commentaire

L’Anecdote (car James Bond avait une faille)

Qui d’entre vous ne s’est jamais interrogé, ne serait-ce qu’un instant, au sujet des pieds de la personne avec qui vous avez partagé une nuit, voire plus longtemps pour les plus courageux ? Peut-être fut-ce un questionnement intérieur embarrassant, murmuré aux heures sombres de la nuit dans son coin du lit : « est-ce que ce sont vraiment ses pieds qui dégagent cette odeur ? » Mais peut-être fut-ce au contraire un émerveillement : « les pieds de cette fille sont l’aboutissement parfait d’une silhouette idéale ».

Lire la suite L’Anecdote (car James Bond avait une faille)

Laisser un commentaire

Les dessous des Jardins de l’IEP : une réinsertion professionnelle grâce aux Jardins de Cocagne.

Quoi de neuf chez nos associations ? Tout le monde connaît les Jardins de l’IEP, mais tous ne connaissent pas le nom des légumes dans les paniers.  Chaque semaine, c’est l’occasion de faire preuve non seulement d’inventivité pour les cuir mais surtout d’apprendre des nouveaux mots dans le dictionnaire : en effet,  le topinambour, contrairement à ce que l’on pense, n’est pas un Pokémon. Et si vous voyez des carottes blanches, ce n’est pas parce qu’elles sont albinos ! Côté pile, l’équipe des Jardin de l’IEP, constituée d’une dizaine de membres actifs, se charge de distribuer tous les mardi des paniers fort garnis de légumes bio de saison et d’organiser plusieurs conférences dans l’année. Côté face, les Jardins de l’IEP font partie d’une structure plus large appelée les Jardins de Cocagne. Ceux ci sont « des  jardins maraîchers biologiques  à vocation d’insertion  sociale et professionnelle … ils permettent à des adultes en difficulté de retrouver un emploi  et de (re)construire un projet personnel. »

Lire la suite Les dessous des Jardins de l’IEP : une réinsertion professionnelle grâce aux Jardins de Cocagne.

Laisser un commentaire

Quand les Etats-Unis mettent leur veto…sur Ibrahim Maalouf

C’était le 6 novembre dernier. Ibrahim Maalouf, trompettiste Franco-Libanais, sortait son quatrième album, Wind. Succès mérité pour cet opus pimpant, haut en couleurs et original. Un album qui a touché, qui s’est distingué et qui a ravi aussi bien le public que la critique internationalement. S’est annoncée ensuite tout naturellement une tournée, commençant par trois dates aux États-Unis, respectivement les 10, 11 et 14 janvier 2013, avant de se poursuivre au printemps prochain par un grand nombre de dates en France et en Europe. Tout s’annonçait donc parfaitement pour l’artiste. C’était sans compter le refus de l’ambassade des États-Unis à Paris de lui délivrer son visa pour les États-Unis à temps.

Lire la suite Quand les Etats-Unis mettent leur veto…sur Ibrahim Maalouf

Laisser un commentaire

Pyramid, l’étrange monument

A l’occasion de la sortie du clip de Wolf, première vidéo officielle d’un titre de Pyramid, je ne pouvais guère m’empêcher de vous faire ma petite Minute Culture perso. Vous allez vouloir me traiter de hipster: vous aurez tort, car d’une part le vrai hipster s’habille mieux que moi, et ensuite il ne partagerait jamais ses goûts musicaux – de peur de les voir devenir mainstream.

Lire la suite Pyramid, l’étrange monument

1 Comment

Malheureux comme un riche en France.

Pauvres riches ! On les spolie, on les exploite.

Depuis l’élection de François Hollande, ce socialo-bolchévique sans pudeur, les catholiques partisans des positions modernes et tolérantes de Monseigneur l’évêque des Gaules ne sont plus les seuls à souffrir des dragonnades de l’État collectivisateur : les possesseurs d’un “haut revenu”, d’un fort capital, d’une “grosse fortune” vivent eux aussi dans la terreur. Le Rotary Club a été fortifié, et aux rallyes de la bonne société, on ne parle plus que d’exil, parfois même plus loin que Tourcoing. Oui, parmi les grand (es fortunes) de ce bas monde, la peur règne, comme un pot de foie gras laissé trop longtemps ouvert.

Lire la suite Malheureux comme un riche en France.

1 Comment